Surtitre
N2. J1 - US Granville / Sainte-Geneviève, samedi 22 août à 18 H au Stade Louis-Dior

Granville, un bon profil (une nouvelle fois) de poil à gratter

Résumé

Malgré les conséquences économiques de la crise sanitaire, l'US Granville s'est bâtie un effectif séduisant sur le papier avec notamment le recrutement des deux ex-Caennais : le gardien Paul Reulet et l'attaquant Livio Nabab. Avec toujours Johan Gallon à sa tête, le club maritime peut légitimement prétendre à jouer les trouble-fêtes dans sa poule de N2.

Image
Après avoir réussi à garder une ossature à l'image du défenseur Gustave Akueson, le coach Johan Gallon a réalisé quelques bonnes pioches durant ce mercato à l'image du gardien Paul Reulet.
Après avoir réussi à garder une ossature à l'image du défenseur Gustave Akueson, le coach Johan Gallon a réalisé quelques bonnes pioches durant ce mercato à l'image du gardien Paul Reulet.
Corps

Le contexte

Une réputation qui a permis de surmonter la crise du Covid-19 

Fauchée en plein élan, à la mi-mars, par le confinement alors qu'elle restait quatre succès consécutifs, l'US Granville a accusé le coup. "On était bien revenus dans la course*. On avait peut-être une carte à jouer", rappelle le coach Johan Gallon. A la déception sportive s'est ajoutée, qui plus est, l'incertitude économique. Surtout pour un club qui s'appuie sur un important réseau de partenaires privés. Des partenaires pour la plupart touchés, à différents degrés, par la crise financière engendrée par la pandémie de Covid-19. "Ce ne fut pas une période facile, y compris pour moi", ne cache pas le technicien normand. "Quand tu construis année après année, que chaque saison, tu ambitionnes de jouer le haut de tableau, tu as l'impression de subir un coup d'arrêt".

Toutefois, les dirigeants granvillais ne se sont pas appesantis sur leur sort. En dépit d'une baisse de budget, logique au regard du contexte, ils se sont retroussés les manches. Et ils ont pu constater que le travail accompli ces dernières années portait ses fruits. "Le club dégage une image très positive", se félicite Johan Gallon. Les nombreuses épopées en Coupe de France, à commencer par le 1/16e de finale contre Marseille en janvier n'y sont pas étrangères. "A l'image de Jonathan Beaulieu (à Chambly), Jérémy Aymes et Pierre Lemonnier (tous les deux au Mans) qui sont retournés dans l'univers professionnel après un passage chez nous, les joueurs savent qu'on les met en avant, qu'on peut les faire progresser. Forcément, ça attire. Ça donne envie à certains de nous rejoindre".

*Quatrième à huit points du leader briochin avec encore les deux premiers (Saint-Brieuc et Chartres) à recevoir.

Le mercato

De la continuité à l'arrière, de la nouveauté à l'avant

En voyant la liste des départs s'allonger début juin (lire encadré ci-dessous), de nombreux observateurs se sont inquiétés pour l'avenir de l'USG. "Des joueurs étaient en fin de cycle chez nous", tempère Johan Gallon. "Après, certains ont reçu des propositions du niveau supérieur et pour d'autres, les offres qu'on a fait ne leur convenait pas". Néanmoins, le coach manchois l'assure : "A un ou deux éléments près, on a gardé l'ossature que l'on souhaitait. On ne repart pas de zéro". Il est vrai qu'avec Gustave Akueson, Anthony Barbier, Elie Ehua, Ralph Kottoy, Abel Behma, Réda Lamrabette et le capitaine Tony Théault, l'entraîneur maritime s'appuie sur un noyau rompu aux joutes de N2. "Défensivement, avec le recrutement de Jérémy Fahrasmane et le retour de blessure de Yoan Benyahya (genou), on sera autant voire meilleurs que l'an dernier".

