Surtitre
N2. J16 - FC Rouen / Rennes « B », samedi 21 janvier à 18H au Stade Robert-Diochon

Son FCR, la Suède, ses rêves de montée : 4 choses à savoir sur le Rouennais Malik Abdelmoula

Résumé

À 30 ans, le milieu de terrain polyvalent du FC Rouen Malik Abdelmoula sort d'une année 2022 pleine de sérénité qui l'a vu monter en puissance, comme son équipe. Cette dynamique vertueuse, l'ancien joueur du CMS Oissel espère la transposer en 2023 ; une année qu'il souhaite historique pour le FCR, son club de cœur. Discret dans les médias, l'ex-Flérien a accepté de se livrer à FOOT NORMAND, voici 4 choses à savoir sur celui qui rêve de ramener les « Diables Rouges » en National.

Image
Malik Abdelmoula a inscrit un doublé contre son ancien club d'Évreux juste avant les fêtes et il compte repartir pied au plancher en 2023. ©Bernard Morvan/FC Rouen 1899
Malik Abdelmoula a inscrit un doublé contre son ancien club d'Évreux juste avant les fêtes et il compte repartir pied au plancher en 2023. ©Bernard Morvan/FC Rouen 1899
Corps

Le FC Rouen n’est autre que son club de cœur

"J’ai vécu pas mal d’épopée et notamment la montée en Ligue 2"

S’il est, aujourd’hui, un cadre sans équivoque du FC Rouen, Malik Abdelmoula est de ceux qui rêvaient étant jeune d’occuper un tel rôle central. Né à Mont-Saint-Aignan, le Franco-Tunisien est ouvertement "un enfant du club" qui s’est épris très tôt pour la ferveur de Diochon. "C’est mon club de cœur, c’est là où j’ai tout appris", confie-t-il. Né en 1992, le milieu de terrain a été bercé par les derniers exploits du club centenaire au niveau professionnel et il peut vous citer sans détour les noms de ses héros d’enfance. "J’ai vécu pas mal d’épopée et notamment la montée en Ligue 2 (en 2002-2003). Ils avaient tout explosé en National. Il y avait Chanlot, Sitruk, Rabuel, Raddas, Sergent, Fournier, Bessaque… Il y avait tellement de bons joueurs. J’ai grandi avec cette équipe-là et j’ai aussi vécu pas mal de moments compliqués ensuite. Mais ma jeunesse, c’est le football rouennais".

Biberonné au "football du FCR" qu’il considère fondé sur certains principes de bases tels que "les dédoublements et les appuis-remises", Malik Abdelmoula a commencé à devenir le joueur qu’il est aujourd’hui dès ses jeunes années. "Franchement, j’ai été très bien formé", juge-t-il, lui qui est parti du club adolescent alors qu’il était âgé de 15 ans pour l’ALM Evreux avant d’entamer une autre très belle histoire du côté du CMS Oissel. Avec le rouge au cœur, pour toujours.

La Suède, peut-être sa plus belle découverte

"C’est une histoire de fou, les infrastructures étaient d’excellentes qualités"

Doué pour le football, Malik Abdelmoula s’est vite mis en tête de pouvoir en faire son métier. Et peu le savent mais le Rouennais a déjà joué parmi les professionnels, en l’occurrence en Suède, à l’occasion d’une pige qu’il avait tout sauf prévu. "Là-bas, j’ai joué dans un club qui s’appelle Örebro Syrianska, en Division 4. Mais il faut savoir qu’en Suède, c’est professionnel jusqu’en D4", précise-t-il. On est alors à l’été 2015 et Malik Abdelmoula, sortant d’une expérience à Limoges (N3-N2), part simplement rejoindre un ami en Scandinavie, sa paire de crampons dans son sac. "Il m’a dit de le rejoindre pour une semaine de vacances et pour m’entraîner dans le club où il jouait, Örebro donc. À l’arrivée, j’ai fait une super semaine, au point que le coach, à la fin, m’a dit qu’il me gardait".

La Suède, le « Diable Rouge » y passera six mois avant de revenir pour des impératifs personnels. Il en garde, aujourd’hui, un merveilleux souvenir. "C’est une histoire de fou, les infrastructures étaient d’excellentes qualités, j’ai joué dans des stades incroyables. J’étais dans un club familial et j’ai eu la chance, en plus, de vivre une saison prolifique". Autant de choses qui lui font dire aujourd’hui que la Suède est "un pays qui est loin devant nous sur certaines valeurs, les gens étaient tellement gentils, tellement serviables, je le conseille à tout le monde". Le Rouennais y aura par ailleurs appris à ses dépens que là-bas, on ne parle pas aux arbitres.

