Surtitre
N1. J32 - Red Star / Quevilly-Rouen, lundi 3 mai à 19H au Stade Bauer

Michel Mallet (QRM) : "Pour Andrew (Jung), on va se battre"

Résumé

Si QRM a officialisé sa montée en Ligue 2 mercredi soir, ses dirigeants n'ont pas attendu la semaine dernière pour travailler sur les contours du futur effectif. Prolongation automatique, joueurs prêtés, éléments non conservés... Le président Michel Mallet et le coach Bruno Irles font le point sur le prochain mercato avec comme dossier central l'avenir d'Andrew Jung.

Image
Prêté à QRM cette saison, Andrew Jung se trouve sous contrat jusqu'en 2022 avec Châteauroux, relégué en N1 ! ©Damien Deslandes
Prêté à QRM cette saison, Andrew Jung se trouve sous contrat jusqu'en 2022 avec Châteauroux, relégué en N1 ! ©Damien Deslandes
Corps

Lors de son précédent et unique passage en Ligue 2, durant l’exercice 2017-2018, QRM avait considérablement bouleversé son effectif pendant le mercato avec une quinzaine de mouvements dans les deux sens. Rétrospectivement, certainement une erreur que les dirigeants normands n'entendent pas reproduire. "Mon intention est de garder le noyau dur de mon groupe", confirme Bruno Irles. "Ces joueurs ont déjà travaillé durant une année avec moi. En les conservant, on gagne du temps pour la saison prochaine". Cela tombe plutôt bien car comme avec son entraîneur qui dispose d'une option automatique avec deux saisons supplémentaires en cas de montée, le président Michel Mallet avait sécurisé plusieurs éléments avec une prolongation d’un an en cas d’accession à l’étage supérieur. Une catégorie où l’on retrouve le capitaine Romain Padovani, l’ex-Palois Alassane Diaby ainsi que les défenseurs Robin Taillan, Sami Belkorchia et Damon Bansais.

Dans une situation contractuelle similaire, la révélation Gustavo Sangaré pourrait, elle, être draguée par des écuries plus ronflantes sur le papier. Idem pour Ottman Dadoune (troisième buteur le plus prolifique de N1 avec 12 réalisations) et Yassine Bahassa (crédité de sept passes décisives), contractuellement libres au 1er juillet. "Vous savez, entre le National et la Ligue 1, la marche est haute. Et puis, c’est une chose d’être sollicité, c’en est une autre de signer et je ne vous parle même pas de jouer régulièrement", met en garde Bruno Irles. "Ici, on leur propose de passer à l’étage du dessus dans un environnement qu’ils connaissent, avec un coach qu’ils connaissent. Notamment pour les jeunes, ils ont largement intérêt à franchir cette étape avec moi".

Prolongation automatique d'un an pour six joueurs

La question des joueurs prêtés va également se poser pour le gardien Nicolas Lemaître, le milieu Sambou Sissoko, le défenseur Mickaël Nadé (les deux premiers appartenant à Reims, le troisième à Saint-Etienne) sans oublier, bien entendu, l’incontournable Andrew Jung. Meilleur goleador du championnat avec 21 buts en 27 apparitions, l’attaquant est sous contrat jusqu’en 2022 avec Châteauroux, relégué… en N1 ! Au regard de ses statistiques, difficile d’imaginer l’ex-avant-centre de Concarneau poursuivre l’aventure sous le maillot « Rouge et Jaune ». Et pourtant…

"On va se battre, on va avancer des arguments", lance Michel Mallet. "Andrew s’est éclaté avec nous cette saison. S’il veut effectuer une belle carrière, c’est peut-être dans son intérêt de s’éclater encore un an avec nous, en Ligue 2". Bien sûr, Quevilly-Rouen n’a pas les moyens de se l’offrir (on évoque une somme de 800 000 € - 1 M€) mais ses dirigeants réfléchissent à différentes solutions. L’une d’entre elles consiste à ce qu’Andrew Jung soit acheté par un club de Ligue 1 (le nom de Strasbourg a circulé) avant d’être de nouveau prêté dans la foulée à QRM. Au rayon des départs, et sans la moindre surprise, le gardien Romain Hanquinquant, le latéral Adrian Pianelli et l’emblématique Stanislas Oliveira, pas du tout utilisés ou à peine et tous les trois en fin de contrat, ne seront pas conservés.

> N1. J32 - Red Star (6e - 43 points) / Quevilly-Rouen (2e - 57 points), lundi 3 mai à 19 heures au Stade Bauer.

Partager sur :