Nat. 1

Retrouvez toute l’actualité de nos deux pensionnaires normands : l’US Avranches Mont-Saint-Michel et Quevilly-Rouen Métropole. Comptes rendus, résultats, interviews…

National. J28 - SC Bastia / US Avranches, vendredi 2 avril à 18H à Furiani

Alors que l'US Avranches se déplace ce vendredi soir (18h) sur les terres du SC Bastia, deuxième du classement, le groupe manchois comptera sur son Corse à lui, Julien Anziani, pour réussir un coup dans le mythique stade de Furiani. Celui qui est à coup sûr l'un des jeunes joueurs les plus prometteurs de l'effectif manchois a fait le pari l'été dernier de relever le défi proposé par l'entraîneur Fred Reculeau au moment où son Gazélec Ajaccio coulait en National 2. Alors, qui est Julien Anziani, quel est son état d'esprit avant d'affronter Bastia et que pense-t-il de sa première saison en Normandie ?

En savoir
L2. J31 - SM Caen / Pau FC, samedi 3 avril à 20H à d'Ornano

Pour l'un de ses matches de la peur annoncés dans cette fin d'exercice de Ligue 2, le Stade Malherbe va devoir se montrer à la hauteur face à un Pau FC qui a le vent en poupe ces dernières semaines. Les Caennais devront particulièrement se méfier d'un certain Victor Lobry. Le milieu offensif de 25 ans a su parfaire son jeu du côté de l'US Avranches la saison passée en National et c'est peu dire que le gaucher a laissé un grand souvenir du côté de la baie du Mont-Saint-Michel. Dans le Béarn, pour sa première année en deuxième division, c'est lui qui détient les clefs du jeu, pour son plus grand plaisir.

En savoir
N1. J30 - Quevilly-Rouen / US Avranches 1-1

Alors qu'elle menait depuis la 3' et l'ouverture du score de Moataz Zemzemi, l'US Avranches a laissé échapper au bout du bout des arrêts de jeu une victoire qui lui tendait les bras ; Romain Padovani profitant d'une mésentente entre Steven Séance et Brice Cognard pour égaliser (95'). Un match nul avec un arrière-goût de défaite pour les hommes de Fred Reculeau qui auraient dû, au regard du nombre d'occasions qu'ils se sont procurées, plier le sort cette rencontre bien avant. Mais à l'image de Marvyn Belliard (16', 51', 63') ou d'Azzedine Ounahi (22', 76'), les Manchois ont fait preuve d'une incroyable inefficacité dans le dernier geste. Leader du championnat et filant droit vers la montée en Ligue 2, QRM, qui a perdu sur blessure Andrew Jung (entorse de la cheville) à la demi-heure de jeu, n'en demandait pas tant pour sauver un point. Même si elle sort de la zone rouge, l'USAMSM voit, elle, s'envoler deux précieuses unités dans la course au maintien.

En savoir
N1. J26 - Quevilly-Rouen / US Avranches, vendredi 19 mars à 18H à Diochon

Quatre jours après son incroyable coup sur le terrain de l'US Orléans (victoire 4-3 après avoir été mené 3-1 au retour des vestiaires), Quevilly-Rouen remet le couvert en National dès ce vendredi soir avec la réception de l'US Avranches. Outre la possibilité pour le leader du championnat de se rapprocher encore de la Ligue 2, ce pseudo-derby normand va mettre en exergue les trajectoires en tout point opposées des Seinomarins et des Manchois qui occupaient les deux premières places en octobre, au lendemain de la victoire des hommes de Fred Reculeau aux dépens de ceux de Bruno Irles (4-1). Entre rêves de montée et lutte pour le maintien, ce QRM - USAMSM ne devrait pas manquer de saveur.

En savoir
N1. J26 - Quevilly-Rouen / US Avranches, vendredi 19 mars à 18H à Diochon

Avec un groupe renouvelé de A à presque Z l’été dernier (seuls six joueurs sur les 22 composant l’effectif « pro » étaient déjà présents durant l’exercice précédent), Quevilly-Rouen, leader du championnat avant de défier l'US Avranches, file droit vers la montée en Ligue 2. Un parcours qui porte le sceau d’un homme : Bruno Irles (45 ans). Ses sources d’inspiration, ses expériences contrastées à ses débuts, son avenir… Alors que quelque chose nous dit qu’on n’a pas fini d’en entendre parler, on a voulu en savoir plus sur le coach de QRM.

En savoir
N1. J26 - Quevilly-Rouen / US Avranches, vendredi 19 mars à 18H à Diochon

Présence de quatre équipes dans les divisions nationales, construction d'un centre d'entraînement, modernisation du Stade René-Fenouillère… Si elle éprouve des difficultés cette saison en championnat avec une place de premier relégable au soir de la 25e journée, l'US Avranches, présent à ce niveau depuis 2014 (seul Boulogne-sur-Mer évolue en N1 depuis plus longtemps) poursuit sa mutation en interne afin de se construire un avenir.

En savoir
N1. J25 - Annecy / US Avranches, samedi 13 mars à 18 heures

Il souffle sa 32e bougie ce vendredi. Avant de défier Avranches avec sa nouvelle équipe d'Annecy dans un match très important dans l'optique du maintien (dans l'éventualité où il y aurait des descentes en N2), l'ancien caennais Jordan Adéoti est revenu sur son expérience en Norvège, a raconté ses souvenirs du Stade Malherbe et évoqué son après-carrière où il s'imaginerait bien directeur sportif.

En savoir
C'est le cheval de bataille du président manchois depuis plusieurs années

Confrontés à de nombreuses exigences du monde « pro » mais sans aucun de ses avantages, les 18 clubs de National 1 dont l'US Avranches du président Gilbert Guérin ont décidé de s'unir afin de défendre leurs intérêts. Objectifs : créer une Ligue 3 professionnelle et percevoir 5 M€ de droits TV.

En savoir
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND (n°35) dans les kiosques
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND est sorti dans les kiosques avec en UNE Pascal Dupraz, l'entraîneur du Stade Malherbe, et Paul Le Guen, son homologue du HAC : Au programme de ce n°35 : > un Face-à-face entre Pascal Dupraz, l'entraîneur du Stade Malherbe, et Paul Le Guen, son homologue du HAC, avant le derby normand fixé au 15 mars > un dossier sur les droits TV avec les…
En savoir
National. J23 - US Avranches / SC Lyon 1-1

C'était le match des partages ce samedi soir à René-Fenouillère. Le partage des maillots tout d'abord puisqu'un imbroglio de couleurs a d'abord contraint les visiteurs à revêtir les tuniques normalement portées par les U19 locaux. Le partage des galères ensuite puisque les deux équipes ont eu énormément de difficultés à mettre du rythme dans la rencontre. Exceptée une tête non cadrée de Samuel Essende (5') pour Avranches et une frappe rasante de Mohamed Fadhloun (43') côté rhodanien, la première période n'a au de relief qu'au travers de l'exclusion (sévère) de Khaled Adenon (42') pour avoir retenu Ivan Botalla à 50 mètres de son but. À 11 contre 10, les Lyonnais auront mis le temps mais ont finalement ouvert le score en deuxième période grâce à une réalisation de Jonathan Rivas (74') sorti du banc. Une joie de courte durée puisque la révolte des Manchois se concrétisait cinq minutes plus tard lorsque Steven Séance catapultait de la tête un maître coup franc botté par Pierre Magnon (79'). Si les occasions pleuvaient alors de part et d'autre (82', 86', 91'), rien ne serait alors plus marqué dans un duel moyen conclu sur un ultime partage : celui des points.

En savoir