Surtitre
Une pelouse hybride va être installée au Stade Diochon cet été

QRM va délocaliser son premier match à domicile

Résumé

Alors que les rugbymen locaux, pensionnaires de Pro D2, déménagent définitivement à Diochon à partir de la saison prochaine (portant à trois le nombre de clubs résidents avec QRM et le FCR), la Métropole, propriétaire du stade, va engager une nouvelle série de travaux à hauteur de 10 M€ comprenant notamment la pose d’une pelouse hybride. Celle-ci n’étant livrée qu’à la mi-août, Quevilly-Rouen, promu en Ligue 2, est obligé de délocaliser son premier (voire ses deux premiers) matches à domicile. 

Image
Entre QRM et la Ligue 2, les retrouvailles devraient avoir lieu à d'Ornano à Caen, à Océane au Havre ou à La Licorne à Amiens. ©Damien Deslandes
Entre QRM et la Ligue 2, les retrouvailles devraient avoir lieu à d'Ornano à Caen, à Océane au Havre ou à La Licorne à Amiens. ©Damien Deslandes
Corps

A Diochon, les footballeurs vont laisser leur place aux pelleteuses dans les prochains jours. Après une première tranche de travaux en 2017 (déplacement de la pelouse, mise aux normes du réseau électrique, création d’un poste de vidéosurveillance…, pour un investissement de 10 M€ à l'époque), suite à la première montée de QRM en Ligue 2, la Métropole, propriétaire de l'enceinte, va procéder à de nouvelles modifications dans le stade. La principale ? La pose d'un « hybride ». Il faut dire qu’à partir de la saison 2021-2022, le terrain rouennais sera particulièrement sollicité. Actuellement, QRM, promu en L2, et le FCR, pensionnaire de N2, se partagent Diochon. Ayant déjà délocalisé quelques-unes de leurs affiches, les rugbymen locaux (le RNR), évoluant en Pro D2 (l’équivalent de la L2), y disputeront, désormais, tous leurs matches à domicile.

En cas de doublon avec QRM, Le FC Rouen pourrait jouer ses matches le dimanche aprè-midi à 15H

Avec trois clubs résidents, reste, maintenant, à harmoniser les calendriers afin d’éviter les téléscopages. A la Métropole, on assure avoir tout anticipé avec des rencontres avec la Ligues professionnelles de foot et de rugby. Néanmoins, le programme de certains week-ends pourrait être copieusement chargé avec trois affiches de trois formations différentes en l’espace de trois jours. Si Quevilly et le FCR étaient amenés à jouer simultanément à domicile, le match des « Diables Rouges » serait décalé le dimanche après-midi à 15 heures ! "On peut très bien avoir le RNR le vendredi, QRM le samedi* et le FCR le dimanche", avance David Lamiray, vice-président de la Métropole en charge des sports.

Seul hic, au regard de l’ampleur des travaux qui devraient démarrer à la fin du mois de mai (pour une enveloppe totale de 10 M€ dont 1,6 rien que pour la pelouse), Diochon ne sera pas opérationnelle avant la mi-août. Conséquence, la Ligue 2 reprenant ses droits le 24 juillet, QRM, même s'il dispute trois des quatre premières journées à l'extérieur, va être contraint de délocaliser une voire deux affiches. En 2017, pour des raisons identiques, les « Rouge et Jaune » avaient déjà dû s’exiler pendant pratiquement trois mois au MMArena du Mans. Toutefois, cette fois-ci, le traumatisme devrait être beaucoup moins important. Des demandes ont été formulées pour jouer au Stade Océane au Havre, à d’Ornano à Caen voire à la Licorne à Amiens.

*Les droits TV de la Ligue 2 n’ayant toujours pas été attribués pour la période 2021-2024, on ne peut que supposer que les matches de la deuxième division auront toujours lieu le samedi comme pour cette saison 2020-2021 (avec une affiché décalée au lundi soir).

Retrouvez l'intégralité de l'article sur la rénovation du Stade Robert-Diochon dans le prochain numéro de FOOT NORMAND en kiosques début juin.

Partager sur :