Surtitre
Modernisation des chambres, changement des pelouses, dôme couvert...

Au HAC, la Cavée Verte va s’offrir une seconde jeunesse en 2022

Résumé

Référence en matière de formation depuis des années, la Cavée Verte a mal vieilli. Alors que cet outil est devenu obsolète, les dirigeants havrais, sous l'impulsion de François Rodrigues, le directeur de la structure « Ciel et Marine », ont programmé toute une série de travaux à partir de l'année prochaine afin de moderniser leur centre.

Image
Au dernier classement de la DTN, le centre de formation du HAC a effectué son retour dans le Top 10 français avec une moyenne de 3,5 étoiles sur un maximum de cinq. ©Damien Deslandes
Au dernier classement de la DTN, le centre de formation du HAC a effectué son retour dans le Top 10 français avec une moyenne de 3,5 étoiles sur un maximum de cinq. ©Damien Deslandes
Corps

ISSU DU MAGAZINE. De nouveau dans la lumière depuis le début de la saison avec les promotions en Ligue 2 de Yahia Fofana, Arouna Sanganté, Amir Richardson et Abdoullah Ba (pour ne nommer que les plus connus), le centre de formation du Havre a prouvé, encore une fois, qu’il faisait partie des meilleurs dans notre pays. D’ailleurs, lors de la parution du classement de la DTN (Direction technique nationale) cet été, le HAC a effectué son retour dans le Top 10 avec une moyenne de 3,5 étoiles sur un maximum de cinq (à égalité avec le SM Caen, Lens et Saint-Etienne) ; seuls le PSG, Lyon, Monaco, Rennes et Toulouse font mieux. "On s’appuie sur un savoir-faire. Les joueurs qui sont passés par chez nous en attestent (Vikash Dhorasso, Steve Mandanda, Paul Pogba pour ne citer qu’eux). On a une préformation élite performante. On a été félicité pour la qualité de notre staff. On est, par exemple, l’un des rares centres à être doté d’un médecin à temps plein", souligne François Rodrigues, à la tête de la structure « Ciel et Marine » depuis 2018.

Mais pour demeurer au sommet, la direction du club doyen a acté une série de travaux. La raison ? Des infrastructures devenues obsolètes au fil du temps. Il faut dire que depuis 1985 ; l’année de son inauguration, la Cavée Verte n’a jamais vraiment connu d’amélioration. "Aujourd’hui, on est conscient qu’on a une carence à ce niveau. De son côté, la concurrence s’est remise en question et offre une qualité d’accueil qu’on n’a pas actuellement. On doit être en mesure de répondre à cette exigence. C’est indispensable. Pour nous, ce n’est pas le moment de se caresser le ventre", prévient l’ex-éducateur du PSG au risque de perdre la classification en catégorie 1 (seule la Prestige, récemment créée par la DTN, est supérieure). "On y est, on veut y rester".

3 M€ d’investissement financés par le club, la Ville, la Région

Pour cela, le bâtiment qui héberge une soixantaine de pensionnaires va connaître un profond lifting courant 2022 avec notamment une modernisation des chambres et des bureaux administratifs. "On veut aussi améliorer nos flux comme notre pôle médical qui est totalement dissocié avec le docteur d’un côté, les salles de musculation et de performance de l’autre". Pour donner une seconde jeunesse à la Cavée Verte, 3 M€ sont nécessaires ; un investissement financé par le club, la Ville et la Région Normandie. "Tous les feux sont au vert. C’est un peu notre bébé. On a fait comprendre à nos interlocuteurs qu’avec cet outil, on allait encore mieux travailler. On est soutenu à 300%, à commencer par Edouard Philippe (l’ancien Premier ministre, actuellement maire du Havre)".

Le temps des travaux, le HAC va s’adapter ; plusieurs joueurs devraient être logés au CRJS (Centre régional jeunesse et sports qui accueille déjà de nombreux sportifs de haut niveau). Une fois le bâtiment rénové, les dirigeant « Ciel et Marine » ont prévu de s’attaquer aux pelouses. "On a plein d’idées, on voudrait également construire un dôme couvert, améliorer la captation des images sur nos terrains d’entraînement… Bien sûr, il faut des moyens", reconnaît François Rodrigues qui a sa petite idée sur la manière de financer un tel projet. "Si demain, par bonheur, Paul Le Guen et son staff, sont en mesure de nous faire monter en Ligue 1, ça constituerait un accélérateur". Pourquoi pas au terme de cet exercice 2021-2022 ?

► DANS LE N°42 DE FOOT NORMAND (DISPONIBLE EN KIOSQUES, EN ABONNEMENT OU À L'ACHAT À L'UNITÉ), RETROUVER ÉGALEMENT L'INTERVIEW DE FRANÇOIS RODRIGUES, LE DIRECTEUR DU CENTRE DE FORMATION DU HAC : "POUR RÉUSSIR, DEUX QUALITÉS : LA TECHNIQUE ET L'INTELLIGENCE DE JEU"

Partager sur :