Une arrière-garde dirigée, désormais, par Paul Reulet. L'une des très bonnes pioches du mercato granvillais. "Il possède toutes les caractéristiques que j'apprécie chez un gardien. C'est un garçon performant avec ses mains mais aussi avec ses pieds", décrypte Johan Gallon. Sortant d'une saison pleine à Jura Sud (N2), Stéphan Moussina endossera le costume de doublure. Malgré l'épisode de la vraie-fausse arrivée de Fodé Guirassy*, l'animation offensive a, elle, été entièrement recomposée avec Sofiane Hamard, Marvin Geran, Zacharia Grich et Nassim Zitouni sans oublier les deux espoirs Alex Guèhi et Ibrahima Sagna. "Marvin et Zakaria ont eu des expériences au-dessus. Nassim était l'un des garçons les plus talentueux de sa génération à Lyon à l'époque de (Nabil) Fékir et (Corentin) Tolisso. Alex et Ibrahima peuvent se révéler de belles surprises". Une ligne d'attaque qui a reçu un renfort de poids avec la signature de Livio Nabab. Un avant-centre est encore attendu.

*Alors qu'il s'était engagé initialement avec Granville, Fodé Guirassy a pris la direction de Béziers (N2).

L'objectif

Les armes pour de nouveau postuler à un Top 5

Malgré une poule toujours aussi relevée et homogène*, l'USG - quatrième à la mi-mars à l'arrêt des compétitions - semble posséder les armes, tout du moins sur le papier, pour postuler de nouveau à un Top 5. Mais du côté granvillais, pas question de mettre la charrue avant les bœufs. "Contrairement à certains clubs qui annoncent de gros budgets, on ne peut pas afficher la prétention de monter. On n'en est pas là", assure Johan Gallon dont l'âme de compétiteur reprend rapidement le dessus. "Je veux performer avec une équipe qui joue, qui a la possession, qui prend du plaisir. On a envie d'être ambitieux par le jeu. C'est ma conception du football. Forcément, si le contenu est intéressant, il y aura des victoires".

Des préceptes, avec un collectif primant sur les individualités, qu'il va falloir inculquer à un groupe renouvelé de moitié. "Quand il y a autant de nouveaux, ça peut prendre du temps. Il faut que tout le monde enregistre nos principes", souligne un coach maritime parfaitement conscient de la situation. Toutefois, pour l'ancien milieu du Stade Malherbe, sa formation doit être compétitive dès l'ouverture de la saison. "J'espère que le début de championnat va nous permettre de lancer une dynamique". Avec trois réceptions sur les quatre premières journées (Sainte-Geneviève, Châteaubriant et Plabennec), les partenaires de Tony Théault vont devoir commencer par se faire respecter à Louis-Dior. Et alors, qui sait...

*La poule A de N2 : Blois, SM Caen B, Chartres, Châteaubriant, Fleury, US Granville, Guingamp B, Lorient B, Poissy, FC Rouen, Sainte-Geneviève, Saint-Malo, Saint-Pryvé-Saint-Hilaire, Vannes, Versailles.

Le mercato de l'US Granville

> Arrivées : Paul Reulet (sans club), Stéphan Moussima (Jura Sud, N2), Sofiane Hamard (Avranches, N1-N3), Jérémy Fahrasmane (Jura Sud, N2), Marvin Geran (Messine, D4, ITA), Zakaria Grich (Les Herbiers, N2), Nassim Zitouni (Tuzla, BOS), Alex Guèhi (CIV, sans club), Livio Nabab (Bourg-en-Bresse, N1), Ibrahima Sagna.

> Départs : Jeffrey Baltus (FC Rouen, N2), Christopher Ibayi (Trélissac, N2), William Sea (Poissy, N2), Sullivan Martinet (Stade Bordelais, N3), Jordan Blondel (Saint-Brieuc, N1), Robin Théault (Vitré, N3), Marvin Golitin (SM Caen, L2-N2, rp), Jad Mouaddib (SM Caen, L2-N2, rp-fc).

Partager sur :