Nat. 2

Retrouvez toute l’actualité de nos pensionnaires normands : l’US Granville, le FC Rouen et la réserve du SM Caen. Comptes rendus, résultats, interviews…

Pour une cohabitation entre le FCR et QRM, en attendant peut-être les rugbymen

Alors que le FCR et QRM se partagent le Stade Robert-Diochon, la Métropole rouennaise, propriétaire de l'enceinte depuis 2015, réfléchit, en concertation avec les clubs résidents, à l'installation d'une pelouse hybride afin de mieux supporter la cadence des matches. Surtout qu'à terme, il n'est pas exclu que les rugbymen, délocalisant déjà certaines de leurs affiches, y élisent définitivement domicile.

En savoir
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND (n°25) dans les kiosques
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND est sorti dans les kiosques avec en UNE Jean-François Fortin, l'ex-président du Stade Malherbe. Au programme de ce n°25 : > un dossier sur la relaxe de Jean-François Fortin dans le procès en appel des matches présumés truqués en Ligue 2 > un face-à-face avec David Giguel, le coach du FC Rouen, où il évoque le parcours en Coupe de France mais…
En savoir
La leçon de football d'Harold

Simultanément humoriste, commentateur sportif et croque-mort durant quatre ans (il n'exerce plus que la première activité aujourd'hui), Harold Barbé nous livre sa « Leçon de football » chaque mois dans le magazine FOOT NORMAND. On vous propose de la retrouver également ici. A consommer avec un soupçon de second degré.

En savoir
Coupe de France. 1/16e de finale - FC Rouen (N2) / Angers (L1) 1-4

David Giguel, l'entraîneur du FC Rouen, nous a ouvert les portes de son équipe durant les heures précédant le 1/16e de finale de Coupe de France contre Angers. De l'arrivée dans le vestiaire à la causerie du coach en passant par les ultimes préparatifs..., immersion au cœur de l'intimité des « Diables Rouges ».

En savoir
Coupe de France. 1/16e de finale - FC Rouen (N2) / Angers (L1) 1-4

Après Avranches (N1), Orléans (L2) et Metz (L1) dans les tours précédents, tout le peuple rouennais rêvait d'un nouvel exploit face à autre pensionnaire de l'élite, le SCO. Et les 10 000 supporters de Diochon y ont cru quand Adama Sidibé a égalisé (13') moins de dix minutes après l'ouverture du score angevine, signée Rachid Alioui (4'). Mais c'était sans compter sur la précision chirurgicale des « Noir et Blanc » qui ont exploité la moindre demi-erreur du camp adverse à l'image de ce doublé plein de vista de Farid Melali (19', 23'). Pour autant, les hommes de David Giguel, un coach qui a procédé à un changement tactique avant la pause avec la rentrée Kader Nchobi à la place de Vincent Fourneuf, n'ont rien lâché. En témoigne, cette double opportunité dans les arrêts de jeu de la première période de Mahamadou Diarra puis Nicolas Barthélémy. Soutenus par un public en feu, les « Diables Rouges » ont tout donné au retour des vestiaires pour pousser Angers à la faute. Sans succès malheureusement pour eux. Tout juste rentré sur le pré, Stéphane Bahoken scellant la qualification de son équipe à une dizaine de minutes du terme (81').

En savoir
CDF. 1/16e de finale - FC Rouen (N2) / Angers (L1), dimanche 19 janvier à 17H15

Deux semaines après leur démonstration contre le FC Metz et cette victoire sans discussion possible (3-0), le FC Rouen remet le couvert face à un nouveau pensionnaire de Ligue 1 : Angers (10e en championnat). Avant ce choc qui se disputera dans un Stade Diochon à guichets fermés (10 000 spectateurs sont attendus), David Giguel, l'entraîneur qui a rendu sa fierté aux « Diables Rouges » est revenu sur la qualification au tour précédent, la préparation de ce 1/16e de finale et son rapport à la Coupe de France.

En savoir
Coupe de France. 1/16e de finale - Granville (N2) / Marseille (L1) 0-3 : le debrief

L'expulsion de William Sea suivie de l'ouverture du score marseillaise à un quart d'heure de la fin, l'hommage d'André Villas-Boas, l'entraîneur phocéen, à son homologue normand, Johan Gallon, la prestation trois étoiles du capitaine Tony Théault dans le cœur du jeu..., retour sur l'élimination en 1/16e de finale de la Coupe de France de l'USG contre l'OM (3-0). Un résultat particulièrement sévère au regard de la qualité de la production des Granvillais.

En savoir
Coupe de France. 1/16e de finale - Granville (N2) / Marseille (L1) 0-3

Tout a basculé en l'espace d'une minute pour l'USG. Sur le coup franc suivant l'expulsion de William Sea à un quart d'heure du terme pour un second avertissement, Alvaro Gonzalez, au terme d'une action pour le moins confuse, a libéré le camp marseillais en trouvant le chemin des filets de Jeffrey Baltus (76') ; un gardien granvillais infranchissable jusqu'à cette ouverture du score. Quelques minutes plus tard, Nemanja Radonjic, tout juste rentré sur la pelouse de d'Ornano, scellait la qualification de l'OM en doublant la mise (83') avant que Dimitri Payet ne clôture la marque dans les arrêts de jeu (3-0). Un résultat extrêmement sévère pour les hommes de Johan Gallon. Parfaitement organisés autour d'un schéma en 4-4-2, les partenaires de Tony Théault, devant 20 000 spectateurs, ont fait mieux que résister au deuxième de Ligue 1, se procurant même quelques opportunités à l'image de cette balle d'égalisation de Jordan Blondel (78').

En savoir
CDF. 1/16e de finale - Granville (N2) / Marseille (L1), vendredi 17 janvier à 21H05

A l'occasion du 1/16e de finale de Coupe de France entre Granville et l'OM, Jad Mouaddib va fouler pour la première fois la pelouse de d'Ornano en compétition officielle. Un rendez-vous forcément particulier pour ce jeune milieu relayeur (20 ans), formé au Stade Malherbe et prêté cette saison à l'équipe de Johan Gallon.

En savoir
Coupe de France. 1/32e de finale - FC Rouen (N2) / Metz (L1) 3-0

Ils l'ont fait ! Et pour ceux qui ont l'habitude de les suivre chaque week-end, on a presque envie de dire que ce n'est même pas une surprise tant les Rouennais sont bluffants depuis le début de la saison, en coupe comme en championnat. Pourtant, c'est bien d'un exploit dont on parle, un immense exploit ! Après Avranches (N1) et Orléans (L2) lors des tours précédents, le FCR a, cette fois-ci, eu la peau d'une formation de Ligue 1, le FC Metz. Mis sur orbite dès les premières minutes avec cette ouverture du score signée Fred Dembi (6'), les hommes de David Giguel, portés par un Stade Diochon en ébullition (plus de 7 000 spectateurs), ont doublé la mise à un quart d'heure de la fin par Archi Fataki (77') avant que Mahamadou Diarra ne parachève le succès dans les ultimes instants (88'). Une qualification qui ne souffre d'aucune contestation. Comme en 2013, « Diables Rouges » se qualifient pour les 1/16e de finale (18-19 janvier). Un stade de l'épreuve où ils retrouveront Angers (L1), tombeur de Dieppe.

En savoir