Surtitre
L2. J1 - Troyes / Le Havre, lundi 24 août à 20 h 45 au Stade de l'Aube

Et si Victor Lekhal devenait une « recrue » pour le HAC ?

Résumé

La tête ailleurs pendant la préparation après avoir reçu une proposition venue d'Arabie Saoudite ; ce qui lui a valu un statut de remplaçant ; Victor Lekhal figure pourtant, bel et bien, dans le groupe havrais qui défiera Troyes en ouverture de la saison. Si un départ n'est toujours pas à exclure, Paul Le Guen a été rassuré par le comportement et le discours de l'international algérien.

Image
S'il a exprimé des envies d'ailleurs cet été, Victor Lekhal a confirmé à Paul Le Guen cette semaine qu'il était apte à aider son club formateur en ce début de saison. ©Damien Deslandes
S'il a exprimé des envies d'ailleurs cet été, Victor Lekhal a confirmé à Paul Le Guen cette semaine qu'il était apte à aider son club formateur en ce début de saison. ©Damien Deslandes
Corps

Paul Le Guen avait donné le ton dès le milieu de la semaine. "Si Victor est toujours là dimanche, il viendra avec nous à Troyes. Je le prendrai dans le groupe". Annoncé sur le départ en Arabie Saoudite, Victor Lekhal (26 ans) est, pour le moment, encore un joueur du HAC. Il a donc pris, avec ses 17 coéquipiers eux aussi convoqués pour la reprise de la Ligue 2, la direction de l'Aube. Surtout qu'à entendre son entraîneur, l'international algérien s'est remis les idées à l'endroit. "Je lui ai demandé deux-trois fois s'il se trouvait dans de bonnes dispositions pour nous aider. Il m'a répondu clairement oui, sans aucune ambiguïté".

Un changement de comportement après avoir été perturbé pendant toute la préparation par cette proposition en provenance du Golfe persique. "Cet entre-deux ne me plaisait pas. Je l'avais dit", rappelle le technicien breton. Alors qu'il a perdu huit éléments durant ce mercato et non des moindres (Tino Kadewere, Pape Gueye, Barnabás Bese, Loïc Badé...), le coach havrais n'a, du coup, pas hésité une seconde pour le retenir. "Je ne vais pas me priver de quelqu'un qui peut nous apporter quelque chose. Vous savez, ce n'est pas de gaieté de cœur que je me suis passé de Victor sur les dernières rencontres".

Il pourrait être titulaire face à Troyes

Pas utilisé face à Nantes en clôture de la campagne de matches amicaux, ce pur produit de la Cavée Verte s'était assis sur le banc au coup d'envoi lors des quatre sorties précédentes. "L'autre jour, il était exempté, pas écarté", précise Paul Le Guen qui vient de prolonger son contrat avec le club doyen jusqu'en 2023. "Depuis le début, j'ai tenu un discours constant à son égard : « Quand tu seras prêt, quand tu remettras de l'intensité dans des entraînements, tu redeviendras candidat »". Le patron sportif du HAC ne s'en cache pas, il apprécie le profil de ce milieu polyvalent. "Quand il est dans de bonnes dispositions, vous connaissez mon point de vue sur lui".

De retour dans le groupe l'hiver dernier après avoir été victime d'une troisième rupture des ligaments croisés (!), Victor Lekhal avait enchaîné neuf titularisations consécutives en L2, jusqu'à l'arrêt prématuré du championnat à cause de la pandémie de Covid-19. "Compte tenu de son profil, Victor me donne des options. Sa présence m'offre d'autres possibilités", souligne l'ex-entraîneur de Lyon, référence notamment à une défense à trois utilisée la saison passée. D'ailleurs, il ne s'interdit pas de l'aligner d'entrée contre l'Estac. Et peu importe si le n°22 des « Ciel et Marine » fait ses valises d'ici le 5 octobre et la clôture du mercato. "Je ne réfléchis pas ainsi. Je ne vais pas me priver volontairement de lui car peut-être qu'il ne sera plus là dans trois semaines". Une chose est sûre, le HAC sera plus fort avec Victor Lekhal que sans. Aujourd'hui comme demain.

Avec Hervé Bazile dans les « 18 »

Privé de deux de ses recrues estivales, Pierre Gibaud (déchirure à un mollet) et Quentin Cornette (adducteurs), Paul Le Guen pourra compter sur Ayman Ben Mohamed, remis de son entorse à une cheville. L'international tunisien occupera le flanc gauche de la défense havraise ; Umut Meras grimpant d'un cran comme durant la préparation. Dans un schéma vraisemblablement en 4-2-3-1 (ou en 4-3-3), le technicien a annoncé que son onze de départ serait composé avec dix joueurs déjà présents la saison dernière.

A noter la convocation d'Hervé Bazile (six apparitions en L2 lors de l'exercice précédent, aucune depuis le 8 novembre, pour un temps de jeu total de 107' !). "Hervé vient de faire 15 jours vraiment intéressant. Il montre qu'il est de retour. Comme on est un peu juste sur le poste d'attaquant droit, il peut nous rendre des services", estime le coach havrais.

Le groupe havrais : Mathieu Gorgelin (g), Yahia Fofana (g) - Woyo Coulibaly, Fernand Mayembo, Ertugrul Ersoy, Romain Basque, Ayman Ben Mohamed, Umut Meras - Nolan Mbemba, Victor Lekhal, Mamadou Fofana, Jean-Pascal Fontaine, Alexandre Bonnet, Himad Abdelli - Nabil Alioui, Hervé Bazile, Godwin Bentil, Jamal Thiaré.

Partager sur :