Surtitre
N1. J24 - US Avranches / Quevilly-Rouen, vendredi 28 février à 20H à Fenouillère

Alexis Busin au rebond à l'US Avranches

Résumé

Alors que l'US Avranches pourrait retrouver le podium en cas de succès dans le derby normand aux dépens de Quevilly-Rouen, l'équipe de Fred Reculeau peux compter sur ces quatre derniers mois de compétition sur une nouvelle arme sur le front de l'attaque avec la signature d'Alexis Busin. Un ailier qui possède une solide expérience en Ligue 2.

Image
A l'exception d'une pige de six mois à Clermont, Alexis Busin a effectué toute sa carrière à Nancy, son club formateur, avant de poser ses valises dans le sud-Manche.
A l'exception d'une pige de six mois à Clermont, Alexis Busin (24 ans) a effectué toute sa carrière à Nancy, son club formateur, avant de poser ses valises dans le sud-Manche.
Corps

Revenue à deux points du podium avec une rencontre en moins, l'USAMSM pourra compter lors de cette deuxième partie de saison sur le renfort d'Alexis Busin (24 ans). Le dernier jour du mercato d'hiver (31 janvier), celui qui a effectué quasiment toute sa carrière à Nancy (à l'exception d'une pige de six mois à Clermont en 2016) s'est engagé pour un an et demi avec la formation manchoise. Un rebond pour cet ailier droit (1,76 m) qui se trouvait sans club durant la phase aller.

"Au début, j'étais un peu réticent pour rejoindre le National. Je vais l'avouer, je ne connaissais pas du tout ce championnat"

"Mon contrat s'est terminé en juin. Cet été, j'ai eu pas mal de propositions à l'étranger mais ce n'est pas ce que je souhaitais. J'ai attendu une Ligue 2 mais pour différentes raisons, ça n'a pas pu se concrétiser", explique le nouveau n°7 des Bleus qui affiche 72 matches professionnels à son compteur dont une demi-douzaine en Ligue 1. "En janvier, quelques clubs de National se sont positionnés. Au début, j'étais un peu réticent pour rejoindre ce championnat. Je vais l'avouer, je ne le connaissais pas du tout. Je l'imaginais essentiellement baser sur le physique. Mais j'ai eu d'excellents échos sur le coach (Fred Reculeau) et sa manière de faire jouer son équipe. Je pense que ça correspond à mes qualités. Je suis un joueur de percussion qui aime prendre la profondeur".

S'il a connu son baptême du feu face à Boulogne une poignée de jours après avoir posé ses valises dans le sud-Manche (le 7 février), il faudra encore attendre quelques semaines avant qu'Alexis Busin n'atteigne la plénitude de ses capacités physiques et techniques. Sa période d'inactivité n'ayant pas été sans conséquence. "Je pensais que ça reviendrait plus vite. Maintenant, même si je me suis entretenu avec Le Touquet (N3), rien ne remplace la compétition. C'est pourquoi, il avait été convenu avec le coach que je dispute 90' avec la réserve (à Pacy le week-end dernier)",  indique le natif du Pas-de-Calais.

> N1. J22 - US Avranches (6e - 39 points) / Quevilly-Rouen (14e - 24 points), vendredi 28 février à 20 heures au Stade René-Fenouillère.

Partager sur :