Emmanuel Mauger (US Alençon) : "On a déjà rencontré Orléans l'année dernière donc la réaction est mitigée"

Corps

Le co-entraîneur des féminines de l'US Alençon Emmanuel Mauger n'avait qu'un souhait à l'abord du tirage au sort du 1er tour fédéral de la Coupe de France féminine : éviter de croiser le fer avec ses adversaires du R1 normand que sont le Stade Malherbe et l'AS Cherbourg. Il a été exaucé. Il aurait également voulu ne pas retrouver son bourreau de la saison dernière : l'US Orléans (D2). Ça, en revanche, c'est raté puisque c'est avec bel et bien avec les joueuses du Loiret que les Ornaises croiseront le fer dans quelques jours (dimanche 20 novembre). "La réaction est mitigée car on aurait voulu de la nouveauté, on les a déjà rencontrées la saison dernière", glisse le technicien loin d'être déçu toutefois. "On ne va pas faire la fine bouche, on a l'occasion de recevoir et c'est ce qu'on souhaitait. Jouer une D2 devant notre public, c'est un beau cadeau".

D'autant que la rencontre aura lieu le même week-end que le duel des garçons contre Pontivy au 8e tour de la Coupe de France masculine. "Ce sera l'occasion pour nous de mesurer les progrès qu'on a pu faire en un an", conclut Emmanuel Mauger, en référence évidente au sévère 11-0 que les vice-championnes de Normandie avaient encaissé au même stade contre l'USO, le 21 novembre 2021.

Partager sur :