Surtitre
Le point sur l'effectif havrais avant l'ouverture du mercato le 9 juin

AU HAC, il faudra certainement dégraisser avant de se renforcer

Résumé

Dans un contexte économique extrêmement incertain, le HAC ne pourra pas se permettre de folies sur le prochain marché des transferts. Pourtant, son effectif, qui devrait perdre Umut Meras, a cruellement besoin de sang neuf. 

Image
Si Umut Meras devrait quitter le HAC, Alexandre Bonnet a reçu une proposition de prolongation. L'avenir de Fernand Mayembo est, lui, plus incertain.
Si Umut Meras devrait quitter le HAC, Alexandre Bonnet a reçu une proposition de prolongation. L'avenir de Fernand Mayembo est, lui, plus incertain.
Corps

Il est fort peu probable qu’Umut Meras, sous contrat jusqu’en 2023, enchaîne une troisième saison sous le maillot « Ciel et Marine ». L’intéressé n’en fait aucun mystère, il rêve de la Premier League. Malgré le Brexit, son statut d’international turc le rend éligible au marché anglais. En quête de liquidités, les dirigeants havrais ne s’opposeront pas à son transfert. Toutefois, pour Vincent Volpe, pas question de le brader. "Ce n’est jamais arrivé depuis que je suis là (2015) et ça ne va pas commencer tout de suite", commente le président américain du HAC. Reste à connaître son prix. Selon le site de référence Transfermakt, il est estimé à 1,5 M€. Bien sûr, de bonnes performances à l’Euro au mois de juin, pour lequel il a été retenu, pourraient considérablement faire augmenter sa cote.

Le départ possible de l'ex-joueur de Bursaspor conjugué à la grave blessure d'Ayman Ben Mohamed va obliger l'Etat-major du club doyen à recruter au poste de latéral gauche. Victime d'une rupture des ligaments croisés, l'international tunisien, prêté depuis janvier à Denizlispor en Turquie, ne devrait pas être opérationnel avant le début de l'année 2020. Au-delà du cas Umut Meras, peu de joueurs de l’effectif de Paul Le Guen possèdent une valeur marchande. Fernand Mayembo fait peut-être exception. Alors qu’il n’a plus qu’un an de contrat, le défenseur central, assez régulier en 2020-2021, pourrait ne pas laisser insensible certaines écuries de Ligue 1. "Si ça vient, tant mieux. On verra ce qu’il va se passer. Aujourd’hui, je suis au HAC et j’y suis très épanoui. Je suis très content de ma situation. Chaque chose en son temps", balaie l’international congolais. Proche de s'engager en Arabie Saoudite l'été dernier, Victor Lekhal (2023) n'a pas fait mystère de ses envies d'ailleurs dans les colonnes de Paris-Normandie. "L’an passé, je souhaitais déjà partir, et ce n’est pas une saison comme celle-ci qui incite à changer d’avis".

Des propositions pour Alexandre Bonnet et Elies Mahmoud

Même si le HAC n’a pu s’éviter une fin de championnat sous tension, ses dirigeants ont déjà esquissé quelques lignes du futur effectif. "On veut travailler avec un groupe plus restreint, on a besoin de réduire notre masse salariale", ne cache pas le coach Paul Le Guen. Dans cette optique, le départ d'Hervé Bazile (en fin de contrat), qui n'a jamais réussi à s'imposer depuis son arrivée en 2018, est loin de constituer une mauvaise nouvelle. L'international haïtien possédait l'un des plus gros salaires du vestiaire havrais. A l'inverse, une prolongation a été formulée à Alexandre Bonnet, dont le l'engagement arrive à terme en juin. L’emblématique capitaine du club doyen devrait ainsi défendre les couleurs « Ciel et Marine » pour une 13e saison consécutive !

Bonne surprise de cet exercice 2020-2021, Elies Mahmoud (20 ans), débarqué de Châteauroux l’été dernier avec un contrat stagiaire à la clé, s’est vu proposer un premier contrat professionnel jusqu’en 2024. Ayant effectué son baptême du feu chez les « pros », et de quelle manière, lors de cette fin de saison, Abdoullah Ba (17 ans, lié à son club formateur jusqu'en 2023) est appelé à prendre de l'importance dans l'entrejeu normand. A noter que l’option de deux années supplémentaires d’Abdelwahed Wahib (21 ans) a été levée. Le latéral gauche marocain est désormais lié au Havre jusqu’en 2023. Dans une situation contractuelle identique, le milieu Mamadou Fofana (20 ans) et le défenseur Benjamin Capron-Litique (tous deux âgés de 20 ans) ont, eux, été laissés libres. Le cas du gardien Nikola Curcija a été placé en attente.

37_hd-45_0.jpg

Partager sur :