Surtitre
L2. J10 - SM Caen / Châteauroux, vendredi 4 octobre à 20H à d'Ornano

Jessy Deminguet : "Je ne me sentais pas à l'aise dans ce système"

Résumé

Les raisons de l'échec Rui Almeida, les changements engendrés par l'arrivée de Pascal Dupraz, son utilisation sur le plan tactique..., Jessy Deminguet, qui s'est présenté en conférence de presse ce jeudi après-midi avant la réception de la Berrichonne, a évoqué ces différents thèmes. Issu du centre de formation caennais, le milieu relayeur est attendu comme l'un des hommes forts de ce Stade Malherbe en quête de rebond.

Image
Utilisé dans une position très offensive à l'époque de Rui Almeida, Jessy Deminguet, avec l'arrivée de Pascal Dupraz comme coach, pourrait être aligné comme milieu relayeur dans un 4-1-4-1.
Utilisé dans une position très offensive à l'époque de Rui Almeida, Jessy Deminguet, avec l'arrivée de Pascal Dupraz comme coach, pourrait être aligné comme milieu relayeur dans un 4-1-4-1.
Corps

Vous sortez d'une semaine agitée avec le licenciement de Rui Almeida et son remplacement par Pascal Dupraz. Comment avez-vous vécu les événements de ces derniers jours ?

"C'est vrai qu'il y a eu un gros changement avec le coach. Pour un jeune joueur comme moi (21 ans), ce n'est pas une période facile à vivre. Un coach renvoyé, c'est dur à encaisser. Car c'est aussi de notre responsabilité. C'est nous, les joueurs, qui sommes sur le terrain. Après, il faut un fautif et c'est tombé sur le coach. Mais ça m'a fait de la peine. Maintenant, il faut passer à autre chose".

"C'est aussi de notre faute. C'est nous, les joueurs, qui sommes sur le terrain"

Pourquoi, selon vous, la méthode de Rui Almeida n'a pas obtenu de résultats ?

"Par moment, je pensais que ça pouvait fonctionner. On a produit des séquences de jeu intéressantes où je me suis dit : « Ça peut déboucher sur certaines choses ». Mais les résultats nous ont montré l'inverse. Je sais qu'on a beaucoup parlé du système (en 5-3-2) mais je me répète, c'était nous les acteurs".

Personnellement, vous ne sembliez pas à l'aise avec le rôle que vous demandait le technicien portugais, positionné très proche de la surface de réparation adverse, à l'inverse de votre utilisation en fin de saison dernière sous Rolland Courbis...

"Même si ça restait au milieu, c'était un poste différent de celui que j'avais connu (milieu défensif-relayeur dans un 4-4-2), beaucoup plus offensif avec énormément de courses. En début de saison, on a eu beaucoup d'échanges avec le coach à ce sujet. Il voulait que je me projette, que je me situe dans une zone où je devais faire mal à l'adversaire. J'ai essayé de mettre en place ce qu'il demandait. Comme d'habitude, je me suis donné à fond même si je suis bien conscient que je n'ai pas été bon. Mais je ne me sentais pas à l'aise dans ce système".

"C'est un coach charismatique, réputé pour apporter de la confiance"

Avec la nomination de Pascal Dupraz, on s'attend à de nombreux changements sur le plan tactique...

"Si on joue en 4-2-3-1 ou en 4-3-3, ce sont des systèmes que l'on connaît tous bien. On les a tous pratiqués dans les catégories de jeunes. Avec ce schéma, pour les milieux comme moi, ce qui est intéressant, c'est de pouvoir combiner avec nos excentrés. En se rendant disponible, on peut apporter beaucoup de fluidité".

Quelles sont vos premières impressions sur Pascal Dupraz ?

"C'est un coach charismatique qui possède un beau passé, qui est réputé pour apporter de la confiance à ses joueurs. Sur ses premières séances, il a essayé de nous replacer, de nous dire les choses comme il le ressent. Il n'hésite pas à dire ce qu'il pense. C'est important afin de progresser".

> L2. J10 - SM Caen (17e - 6 points) / Châteauroux (18e - 6 points), vendredi 4 octobre à 20 heures au Stade Michel-d'Ornano.

Partager sur :