Surtitre
Gambardella. 1/8e de finale - Brest / SM Caen, dimanche 20 février à 14H30

Gabin Tomé et Robin Verhaeghe, deux Malherbistes « du cru » à la conquête de la Gambardella

Résumé

À Brest ce dimanche (14h30), dans l'écrin de Ligue 1 qu'est le stade Francis Le Blé, la jeunesse malherbiste va tenter de se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe Gambardella. Les jeunes hommes de Nicolas Seube, poussés par une  belle dynamique de groupe, ne craignent personne. Ce rendez-vous à part, nous sommes allés l'appréhender au travers de deux regards : ceux du milieu de terrain Gabin Tomé et de son compère en défense Robin Verhaeghe. Tous les deux normands d'origine, ils rêvent plus que jamais d'un grand parcours.

Image
Gabin Tomé (à gauche) et Robin Verhaeghe (à droite) sont deux éléments clefs de l'équipe des U18 du Stade Malherbe. ©Aurélien Renault
Le milieu Gabin Tomé (à gauche) et le défenseur Robin Verhaeghe (à droite) sont deux éléments clefs de l'équipe des U18 du Stade Malherbe. ©Aurélien Renault
Corps

Ce dimanche après-midi, le milieu de terrain Gabin Tomé et le défenseur central Robin Verhaeghe, 18 ans tous les deux, vont vivre un moment unique dans leur jeune carrière. Les U18 du Stade Malherbe dont ils font partie chasseront en effet la qualification pour les quarts de finale de la Coupe Gambardella sur la pelouse de leurs homologues du Stade Brestois. Un rendez-vous forcément à part. "Rien que de savoir que la finale de cette compétition est jouée au Stade de France, ça fait rêver", glisse Gabin Tomé. "Ce n'est pas donné à tout le monde de jouer une coupe comme celle-là", fait remarquer son compère Robin Verhaeghe. "Quand on voit le nombre de personnes qui s'intéressent à cette compétition, on se dit que c'est une chance pour nous". À ceux qui en doutaient, les jeunes d'un centre de formation ne sont pas seulement focalisés sur leurs aspirations à devenir un jour professionnel mais savent pour bon nombre d'entre eux savourer des rendez-vous privilégiés quand ils se présentent. Ce Brest - Caen en est clairement un.

"Dans ma famille, tout le monde est défenseur. petit, je savais que ça serait mon poste, ça n'a jamais bougé", Robin Verhaeghe

L'un et l'autre sont natifs de l'ex-Basse-Normandie, Gabin Tomé le Saint-Lois et Robin Verhaeghe le pur Caennais, sont la preuve que les centres de formation savent donner leur chance à des jeunes « du cru », pour peu qu'ils la saisissent. Arrivé en U11 après une détection, Gabin Tomé développe depuis huit saisons maintenant de vraies qualités de milieu polyvalent. "J'aime faire jouer, être à la passe, utiliser ma qualité technique", assure-t-il. Arrivé encore plus tôt du club de Rocquancourt, en U9, c'est pour des prédispositions au rôle de défenseur que le robuste Robin Verhaeghe, 1,84 m, a tapé dans l'œil des éducateurs malherbistes.

S'ils tranchent singulièrement tant dans leurs aptitudes sur un terrain que dans leur morphologie, les deux Caennais ont en commun d'avoir su franchir les étapes une par une pour s'inviter cette saison chez les U19 Nationaux et donc parallèlement dans le groupe Gambardella. "Dès que je suis arrivé au club, j'ai eu cette ambition d'aller le plus haut possible", retrace Gabin Tomé. "Je suis un compétiteur mais je pense que c'est le cas de tout le monde dans notre groupe. Je ne suis pas celui qui parle le plus mais j'essaie de jouer le rôle de leader dans d'autres domaines". Pour sa part déjà appelé sur certains entraînements avec la réserve et même entré en jeu à deux reprises en National 2, Robin Verhaeghe a grandi au sein du club sans jamais perdre son affection pour son rôle de stoppeur. "Dans ma famille, tout le monde est défenseur. Je l'ai moi-même toujours été. Petit, je savais que ça serait mon poste, ça n'a jamais bougé", raconte celui qui a longtemps pu profiter d'une croissance précoce. L'arrière, grand amateur de duels, brille par ses aptitudes athlétiques au sein du groupe et sait déjà pertinemment que l'adversité sera rude dimanche, à Brest.

