Surtitre
Avec sa nouvelle chaîne Téléfoot, Mediapro bouscule le paysage TV du foot français

Sur quelles chaînes regarder le football à la TV en 2020-2021 ?

Résumé

Ayant acquis lors du dernier appel d'offres huit affiches de Ligue 1 par journée et autant de Ligue 2, le groupe sino-espagnol Mediapro a lancé sa nouvelle chaîne : Téléfoot. Alors que ses dirigeants espèrent atteindre le plus rapidement possible 3,5 millions de clients, le prix de l'abonnement (25,90 € avec engagement) et les difficultés pour y souscrire pourraient refroidir plus d'un fan.

Image
Sur quelles chaînes regarder le football à la TV en 2020-2021 ?
Corps

Huit affiches de Ligue 1 et Ligue 2 sur Téléfoot

Il y a deux ans (en mai 2018), l'annonce avait fait l'effet d'une bombe. Contre un chèque de 780 M€ par saison sur la période 2020-2024, Mediapro avait raflé trois des quatre principaux lots des droits TV de la Ligue 1, soit huit rencontres sur dix par journée y compris les meilleures affiches du championnat : PSG-OM, PSG-Lyon, Lyon-Saint-Etienne… Six mois plus tard, le groupe sino-espagnol avait récidivé avec la Ligue 2(1) dont il retransmettra le traditionnel multiplex (désormais le samedi à 19 heures), représentant aussi huit matches par week-end. Alors que de nombreux doutes l'ont entouré (pour ne pas dire plus) depuis qu'elle a réalisé ces acquisitions, Mediapro a bel et bien lancé sa chaîne le 17 août, soit une semaine avant la reprise de la L1 et de la L2.

Grâce à un accord avec TF1, elle a été baptisée Téléfoot, du nom du célèbre magazine consacré au ballon rond diffusé depuis 1977. Dans le cadre de ce partenariat, Grégoire Margotton et Bixente Lizarazu - voix de l'équipe de France sur la chaîne n°1 - commenteront une vingtaine des principales confrontations du championnat. "Téléfoot sera la maison du football français", assure Jaume Roures, le président et fondateur de Mediapro. Une maison en quête de notoriété. Courant juillet, une étude de NPA Conseil - Harris Interactive indiquait que pratiquement 70% des Français n'avaient jamais entendu parler de cette nouvelle chaîne.

1 milliard

Entre les droits TV de la Ligue 1 (780 M€), ceux de la Ligue 2 (une partie des 64 M€) plus la codiffusion des Coupes d'Europe (175 M€), Mediapro a dépensé environ un milliard d'euros pour la retransmission de compétitions de football pour la saison 2020-2021. Une somme qui ne comprend pas ses charges fixes (coûts de production, salaires des 150 employés de la chaîne, licence de 10 M€ à TF1 pour l'exploitation de la marque Téléfoot). Le groupe sino-espagnol a, d'ailleurs, réglé sa première traite à la LFP (Ligue de football professionnel) d'un montant de 172,3 M€. Les autres diffuseurs (Canal +, beIN Sports et Free pour les droits mobiles contre un chèque de 50 M€) s'étant également acquittés de ce qu'ils devaient, le football professionnel français a perçu 295 M€ début août.

Comment s'abonner à Téléfoot ?

C'est la question qui brûle les lèvres de tous les passionnés de football. A l'heure actuelle, les patrons de Mediapro ont officialisé trois accords de distribution :

> le premier avec l'opérateur internet SFR. Avec cette alliance, Téléfoot a obtenu de codiffuser, pour l'exercice 2020-2021*, la Ligue des Champions et la Ligue Europa ; deux compétitions dont les droits TV appartiennent la saison prochaine à RMC Sport, propriété du groupe Altice qui détient également SFR,

le deuxième avec l'opérateur internet Bouygues Telecom,

le troisième est beaucoup plus original puisqu'il a été noué avec Netflix, le géant américain du service de vidéo à la demande.

