Surtitre
Bilan du mercato du club havrais (9 juin - 31 août)

Le HAC sauve son mercato sur le gong avec Pape Ibnou Ba

Résumé

Animé par la volonté de réduire sa masse salariale, le HAC, exsangue financièrement, s’est montré extrêmement sage durant ce marché des transferts. Toutefois, alors qu’Umut Meras et Woyo Coulibaly ont fait leurs valises direction Besiktas et Parme, le club doyen a fait signer Pape Ibnou Ba le dernier jour du mercato. Un attaquant sur lequel Paul Le Guen fonde beaucoup d’espoirs.

Image
Auteur de 14 buts la saison dernière avec Niort, Pape Ibnou Ba va tenter de doper l'attaque havraise. ©Emmanuel Lelaidier
Auteur de 14 buts la saison dernière avec Niort, Pape Ibnou Ba va tenter de doper l'attaque havraise. ©Emmanuel Lelaidier
Corps

Pape Ibnou Ba, un attaquant pour doper l’efficacité

Jusque dans les ultimes minutes de ce mercato, on a bien cru que le défenseur Thierno Baldé (19 ans), prêté par le PSG, constituerait le seul renfort du HAC. Mais quelques minutes avant le gong, le club doyen a annoncé la signature de Pape Ibnou Ba (28 ans) jusqu’en 2024. Auteur de 14 buts la saison dernière, le Sénégalais s’est révélé sous le maillot des Chamois Niortais. "Ça nous apporte une option supplémentaire au niveau offensif. On en avait besoin. C’est un joueur d’axe, qui prend la profondeur, qui a des qualités de percussion", énumère Paul Le Guen qui attend beaucoup de sa recrue. "Ça me donne des espoirs d’une plus grande efficacité en attaque. C’est dans ce domaine qu’on doit progresser". Il faut dire que depuis le départ de Tino Kadewere à Lyon à l'été 2020, c’est là que le bât blesse principalement au Havre.

Pour s’attacher ses services, l’Etat-major « Ciel et Marine » a déboursé environ 1,2 M€ et céder dans le sens inverse Godwin Bentil, le jeune avant-centre ghanéen (20 ans) qu’on n’avait plus vu depuis novembre ; la faute, entre autres, à une pubalgie. "On avait identifié Pape depuis un moment. Déjà à Marseille-Consolat (N1-N2-N3), quand il est arrivé du Sénégal, il avait réalisé des bonnes choses".

"Au regard de ce qu’il a montré ces deux dernières saisons, c’était important de lui montrer qu’on comptait sur lui"

Outre la signature de Pape Ibnou Ba, la deuxième bonne nouvelle dans ce mercato du côté du HAC est venue de la prolongation de Fernand Mayembo (25 ans). Alors qu’il ne lui restait plus qu’un an de contrat, le défenseur central, peut-être l’élément le plus régulier des « Ciel et Marine » lors de l’exercice précédent, s’est engagé pour deux saisons supplémentaires, soit jusqu’en 2024. "Je suis très heureux qu’on se soit mis d’accord avec lui car c’est l’un de nos joueurs de base", se félicite Paul Le Guen.

Ne pas freiner le développement de la jeunesse

Si le HAC ne s’est pas lancé dans un recrutement massif, ce n’est pas uniquement pour des raisons financières. Depuis le début de la préparation, Paul Le Guen martèle à qui veut bien l’entendre sa confiance à sa jeune garde : Arouna Sanganté, Isaak Touré, Amir Richardson, Abdoullah Ba… "Ce n’est pas un discours de façade. On montre qu’on va aller jusqu’au bout. Certes, il faut qu’elle soit bien encadrée, bien accompagnée, bien aidée mais ça ne m’intéressait pas de prendre quatre-cinq joueurs", assure le coach breton. 

Son de cloche identique chez Pierre Wantiez, le directeur général : "Dès le printemps, Paul nous avait signifié qu’il voulait laisser une fenêtre pour les jeunes. On pensait que notre premier recrutement pouvait venir de l’intérieur. C’est ce qu’il est en train de se produire. On a pris le temps de ne pas faire n’importe quoi et de ne pas fermer la porte à nos jeunes. Aujourd’hui, si on s’était renforcé au milieu comme certains nous le conseillaient, quel avenir aurait eu Amir et Abdoullah ? Idem en défense centrale où au départ, on avait ciblé un renfort. On a attendu de voir les paliers que franchissaient nos garçons. Et Arouna et Isaak ont prouvé qu’ils étaient bien plus que des solutions de pis-aller".

Isaak Touré 1

Isaak Touré

Isaak Touré

Dans la dernière ligne droite du mercato, le HAC a eu une grosse frayeur. Le club doyen a reçu une proposition de la part de Lille pour acheter Isaak Touré (sous contrat jusqu’en 2023), l’un des grands espoirs havrais. "Ça a vraiment failli se faire", révèle un Paul Le Guen un brin fataliste. "Désormais, c’est comme ça dans le monde du foot. Un joueur de son profil, aussi jeune, qui réalise ce type de prestation, il suffit de trois-quatre matches pour attiser des convoitises. Et les arguments, sportifs comme financiers, sont presque imparables". En attendant, le défenseur central (18 ans) va poursuivre son apprentissage dans son club formateur. "Notre club permet aux jeunes d’avancer mais il faut quand même qu’ils aient suffisamment avancé avant de partir".

Et Umut Meras est parti, Woyo Coulibaly aussi

Véritable serpent de mer de ce mercato du côté havrais, Umut Meras (25 ans), à qui il restait deux ans de contrat, est retourné dans son pays. L’international turc s’est engagé avec Besiktas, le champion en titre et qualifié pour la Ligue des Champions. Dans les rangs « Ciel et Marine », il ne s’agit pas du seul latéral à avoir fait ses valises. Alors qu’il était lié avec son club formateur jusqu’en 2024, Woyo Coulibaly (22 ans) a filé à Parme, en D2 italienne. Pour ces deux transferts, le HAC a récupéré environ 3,5 M€ dont deux rien que pour Woyo Coulibaly !

Compte tenu de ces départs, l’effectif normand paraît un peu léger sur ce poste. Pour autant, Paul Le Guen exclut de recruter… dans un premier temps. "On regarde mais sans s’énerver. On est attentif mais pour le moment, on va rester avec les joueurs en place. La reconversion de (Nolan) Mbemba me plaît et (Abdelwahed) Wahib peut progresser et intégrer l’équipe", estime l’ex-technicien du PSG. Le directeur général Pierre Wantiez se montre, lui, moins catégorique. "Il nous reste la possibilité de prendre un joker ou un (des) joueur(s) libre(s). Notre mercato n’est pas forcément terminé. Les dossiers ne sont pas fermés". Affaire à suivre.

Le mercato du HAC

> Arrivées : Pape Ibnou Ba (Niort, L2), Thierno Baldé (Paris SG, U19, p).

Départs : Godwin Bentil (Niort, L2), Romain Basque (Neftchi Bakou, AZE), Umut Meras (Besiktas, TUR), Woyo Coulibaly (Parme, ITA, D2), Daylam Meddah (rc), Hervé Bazile (fc), Mamadou Fofana (Amiens, L2, fc), Benjamin Capron-Litique, (fc), Nikola Curcija (fc).

Partager sur :