Surtitre
A la veille de la reprise de l'entraînement pour les « Diables Rouges » (N2)

Arnaud Margueritte et Sarafoulé Mendy, un duo « maison » à la tête du FC Rouen

Résumé

Pour succéder à David Giguel, le président Maximilien de Wailly et le principal actionnaire Charles Maarek ont opté pour une solution en interne avec le duo Arnaud Margueritte - Sarafoulé Mendy. Alors qu’ils occupaient respectivement jusqu’à présent les fonctions de coordinateur sportif et de responsable de la réserve, les deux nouveaux entraîneurs du FCR ont parfaitement conscience de l'ampleur de la tâche qui les attend.

Image
Après le mandat de trois saisons de David Giguel, le duo Arnaud Margueritte - Sarafoulé Mendy dirigera la reprise de l'entraînement du FC Rouen jeudi matin.
Après le mandat de trois saisons de David Giguel, le duo Arnaud Margueritte - Sarafoulé Mendy dirigera la reprise de l'entraînement du FC Rouen jeudi matin.
Corps

Natifs de Rouen, ayant grandi dans la ville aux 100 clochers, formés au FCR… Arnaud Margueritte (48 ans) et Sarafoulé Mendy (38 ans), les deux nouveaux coaches des « Diables Rouges », partagent de nombreux points communs. Et un peu plus encore… "Nos familles se connaissent très bien", lance le plus jeune des deux, cadet d’une fratrie de neuf garçons. "Quand j’habitais à Petit-Quevilly, je traînais avec l’un des grands frères de Foul, Manu. Et celui qui nous gérait tous un peu, c’était Pascal, un autre de ses frangins. Si on partait un peu en vrille, il nous remettait dans le droit chemin", témoigne, avec le sourire, Arnaud Margueritte.

"Contrairement à ce que certains pourraient penser, on n'a rien fait dans le dos de david (Giguel)", Arnaud Margueritte

N'ayant pas trouvé (ou pas souhaité trouver) de terrain d’entente pour prolonger David Giguel, en poste depuis 2018, Charles Maarek (actionnaire principal) et Maximilien de Wailly (président), les deux nouveaux hommes forts des « Diables Rouges », ont proposé à ce duo estampillé « maison » d’assurer la succession. "Contrairement à ce que certains pourraient penser, on n’a rien fait dans le dos de David", précise l’ex-gardien passé, entre autres, par Avranches, Louhans-Cuiseaux, Wasquehal. "Une fois que la séparation entre David et la direction a été actée, on nous a demandé si on voulait prendre la suite. Il n’existe aucun problème avec David. On entretient de bonnes relations. Il est parti sur un nouveau challenge (à Angoulême, en N2), on lui souhaite de réussir".

S’ils n’ont jamais exercé à ce niveau, Arnaud Margueritte et Sarafoulé Mendy ne sont pas, pour autant, des néophytes sur un banc. Au FCR, l’ancien international espoir sénégalais, qui possède le diplôme pour officier en N2 (au contraire de son binôme), a dirigé toutes les catégories… ou presque : U12, U16, U19 nationaux, réserve (R1)… Jusqu’à présent coordinateur sportif (une casquette qu’il conserve), Arnaud Margueritte a déjà connu deux expériences en duo à Château Blanc et à Louhans-Cuiseaux. Pour les aider dans leur tâche au quotidien, ils seront accompagnés du préparateur physique Thomas Legrand, de l’entraîneur des gardiens Dominique Bougon et du dirigeant Thierry Riou. Trois hommes qui effectuent leur retour chez les « Diables Rouges ». Sandro Chauvet (intendant administratif et technique) et Guillaume Bourgeois (dirigeant) conservent, eux, leurs prérogatives.

