Surtitre
Bilan du mercato du club caennais (9 juin - 31 août)

Le Stade Malherbe a réussi presque tout ce qu’il a entrepris

Résumé

Avec trois recrues (Nuno Da Costa, Mehdi Chahiri et Ibrahim Cissé) plus le prêt de Nicholas Gioacchini à Montpellier le 31 août, le Stade Malherbe a vécu une dernière ligne droite de folie dans ce mercato. Si quelques éléments n’ont pas trouvé de point de chute (Loup Hervieu, Evens Joseph, Timo Stavistki), les dirigeants caennais ont réussi à mener à bien tous leurs principaux dossiers. "Je remercie le personnel administratif, Marion Bour (directrice financière) et Axel Geslin (responsable des ressources humaines) qui ont abattu un travail énorme", souligne le directeur sportif Yohan Eudeline.

Image
Mehdi Chahiri Nuno Da Costa et Ibrahim Cissé dans le sens des arrivées, Nicholas Gioacchini dans celui des départs... La dernière journée du mercato a été riche en mouvements du côté du Stade Malherbe.
Mehdi Chahiri Nuno Da Costa et Ibrahim Cissé dans le sens des arrivées, Nicholas Gioacchini dans celui des départs... La dernière journée du mercato a été riche en mouvements du côté du Stade Malherbe.
Corps

Quand l’informatique s’en mêle…

A se demander pourquoi le mercato dure pratiquement trois mois alors que beaucoup de dossiers se jouent dans les 24 dernières heures. Bien sûr, on caricature volontairement un peu le trait car les propositions acceptées dans la dernière ligne droite ont généralement été refusées auparavant par les principaux concernés. "Un joueur peut s’apercevoir que le discours qu’on lui a tenu est cohérent, que le projet proposé est le meilleur, que sa qualité de vie dans la ville sera bonne", explique Yohan Eudeline, le directeur sportif du SMC. De leur côté, les clubs sont plus enclin également à rehausser leur offre à proximité de la date limite. Le problème, quand tout se règle sur le gong, c’est que vous n’êtes pas à l’abri d’un imprévu. Le Stade Malherbe a failli en faire l’amère expérience.

Alors que les dirigeants caennais avaient (enfin) trouvé un terrain d’entente avec leurs homologues dunkerquois au sujet d’Ibrahim Cissé aux alentours de 23 h15, un problème informatique sur la plateforme de la LFP aurait pu faire capoter la transaction. "Ça a bloqué un peu les choses et on a dû attendre aujourd'hui (1er septembre) pour que ça soit homologué", explique Yohan Eudeline. Heureusement pour les trois parties, tout s’est bien terminé ; l’arrivée du défenseur (qui s’est engagé pour deux ans) ayant été validée par les instances avec 24 heures de retard. Au passage, il s’agit du premier transfert payant depuis la nomination du président Olivier Pickeu il y a un an. Si l’USLD réclamait au départ 500 000 €, on peut supposer que l’Etat-major « Rouge et Bleu » soit parvenu à diminuer la facture. Toujours à cause de ce fameux bug, le prêt de Nicholas Gioacchini à Montpellier (avec une option d’achat de 2 M€) aurait pu aussi être remis en question.

16

Transferts, ruptures de contrat, prêts, joueurs laissés libres… Durant ce mercato, le Stade Malherbe a enregistré pas moins de 16 départs sans compter les deux retours de prêts d’Aliou Traoré et Garissonne Innocent ! Et ce n’est peut-être pas fini. "Pour Loup (Hervieu, qui devait initialement s’engager avec les Luxembourgeois de Pétange), on peut encore essayer de trouver une solution en National voire en N2. Idem pour Evens (Joseph) même s’il n’a pas eu 50 possibilités", espère Yohan Eudeline, le directeur sportif du SMC, qui cherche aussi des portes de sorties pour Timo Stavitski et Stephen Ewenge.

Da Costa, Chahiri, Cissé... Une dernière ligne droite de folie

Le Stade Malherbe aura donc réussi la performance de recruter plus de joueurs l’ultime jour du mercato (3) qu’en l’espace de trois mois (2). Tout a commencé avec le prêt de l’attaquant Nuno Da Costa (30 ans) en provenance de Nottingham Forest, pensionnaire de Championship (D2 anglaise). "On s’était renseigné au début du mercato mais ce n’était pas possible pour nous financièrement. Toutefois, on a gardé le lien avec son agent. Je lui avais dit qu’il y avait une opportunité, on serait là. Le contact a été rétabli il y a une dizaine de jours. Ce n’était pas un dossier simple au départ", témoigne Yohan Eudeline. "Nuno, c’est un garçon qui a des qualités de vitesse, de dribble, capable de prendre la profondeur. C’est important d’amener dans notre projet un joueur de ce style aux côtés d’Alex (Mendy) qui est plus un point d’appui", analyse le DS du club caennais à propos de l’international cap-verdien, qui s’était révélé à Valenciennes puis à Strasbourg.