Pour certains, c'est peut-être déjà le rendez-vous d'une vie

Ce rendez-vous finistérien, est-il alors exagéré de le considérer comme le rendez-vous d'une vie pour ces jeunes footballeurs ? Bien qu'optimistes sur leur chance de gravir encore les échelons, Gabin Tomé et Robin Verhaeghe préfèrent parer au plus pressé. "Tous les ans au club, on sent que la Gambardella a son importance", avance le milieu de terrain. "Au bord du terrain, on voit aussi qu'il y a plus de monde. Là, ce sera au Stade Francis-Le Blé, il faudra en profiter car je ne sais pas si j'aurai un jour l'occasion de rejouer dans un stade comme ça". Même son de cloche du côté de l'ancien joueur de Rocquancourt. "Il faudra se donner à fond, on ne sait pas de quoi l'avenir sera fait. Comme l'a dit Gabin, peut-être qu'on ne jouera plus dans une enceinte comme celle-ci". Une chose est sûre, l'atmosphère s'annonce inoubliable puisque le Stade Brestois, en plus de fixer l'entrée à 5 €, a décidé d'inviter tous ses abonnés. Même si l'équipe « A » joue à Reims dans le même temps, des centaines de spectateurs devraient affluer pour voir ce match qui sera en plus diffusé sur FFF TV. 

"Pour l'instant, c'est le match le plus important de notre vie", Gabin Tomé

Quelles sont alors les chances pour Robin, Gabin et leurs partenaires de ramener Malherbe en quarts de la compétition pour la première fois depuis 2016 ? "Notre point fort, c'est notre groupe, la génération 2004 est vraiment soudée", estime Robin Verhaeghe. "Et en plus, on a vraiment de la qualité à tous les postes", lui emboîte le pas Gabin Tomé. "Oui, on est complémentaires, on travaille vraiment l'un pour l'autre", poursuit le défenseur caennais. La grande inconnue, et encore, demeure le niveau du Stade Brestois. "On les avait joués en U17 pendant le Covid et je pense que ce sera serré", imagine Gabin Tomé. Les « Rouge et Bleu » auront au moins pour eux d'avoir su prendre leur élan à l'extérieur*.

Quelle que soit l'issue du rendez-vous de ce week-end, sa simple existence prouve à elle seule qu'il existe bel et bien un chemin en mesure de conduire des footballeurs nés dans l'ex-Basse-Normandie au sein du gratin national de leur génération. Et on souhaite forcément aux jeunes Malherbistes que ce rendez-vous crucial ne soit que le premier d'une longue liste. Alors que Gabin Tomé se destine à étudier en STAPS et que Robin Verhaeghe se voit dans les ressources humaines, c'est bel et bien le football qui est, encore et toujours, au cœur de leurs aspirations les plus profondes. "Je veux continuer à me donner à fond", martèle l'arrière central, rejoint dans son discours par son camarade du milieu de terrain. L'heure n'est, toutefois, pas à l'avenir mais bel et bien à l'instant présent avec cette affiche. "Pour l'instant, c'est le match le plus important de notre vie !", conclut Gabin Tomé. Pour l'instant.

> Coupe Gambardella. 1/8e de finale - Stade Brestois (Nat) / SM Caen (Nat), dimanche 20 février à 14H30 au Stade Francis-Le Blé.

*En trois tours dans cette édition 2021-2022 de la Gambardella, le Stade Malherbe s'est systématiquement qualifié à l'extérieur, au Paris FC (1er tour. 2-1, le 12 décembre), au FC Rouen (1/32e. 3-1, le 9 janvier 2022) et à Argenteuil (1/16e. 2-0, le 30 janvier 2022).

Pour aller plus loin sur ce Stade Brestois - SM Caen...

► PLONGEZ-VOUS ENCORE PLUS DANS L'ACTUALITÉ DES CLUBS NORMANDS ENGAGÉS DANS LA COUPE GAMBARDELLA 2021/2022

À RETROUVER EGALEMENT : 

► POUR LES JEUNES LEXOVIENS, C'EST DIMANCHE DE GALA AVEC LE PARIS SAINT-GERMAIN​​​​​​
► SANS PRESSION, LE FC ROUEN, QRM ET AVRANCHES VEULENT POURSUIVRE L'AVENTURE EN GAMBARDELLA
► 
AU HAC, TROIS GARÇONS DANS LE VENT AU DÉFI DU PSG EN GAMBARDELLA
 [PODCAST] ROMAIN LEROUX (SM CAEN) : "EN GAMBARDELLA, ON TOUCHE LES MATCHES COUPERETS, SOUS TENSION"
► 
[PODCAST] FRANÇOIS RODRIGUES (HAC) : "QUAND ON ÉLIMINE LE PSG, ON SE DOIT D'AVOIR DES AMBITIONS"
 [PODCAST] JEAN-NOËL LE BUZULLIER (US AVRANCHES) : "STRASBOURG ? UN ÉNORME OBSTACLE DEVANT NOUS"
 JEUNES HÉROS DE LA GAMBARDELLA, ET SI CES TROIS AVRANCHINAIS ÉTAIENT L'AVENIR DU CLUB ?

Aurélien RENAULT

Partager sur :