Surtitre
L'attaquant prêté par le SM Caen était de retour en Normandie pour affronter Avranches

A Annecy, Godson Kyeremeh a pris une nouvelle dimension

Résumé

Prêté au FC Annecy, actuel leader de National, depuis le mois de janvier, Godson Kyeremeh est en train de franchir un cap. Pour preuve, ses quatre buts pour autant de passes décisives à son crédit depuis le coup d'envoi du championnat. A ce rythme, un retour la saison prochaine au Stade Malherbe où il se trouve sous contrat jusqu'en 2023 est forcément une option à considérer.

Image
Avec quatre buts pour autant de passes décisives, Godson Kyeremeh contribue largement à l'excellent parcours du FC Annecy, leader de National après 12 journées.
Avec quatre buts pour autant de passes décisives, Godson Kyeremeh contribue largement à l'excellent parcours du FC Annecy, leader de National après 12 journées.
Corps

Alors qu'on avait gardé le souvenir d'un garçon assez frêle physiquement, c'est un véritable athlète qu'on a retrouvé, mardi soir, sur la pelouse de Fenouillère. Depuis qu'il a posé ses valises en Savoie, Godson Kyeremeh n'est plus tout à fait le même joueur. Le jeune excentré droit (21 ans) a été prêté au FC Annecy à la toute fin du mercato d'hiver 2021, en janvier. Un départ, pour le moment temporaire, ressenti comme une obligation pour le natif de Melun, totalement barré avec le Stade Malherbe (seulement trois apparitions avec les « pros » en trois ans, à chaque fois en Coupe de France). Une situation accentuée la saison passée par l'arrêt du championnat de N2 que fréquente la réserve « Rouge et Bleu » à cause de la crise sanitaire.

"Avec Yohan Eudeline et mon agent, on a convenu que ce serait mieux pour moi de partir sur un prêt"

"Après avoir échangé avec le directeur sportif (Yohan Eudeline) et mon agent, on a convenu que ce serait mieux pour moi de partir sur un prêt", explique Godson Kyeremeh. "Annecy s'est présenté. J'ai bien analysé le projet du club, j'ai discuté avec le coach (à l'époque Rémi Dru, devenu adjoint de Laurent Guyot aujourd'hui). J'ai estimé que c'était la bonne solution. C'était l'occasion de montrer à Caen que je pouvais m'intégrer dans une autre équipe et progresser ailleurs". A la suite de cette première expérience de quatre mois, les trois parties ont décidé de prolonger le prêt pour l'exercice 2021-2022.

"Avant la prépa, j'ai de nouveau discuté avec Yohan Eudeline, je ne pense pas que j'aurais eu du temps de jeu avec Caen. De toute façon, pour ma progression, la meilleure option était de continuer avec Annecy", lance celui qui porte le n°17 avec la formation savoyarde. Et autant dire que le principal intéressé ne regrette pas son choix. "Je suis épanoui". Après une période d'adaptation à son arrivée (11 apparitions pour huit titularisations et deux buts entre février et mai), Godson Kyeremeh a pris le pouls du National, lui qui n'avait jamais évolué plus haut que le N2. "L'année dernière, j'ai eu beaucoup de mal à prendre le rythme du championnat", reconnaît-il. Tout cela est désormais de l'histoire ancienne même si en début de saison, ce n'était pas forcément gagné.

Une première passe décisive qui a agi comme un déclic

"J'étais titulaire lors du premier match mais cela a été un peu compliqué (1-1 à Sedan). On a joué sur un faux rythme. Je n'ai pas réussi à me mettre en valeur", raconte Godson Kyeremeh remplaçant lors de la sortie suivante du FC Annecy (succès 1-0 aux dépens de Laval). "Mais je suis rentré et j'ai signé une passe dé". Cette passe décisive a agi comme un déclic. Depuis, trois autres ont suivi ainsi que quatre réalisations. "Je n'avais pas été autant décisif depuis les U19. Je pense justifier la confiance du coach". Et pour cause, le Normand d'adoption apporte largement sa pierre à l'édifice de l'excellent parcours jusqu'à présent du FC Annecy. Malgré son revers face à Avranches il y a 48 heures, l'équipe savoyarde occupe toujours le fauteuil de leader.

"Réussir à Caen, c'est forcément dans un coin de ma tête. Ça serait une fierté"

Pour autant, l'ex-Caennais se refuse, à l'heure actuelle, à parler d'accession. "Comme on nous le répète souvent, ce n'est que le début. On verra ce que nous réserve la suite. Je pense que notre défaite va nous servir à l'avenir. On ne s'est pas encore donné d'objectif. On prend match après match", confie celui qui maîtrise déjà parfaitement les codes de la communication du footballeur professionnel. Quelle que soit l'issue du championnat de National, Godson Kyeremeh pourrait, lui, découvrir les joutes de la Ligue 2 la saison prochaine.

Tôt ou tard, la question de son retour au Stade Malherbe avec lequel il est lié jusqu'en 2023 va être posée sur la table. "Réussir à Caen, c'est forcément dans un coin de ma tête. Ça serait une fierté. C'est le club qui m'a fait confiance quand j'avais 15 ans. Mais pour l'instant, j'essaye de ne pas trop y penser", assure le principal intéressé qui va, dans quelques semaines, croiser la route d'un autre membre de la génération 2000 formé sous les couleurs « Rouge et Bleu » en la personne d'Andy Pembélé. "Il est actuellement à Créteil. On a coché la date. Surtout qu'on ne s'est pas vu depuis longtemps". Des retrouvailles qui vont donner lieu à une sorte de match dans le match entre les garçons, évoluant tous les deux au poste d'excentré droit.

Partager sur :