Une offre OTT (sans engagement mais n'incluant pas les Coupes d'Europe), uniquement sur ordinateur, tablette et smartphone, est aussi disponible. Des discussions se poursuivent avec d'autres opérateurs (Orange). Elles semblent plus compliquées avec Canal +. Afin de diversifier son catalogue, Mediapro a noué un accord avec Apple (iPhone, iPad, Apple TV). Android devrait lui emboîter le pas. Le groupe sino-espagnol envisage également de se tourner vers YouTube et les « GAFA », les géants du net : Google, Apple, Facebook, Amazon.

25,90

Le montant en euros de l'abonnement mensuel à la chaîne Téléfoot avec un engagement d'un an (ramené à 22,50 € en pré-payant pour l'année, soit 269,90 €). Le tarif grimpe à 29,90 € sans engagement. Un prix que de nombreux clients potentiels jugent excessif. "Nous sommes les moins chers d'Europe", s'est défendu Jaume Roumes, le patron du groupe sino-espagnol, dans une interview au JDD. Pas certain que le consommateur français soit convaincu par cet argument. Plusieurs d'entre eux devraient être tentés par les formules pirates. Toutefois, une offre pourrait se montrer plus séduisante. Sur les plateformes OTT (ordinateur, tablette, smartphone), un abonnement commun avec Netflix va être proposé pour 29,90 € par mois, sachant qu'il en coûte normalement 11,99 € pour souscrire au service de vidéo à la demande. L'offre OTT seule vous reviendra, elle, à 14,90 €.

De toute façon, pour rentabiliser leurs investissements, les dirigeants de Mediapro visent, à moyen terme, 3,5 millions d'abonnés. Un objectif qui paraît extrêmement ambitieux. A titre de comparaison, beIN Sports a compté au maximum 4 millions de clients (pendant la Coupe du Monde 2018) avec un catalogue bien plus fourni* (les championnats européens, la NBA, le tennis…) pour un tarif deux fois moins cher.

*Pour la saison 2020-2021, la chaîne Téléfoot propose huit affiches de L1 et de L2 par journée, la Ligue des Champions et la Ligue Europa. A partir de l'exercice 2021-2022, les compétitions européennes seront diffusées par Canal + et beIN Sports.

Deux affiches de L1 sur Canal +, autant de L2 sur beIN Sports

Avec l'arrivée de Mediapro sur le marché français, Canal + ne retransmet plus que deux rencontres de Ligue 1 par week-end (le samedi à 21 heures et le dimanche à 17 heures). Et encore, ça aurait pu être bien pire pour le diffuseur historique du football français (avec un premier match télévisé en 1984). Etant ressorti bredouille du dernier appel d'offres, la chaîne cryptée a racheté les droits de beIN Sports au même prix que celle-ci les a acquis : 330 M€. Sur 38 journées, C+ dispose à 28 reprises du choix n°1 mais pas des dix meilleures affiches (propriétés de Téléfoot) comme expliqué précédemment. Conséquence : pour la première fois depuis 2012 et son lancement, beIN Sports ne diffuse aucune rencontre de L1. Dépouillée aussi de son multiplex L2, la chaîne qatarie a, néanmoins, récupéré les deux meilleures affiches de chaque journée (le samedi à 15 heures et le lundi à 20 h 45)(2).

(1)Pour la période 2020-2024, Mediapro et beIN Sports ont acheté les droits TV de la Ligue 2 pour la somme record de 64 M€ par an. Le précédent contrat pour ce championnat n'atteignait que 22 M€.

(2)beIN Sports a déjà indiqué que les deux derbys normands entre Le Havre et le SM Caen seraient diffusés un lundi soir (match aller au Stade Océane le 23 novembre, retour à d'Ornano le 15 mars). Les affiches AC Ajaccio - HAC (7 décembre), SM Caen - Toulouse (11 janvier), Guingamp - SM Caen (22 février) seront également décalées au lundi soir.

Programmation des journées de L1-L2 (en week-end)

Capture d’écran 2020-08-18 à 10.45.21_0.png

Partager sur :