Surtitre
Après la signature du milieu suédois Anton Salétros avec le club caennais

Stat Malherbe à la recherche du nouvel attaquant du SMC

Résumé

"On a besoin d'un attaquant. Ce n'est un secret pour personne". En marge du premier entraînement, mardi, d'Anton Salétros à Venoix, le directeur sportif Yohan Eudeline a confirmé la volonté du Stade Malherbe de recruter un nouvel attaquant lors de ce mercato d'hiver ; Nuno Da Costa n’ayant jamais été remplacé. En se basant sur les statistiques du Cap-Verdien dans différents compartiments du jeu, Stat Malherbe a tenté de dénicher des renforts potentiels aux aptitudes similaires. Pour sa recherche, notre chroniqueur s’est astreint à sélectionner des joueurs francophones et dont la situation contractuelle permet de les recruter.

Image
Emmanuel Sabbi, Bafodé Dansoko et Elias Achouri : trois profils étudiés par Stat Malherbe pour renforcer l'attaque caennaise.
Emmanuel Sabbi, Bafodé Dansoko et Elias Achouri : trois profils étudiés par Stat Malherbe pour renforcer l'attaque caennaise.
Corps

Bafodé Dansoko (Deinze, Belgique)

C’est le choix n°1 de Stat Malherbe. Révélé tout d’abord via le futsal dans le Nord de la France (neuf sélections avec les Bleus), Bafodé Dansoko (26 ans) a démarré sa carrière professionnelle en 2020, avec le KMSK Deinze en D2 Belge dont il défend toujours les couleurs aujourd'hui. En deux saisons et demie et 62 matches, l’international guinéen a inscrit 14 buts en évoluant à tous les postes sur le front de l’attaque : en pointe, en soutien d’un avant-centre dans un 4-4-2 ou en position d’excentré dans un 4-2-3-1. Puissant et percutant, celui qui est aussi passé par la réserve de Nantes, Wasquehal et La Louvière pourrait à l’avenir évoluer à un niveau supérieur. Une opportunité de marché à saisir immédiatement (avec une valeur marchande estimée à 500 000 € par le site référence transfermarket) ou l’été prochain puisque son contrat se termine en juin 2023.

 

Emmanuel Sabbi (Odense, Danemark)

Né à Vicence, Emmanuel Sabbi (24 ans) est en quelque sorte un citoyen du Monde puisqu’il a des passeports italien, ghanéen et américain. C’est d’ailleurs sous les couleurs des Etats-Unis qu’il évolue en sélection à l’image de sa participation à la Coupe du Monde des U20. En club, à l’instar d’un certain Nicholas Gioacchini, il a fréquenté différents championnats : USA, Espagne et Danemark. Autant dire que son adaptation ne devrait pas poser de problème. Depuis quatre saisons, il fait le bonheur d’Hobro et d’Odense BK au Danemark en totalisant 26 buts et huit passes décisives en 123 apparitions. En pointe, second attaquant ou le plus souvent sur un côté que ce soit dans un 4-4-2 ou un 4-2-3-1, Emmanuel Sabbi adore jouer les « un contre un », dispose d’une bonne réserve de vitesse et semble avoir la puissance nécessaire pour les joutes de Ligue 2. Alors qu’il se trouve sous contrat jusqu’en 2024, sa valeur marchande est évaluée à 600 000 € par transfermarket.

Elias Achouri (Viborg, Danemark)

Formé à Saint-Etienne, Elias Achouri (23 ans) est parti très tôt afin de poursuivre son apprentissage au Vitória Guimarães. Avec ce club portugais, il a progressivement gravi les échelons : tout d’abord avec les U23 puis avec la réserve avant même de gratter quelques minutes de temps de jeu en deuxième division. En 2021-2022, pour sa première saison complète avec Trofense (D2 Portugaise) où il était prêté par Estoril, il a claqué neuf buts. Des performances n’échappant pas aux responsables de la sélection tunisienne qui l’ont convoqué en juin. Transféré le dernier jour du mercato estival à Viborg, au Danemark, Elias Achouri peine à s’imposer avec seulement deux titularisations. Il a dû, qui plus est, digérer sa non-convocation pour le Mondial. Réputé bon dribbleur, rapide, percutant et doté d’un bon pied droit, c’est un joueur agréable à voir jouer. Sous contrat jusqu’en 2025, sa valeur marchande est évaluée à 300 000 € par transfermarket.

Touré, Bernede, Yongwa : d'autres opportunités sur le marché...

A l’issue de la première partie de saison, certains joueurs en devenir ou possédant un pedigree sont en manque de jeu. Se faire prêter l’un de ces éléments peut constituer une solution à moindre coût. C’est le cas d’Abdoulaye Touré (28 ans), l’ancien milieu du FC Nantes, aujourd’hui au Genoa, en Serie B italienne, ou encore le jeune Antoine Bernede (23 ans) qui ne s’impose pas au RB Salzbourg après avoir quitté le PSG en février 2019. Après plusieurs saisons à Niort, le latéral gauche Darline Yongwa (22 ans) n’a pas encore convaincu à Lorient. Dans l’hypothèse d’un départ d’Ali Abdi, il peut se révéler une piste de remplacement.

Des pépites de National à verrouiller

Par le passé, le Stade Malherbe s’est fait une spécialité de jeter son dévolu sur les meilleurs éléments de National 1. Après 16 journées, certains se sont mis en évidence à l’image de l’Avranchinais Mehdi Boussaïd, du Manceau Makan Aïko, du Martégal Amine Hemia, élu meilleur joueur du mois de novembre, ou encore d’Amine Boutrah, en tête du classement des buteurs (avec huit réalisations) avec Concarneau. Ce sont peut-être les futurs noms du mercato caennais.

Partager sur :