Surtitre
L2. J7 - Nancy / Le Havre, samedi 18 septembre à 19H au Stade Marcel-Picot

De Toulouse à Nancy, la drôle de semaine du HAC

Résumé

Entre l'expulsion de Khalid Boutaïb suite à son altercation avec un supporter en marge de la rencontre contre Toulouse et l'arrestation d'Amir Richardson pour avoir conduit sans permis, le HAC a vécu une semaine, en dehors des terrains, assez mouvementée. "Il y a eu pas mal d’agitation mais on se serait bien passé de certains événements", a regretté Paul Le Guen. A l'heure de se rendre chez la lanterne rouge nancéienne, le club doyen doit mettre ces histoires extra-sportives derrière lui pour convertir en points ses bonnes intentions dans le jeu.

Image
Khalid Boutaïb, Amir Richardson et Quentin Cornette ont tous fait parler d'eux cette semaine, pour des raisons radicalement différentes. ©Damien Deslandes
Khalid Boutaïb, Amir Richardson et Quentin Cornette ont tous fait parler d'eux cette semaine, pour des raisons radicalement différentes. ©Damien Deslandes
Corps

L'altercation entre Khalid Boutaïb et un supporter

La scène a fait le tour de la toile lundi soir. A l'occasion de l'affiche entre le HAC et le leader toulousain (1-1), Khalid Boutaïb, au moment de son remplacement à l'heure de jeu, s'accroche avec un supporter. Ce dernier n'a visiblement pas digéré « l'immanquable » raté de l'attaquant marocain au début de la seconde période et le lui a fait savoir en des termes peu élogieux. Alors que le n°9 des « Ciel et Marine » est sorti à l'opposé des bancs de touche*, les deux hommes s'accrochent quelques instants, les invectives pleuvent avant qu'ils ne soient séparés par d'autres spectateurs et des joueurs. Une échauffourée loin d'être neutre pour Khalid Boutaïb qui écope d'un carton rouge et sera suspendu pour les deux prochaines sorties du HAC : le déplacement à Nancy, ce samedi, et la réception de Quevilly-Rouen, mardi.

Au lendemain de cette altercation, à l'initiative de la direction havraise, l'ex-Strasbourgeois et le « fameux » supporter en question se sont rencontrés pour tenter d'enterrer la hache de guerre. "On souhaitait que les deux parties puissent se parler tout simplement, quitte à ce que ce soit un peu tendu au départ. On n'allait pas rester sur des injures, des mots durs, ce n'est pas la solution, il faut penser au club", expose Paul Le Guen qui a joué les conciliateurs. "Même si chacun campe sur ses positions, c'est quand même beaucoup mieux qu'il y ait un échange, que ça discute". Dans cette histoire, les malheurs de Khalid Boutaïb pourraient « profiter » à Pape Ibnou Ba, la dernière recrue du mercato normand. L'ex-Niortais devrait fêter en Lorraine sa première titularisation sous le maillot « Ciel et Marine ».

*Désormais, pour éviter qu'ils gagnent du temps sur les changements, les joueurs ont l'obligation de sortir par le côté dont ils sont le plus proches.

Suite à sa garde à vue, Amir Richardson suspendu un match

Titulaire à six reprises sur les sept premières journées, Amir Richardson est depuis le coup d'envoi du championnat l'une des révélations du HAC. Mais mardi, c'est en dehors du rectangle vert que le milieu relayeur (19 ans) s'est signalé d'une manière qu'il aurait dû éviter. Comme révélé par L'Equipe, le n°24 des « Ciel et Marine » s'est fait contrôler au volant d'une voiture alors qu'il ne possède pas le permis de conduire ! "Amir est un garçon intelligent qui a commis une grosse bêtise. J'espère qu'il va retenir la leçon", lâche Paul le Guen. "On s'est vus dans mon bureau, il s'est bien entendu excusé". Toutefois, la direction du club normand l'a suspendu pour un match. "Il redeviendra candidat en début de semaine prochaine. Je trouve normal qu'on ait notre propre commission de discipline en interne même si je considère que ça nous pénalise. Il faut que tout le monde ait à l'esprit, lui comme les autres, ce que représente ce genre de bêtise".

Par cette mesure, le coach breton lance un message à son effectif. "Depuis le début de la saison, on a un groupe qui vit bien. Il faut absolument que l'on préserve cette dynamique. Pas question que des événements comme celui-ci viennent perturber la bonne marche du groupe. Je ne l'accepterais pas", prévient l'ex-technicien du PSG qui a rapidement prévenu ses deux capitaines, Alexandre Bonnet et Victor Lekhal, du choix de suspendre leur jeune coéquipier. Cependant, à écouter Arouna Sanganté ce vendredi, en conférence de presse, pas certain que le vestiaire havrais ait été perturbé par cette histoire. "Il s'est passé ce qu'il s'est passé. Ce sont des choses qui arrivent. On fait tous des conneries. C'est une erreur de jeunesse. Ça ne nous a pas trop impactés. On reste concentré sur le match de samedi".

*Amir Richardson s'est vu remettre une convocation en composition pénale pour conduite sans permis.

A Nancy, convertir les bonnes intentions en points

Depuis le coup d'envoi de la Ligue 2, tous les observateurs s'accordent à le dire : il se dégage quelque chose de cette formation du HAC. Toutefois, à l'heure d'évoquer les objectifs de son équipe, Paul Le Guen se montre extrêmement prudent. "C'est trop tôt pour parler d'ambitions retrouvées. La saison dernière a été traumatisante. Du coup, on a tendance à regarder un peu des deux côtés. Et ce n'est pas inutile tellement ce championnat est serré, compact. On doit être vigilant". Il faut dire que malgré les promesses affichées, le compteur points du Havre ne tourne pas énormément. Avant cette 8e journée et le déplacement chez la lanterne rouge nancéienne, le club doyen pointe en dixième position avec dix unités.

"Quatre nuls en sept matches, ça ne fait pas avancer énormément. Ça témoigne d'une certaine solidité mais au classement, même si ce n'est pas essentiel aujourd'hui, on se trouve au milieu de tableau", dresse comme constat le coach breton. Avant d'ajouter : "C'est vrai qu'on a vu de belles séquences mais je me dis qu'on peut faire encore mieux si les joueurs prennent plus d'ampleur. Par exemple, j'attends plus d'un garçon comme Nabil Alioui. Ce que l'on fait depuis le début doit nous apporter des motifs d'espérer mais il ne faut pas s'en contenter. Les joueurs doivent se mettre en situation d'utiliser toutes leurs qualités". A commencer face à l'ASNL.

> L2. J8 - Nancy (20e - 2 points) / Le Havre (10e - 10 points), samedi 18 septembre à 19 heures au Stade Marcel-Picot.

Partager sur :