"Quand l'agent de Mehdi Chahiri nous a signifié qu'un prêt était envisageable, on a tout de suite foncé", Yohan Eudeline

Le Racing justement, Mehdi Chahiri (25 ans) y évoluait ces dernières saisons. Enfin presque (seules 15’ de temps de jeu depuis le début de la saison). "Je le connaissais de son passage au Red Star (13 buts en 19 apparitions toutes compétitions confondues durant l’exercice 2019-2020). Derrière, il a fait le choix de partir en Ligue 1. Il a fait un très bon début de championnat avant, petit à petit, de moins jouer", pointe Yohan Eudeline dont le club et cet excentré avaient trouvé un accord depuis plusieurs semaines. "On savait qu’il y avait une possibilité de le faire venir. Quand son agent nous a contacté pour nous signifier qu’un prêt était envisageable, on a tout de suite foncé". Toutefois, Strasbourg n’a pas lâché son joueur aussi facilement. "C’est pourquoi le prêt a été repoussé". Une arrivée qui compense l’absence de Kélian Nsona.

Dernier de cordée, Ibrahim Cissé (25 ans) ne sera pas totalement dépaysé en Normandie. "C’est un garçon que l’on connaît très bien puisqu’avec le président et le staff, on a travaillé ensemble à Angers", rappelle le directeur sportif à propos de ce défenseur polyvalent (capable de jouer dans l’axe, à droite voire à gauche) passé par le SCO en 2018-2019. "Il a des qualités de force, de puissance, de vitesse… Et il est doté d’une mentalité exceptionnelle". Au passage, il s’agit du premier transfert payant depuis la nomination du président Olivier Pickeu il y a un an. Si l’USLD réclamait au départ 500 000 €, on peut supposer que l’Etat-major « Rouge et Bleu » a réussi à diminuer la facture.

Et maintenant, prolonger Kelian Nsona

Si le mercato a officiellement refermé ses portes le 31 août, des dossiers attendent encore le président Olivier Pickeu et le directeur sportif Yohan Eudeline. Tout en haut de la pile figure celui de la prolongation de Kelian Nsona (19 ans). Victime d’une rupture des ligaments croisés du genou droit début juillet, le jeune ailier se trouve en fin de contrat en juin 2022. Conséquence, s’il ne prolonge pas d’ici là, le natif d’Ivry-sur-Seine sera libre de s’engager où il le souhaite sans la moindre indemnité pour son club formateur. Autant dire que l’enjeu est de taille pour le SMC au regard du potentiel sportif et de la valeur marchande de son n°21.

"Je n’ai pas attendu sa blessure pour discuter avec Kelian, son représentant, sa famille… Je suis persuadé qu’un joueur blessé revient plus vite s’il est bien dans sa tête. Et pour être bien dans sa tête, c’est mieux quand son avenir contractuel est réglé. On sait que c’est un joueur qui a des qualités pour aller plus haut un jour mais on a une grande envie qu’il continue avec nous. Je pense que son évolution passe par le Stade Malherbe. Je suis convaincu qu’il peut franchir des caps avec le staff", estime le DS qui va poursuivre les négociations dans les prochaines semaines.

Le mercato du SM Caen

> Arrivées : Franklin Wadja (CAM Lorient, L1), Ali Abdi (TUN, Paris FC, L2, l), Nuno Da Costa (CPV, Nottingham Forest, ANG, D2, p), Medhi Chahiri (Strasbourg, L1, p), Ibrahim Cissé (Dunkerque, L2), Yannis Clementia (td), Sullivan Péan (1er contrat professionnel), Brahim Traoré (1er contrat professionnel), Zeidane Inoussa (SUE, 1er contrat professionnel), Andreas Hountondji (1er contrat professionnel), Kevin Mbala (1er contrat professionnel), Evens Joseph (Boulogne-sur-Mer, N1, rp), Timo Stavitski (FIN, Maastricht, NLD, D2, rp).

> Départs : Alexis Beka Beka (Lokomotiv Moscou, RUS), Yacine Bammou (MAR, Umraniyespor, TUR, D2), Younn Zahary (Cholet, N1), Herman Moussaki (Boulogne-sur-Mer, N1, td), Azzedine Toufiqui (Emmen, NLD, D2), Marvin Golitin (Bobigny, N2), Nicholas Gioacchini (USA, Montpellier, L1, p), Godson Kyeremeh (Annecy, N1, p), Kevin Mbala (Bastia-Borgo, N1, p), Pathy Malumandsoko (rc), Brice Tutu (rc), Ayoub Jabbari (rc), Jessy Pi (Dijon, L2, fc), Adama Mbengue (CAM, Châteauroux, N1, fc), Steeve Yago (BUR, Aris Limassol, CHY, fc), Anthony Weber (arrêt), Aliou Traoré (Manchester United, ANG, rp), Garissone Innocent (Paris SG, L1, rp).

Partager sur :