La volonté de réussir dans « leur » ville

Alors qu’une partie des supporters rouennais affiche toujours son hostilité vis-à-vis de la nouvelle direction*, les entraîneurs entendent se focaliser sur le domaine sportif. "Vous savez, on n’a souhaité le départ de personne. On appréciait beaucoup Fabrice Tardy (l’ex-président) et sa famille. On n’a pas oublié tout ce qu’ils ont fait pour le club. Il faut qu’on se mette dans notre bulle. Toutes ces histoires financières, d’actionnariat, de ventes des parts… Ce n’est pas de notre ressort", prévient Arnaud Margueritte. "Même s’il faut prendre tous les paramètres en compte, on doit faire en sorte de ne pas être parasité dans notre travail. On doit tous tirer dans le même sens. Dirigeants, supporters, entraîneurs, on représente tous une seule entité : le FC Rouen", poursuit Sarafoulé Mendy qui, comme son binôme, a à cœur de réussir dans « sa » ville. "On sait très bien dans quoi on s’engage. On a parfaitement conscience de l’attente des supporters. Mais on est comme eux. Avec Foul, il ne faut pas oublier qu’on est nés ici, nos familles habitent là. Notre nom est mis sur le devant de la scène. Vous vous doutez bien qu’on n’a pas envie de passer pour des c…", souligne Arnaud Margueritte.

"visons un maintien confortable. Quand ça sera atteint, on regardera où on se situe", Sarafoulé mendy

Alors qu’on prête à Charles Maarek une réputation de dirigeant intrusif dans la sphère sportive, les deux entraîneurs l’assurent : "On nous laisse travailler tranquillement". S’il ne faut pas s’attendre à une révolution par rapport au mandat de leur prédécesseur, le nouveau duo de coaches entend bien apporter sa patte au collectif rouennais "avec un jeu porté sur l’offensive", dixit Sarafoulé Mendy. "Chacun va apporter sa pierre à l’édifice. Arnaud est passé par de nombreux clubs professionnels. Il va faire bénéficier l’équipe de son expérience. Pour ma part, je commence à avoir quelques années de coaching derrière moi".

Toutefois, malgré l’histoire des « Diables Rouges », pas question de tirer des plans sur la comète. "Je pense que ça ne sert à rien de se projeter", estime celui qui était responsable de la réserve (R1) depuis trois ans. "Il faut tout remettre dans son contexte. OK, le FCR a été un club professionnel mais il y a cinq ans, il était où le club ? (en DH encore en 2017). Aujourd’hui, il remonte la pente. Actionnaires, administrateurs, éducateurs, supporters… On a besoin de toutes les forces vives pour continuer dans cette direction". Dans un championnat de N2 où de nombreuses écuries aspirent à jouer les premiers rôles, les deux techniciens se montrent prudents. "Pour moi, je découpe nos objectifs en trois étapes", détaille Sarafoulé Mendy. "Tout d’abord, on va viser un maintien confortable. Une fois que ça sera atteint, on regardera où on se situe d’un point de vue comptable. Et si on n'est pas trop mal placés, pourquoi ne pas batailler dans le sprint final pour éventuellement prétendre à quelque chose". Les supporters rouennais ne souhaitent que ça.

*Début juin, une manifestation des Rouen Fans a rassemblé plusieurs centaines de supporters avec comme mot d’ordre : « Non au projet Maarek - de Wailly ».

L'effectif du FC Rouen

> Gardiens : Jonathan Monteiro, Jeffrey Baltus, Khamy Bello (U17)

Défenseurs : Abdelali Ouadah, Valentin Sanson, Sofyane Bouzamoucha (Orléans, N1, p), Clément Bassin,

Milieux : Mahamadou Diarra, Mustapha Benzia, Malik Abdelmoula, Djibi Banor, Baïdy Sall, Omar Berrezkami, Nicolas Barthélémy, Jérémy Grain, Abdeljalil Sahloune

Attaquants : Adama Sidibé, Mondy Prunier (Red Star, R1 Guadeloupéenne),

Partager sur :