N2.FC Rouen-Evreux 27FC.17.12.22 014.JPG

Malik Abdelmoula a subi un coup d'arrêt lors de la période Covid mais l'ancien du FC Flers a depuis retrouvé de sa superbe et sa forme générale épouse désormais celle de son équipe. ©Bernard Morvan/FC Rouen 1899

Auxiliaire de vie scolaire, une vocation découverte par hasard

"J'ai réalisé que je n'avais pas le droit de me plaindre"

Pendant longtemps, le football aura représenté le seul et unique objectif professionnel dans la vie de Malik Abdelmoula. Jusqu’au jour où, quelque temps après être revenu de Suède, il a fallu qu’il se mette en quête d’un emploi. Le hasard des opportunités l’a orienté bien malgré lui vers une petite fille malentendante, Jade, qu’il était en charge d’accompagner au quotidien dans un rôle d’auxiliaire de vie scolaire. "Elle était d’une gentillesse incroyable, je l’aidais à noter ses leçons, je m’occupais de ranger son cartable. En un mois, j’ai vu qu’elle avait fait énormément de progrès", se souvient-il, autant que des adieux touchants quelques mois plus tard lorsqu’il a dû faire ses valises direction le FC Flers. "J’ai eu le cœur déchiré, à la base, je suis footballeur, et me retrouver avec une petite fille de 8 ans en difficulté qui n’avait rien demandé, ça m’a fait me remettre en question tous les jours. J’ai réalisé que je n’avais pas le droit de me plaindre. Cette petite m’a fait un bien incroyable et si demain, j’arrête le foot, j’aimerais vraiment être assistant de vie scolaire".

Son souhait : remettre le FCR à sa place

"On doit croire au plus profond de nous-même qu’on peut mettre Rouen sur le devant de la scène""

Entre le CMS Oissel, sa "deuxième famille" ou l’US Concarneau, en National, où seul le Covid aura pu stopper sa superbe saison individuelle en 2019-2020, Malik Abdelmoula a su exporter son talent et grandir sans cesse. Promis à une plus longue pige au troisième échelon français, le milieu de terrain a surpris son monde en retrouvant le FCR à l’été 2020. "L’idée au départ, c’était de rester en National ou d’aller chercher une Ligue 2, j’avais des pistes plus ou moins sérieuses et au bout d’un moment, je n’avais plus qu’une chose en tête : retourner à Rouen même si tout le monde me disait qu’il ne fallait pas que je redescende de niveau".

Après une réadaptation délicate pour des facteurs très multiples, le joueur de 30 ans a retrouvé son rythme de croisière peu ou prou lorsque Maxime d’Ornano s’est installé sur le banc il y a treize mois. Aujourd’hui, le FCR semble programmé pour un duel à distance avec le Racing Club de France en vue de la montée en National. "Ce sera une course de fond, ce sera à l’équipe qui sera le plus costaud et la plus solide à l’extérieur", prédit le joueur. "S’il faut gagner des matches 1-0 et, pardon du terme, défendre comme des chiens, il faudra le faire. Gardons en tête qu’on est un club historique, on doit croire au plus profond de nous-même qu’on peut mettre Rouen sur le devant de la scène". Avant d'accueillir la lanterne rouge qu'est la réserve du Stade Rennais samedi*, le milieu de terrain est déjà persuadé que "toute la ville va s’embraser" si d’aventure le FCR venait à remporter le championnat. C’est évidemment tout le mal qu’on lui souhaite.

> N2. J16 - FC Rouen (2e - 33 points) / Stade Rennais "B" (16e - 4 points), samedi 21 janvier à 18 heures au Stade Robert-Diochon.

*La venue du Stade Rennais sera la première sortie officielle de l'année pour le FC Rouen alors que le déplacement à Chartres prévu le 14 janvier a été reporté au samedi 28 janvier.

676059-1669388178.jpg

 

Malik Abdelmoula

Né le 9 octobre 1992 (30 ans) à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime).

Milieu central. Droitier. 1,82 m pour 72 kg.

Parcours : CMS Oissel (juillet 2010 - juin 2013 puis juillet 2017 - juillet 2019), Limoges FC (juillet 2013 - juin 2015 N3-N2), Örebro Syrianska (juin - novembre 2015, D4, SUE), FC Flers (juillet 2016 - juillet 2017, R1), US Concarneau (juillet 2019 - juillet 2020, N1), FC Rouen (juillet 2020 -…, N2)

Sous contrat jusqu’en juin 2023.

Partager sur :