Surtitre
Le président du FCR répond aux critiques des Culs Rouges et des Rouen Fans

Fabrice Tardy laisse planer le doute sur son avenir à la tête du FC Rouen

Résumé

Attaqué par les Culs Rouges et les Rouen Fans à propos de la gestion financière du FCR, le président Fabrice Tardy leur a répondu via un communiqué publié sur le site officiel du club.

Image
Critiques particulièrement virulentes de certains supporters, éléments troublants sur le rapport de la DNCG, arrêt des championnats... Le président Fabrice Tardy traverse une période difficile à la tête du FCR. ©Damien Deslandes
Critiques particulièrement virulentes de certains supporters, éléments troublants sur le rapport de la DNCG, arrêt des championnats... Le président Fabrice Tardy traverse une période difficile à la tête du FCR. ©Damien Deslandes
Corps

Après avoir eu accès au PV de la DNCG suite à l'audition du FCR début décembre, les Culs Rouges (actionnaires à hauteur de 6,7%) et les Rouen Fans avaient publié, chacun leur tour, fin février, un communiqué où ils fustigeaient la gestion financière du club par sa direction actuelle. Le président Fabrice Tardy et le directeur général Charles Maarek, les deux principaux actionnaires (respectivement 51% et 25%) en prenaient particulièrement pour leur grade. "Je ne sais pas du tout où on va. Avec les dirigeants, quelque chose s’est cassé. Ils m’ont tellement déçu, sont tellement insultants voire menaçants (...) Ils s’imaginent comme des sauveurs du club alors qu’ils ne font que l’enterrer", avait notamment lancé Grégoire Meurice, le président des Culs Rouges. Alors qu'il s'était jusqu'à présent refusé à répondre à ces violentes critiques, Fabrice Tardy a fait paraître un communiqué ce lundi matin, sur le site officiel des « Diables Rouges ». Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le ton est résolument offensif.

"Les propos teintés de diffamation systématique nous rongent et déstabilisent le FCR en cette période de crise sanitaire"

"Nous avons dépassé l’entendement à la suite de différents communiqués ou initiatives, que ce soient les affirmations et les accusations de mauvaise gestion, les différents propos insultants ainsi que les actes anonymes ahurissants portant le discrédit sur notre club (référence aux déploiements de banderoles hostiles devant son entreprise et à Diochon). L’affligeant déballage teinté d’accents belliqueux met à mal notre image et notre probité. Chacun saura se reconnaître dans cette complaisance à polémiquer en salissant l’image du club, sans offrir de solutions pérennes à son développement, en ne cherchant qu’à mettre de l’huile sur le feu en médiatisant leurs actions afin d’exister", lance le président rouennais avant de poursuivre.

"Il est vain de fustiger une gestion hasardeuse sans des preuves tangibles avec une analyse fine. Les propos teintés de diffamation systématique nous rongent et déstabilisent le FCR en cette période unique de crise sanitaire avec l’arrêt des compétitions (...) La ficelle est un peu grosse, les agissements et les propos infamants de quelques-uns, qui ne représentent qu’eux-mêmes, ne pourront ébranler la vigueur de notre club que nous aimons tant et qui nous survivra. Il est irresponsable d’agiter les peurs, restons unis face à l’adversité et la calomnie".

Pas de réponses aux questions soulevées par le PV de la DNCG

Dommage, néanmoins, que Fabrice Tardy n'apporte pas d'éclaircissements sur plusieurs interrogations soulevées par le rapport du gendarme financier du football français :

> La transmission d'éléments comptables, largement en dehors des délais, simplement la veille de l’audition. Un retard synonyme d’une sanction avec une amende, au montant symbolique, de 750 € (comme le prévoit le règlement),

> Les constations de la Commission sur « de fortes discordances entre les comptes estimés et les comptes annuels pour la saison 2019-2020 »,

> La remarque « sur le fait que les sommes versées au titre de frais de déplacement doivent être dûment justifiées et correspondre à des remboursements de frais réellement engagés par son bénéficiaire »

Toutefois, le président des « Diables Rouges » l'assure : "Il n’y aura pas de dépôt de bilan, le club est sain". Il convient, d'ailleurs, de rappeler que Fabrice Tardy et certains de ses collègues actionnaires ont toujours fait face à leurs obligations depuis 2013 (date du dernier dépôt de bilan sous une équipe dirigeante différente) en bouchant systématiquement, et quasiment à chaque saison, les déficits. Reste à savoir, désormais, si Fabrice Tardy sera toujours à la tête du FCR dans un avenir proche. En conclusion de son communiqué, le principal intéressé laisse planer le doute. "Nous allons préparer la saison prochaine avec ou sans moi". Alors qu'on ne sait toujours pas si le championnat de N2 va reprendre, les prochains mois s'annoncent agités en coulisses à Rouen.

Partager sur :