Surtitre
L2. J1 - Troyes / Le Havre, lundi 24 août à 20 h 45 au Stade de l'Aube

Paul Le Guen : "Je vais prolonger mon contrat de deux ans avec le HAC"

Résumé

Après neuf semaines de préparation, Paul Le Guen ne cache pas son impatience de renouer avec la compétition. Sixième à l'arrêt du championnat à la mi-mars, « son » HAC se présente sur la ligne de départ avec l'ambition, toujours intacte, de finir dans le Top 5. Alors que le club doyen va attaquer une 12e saison consécutive en Ligue 2, ses supporters, eux, ne rêvent que d'une seule chose : retrouver (enfin) l'élite. "Je comprends cette attente. A nous d'y répondre sur le terrain". A commencer par lundi, sur la pelouse de Troyes en ouverture du championnat. L'arrivée d'un nouvel attaquant, le possible départ de Victor Lekhal, le souhait de conserver Umut Meras... le technicien breton qui s'apprête à prolonger de deux ans son contrat a notamment fait le point sur le mercato havrais.

Image
Pour sa deuxième saison à la tête du HAC, Paul Le Guen vise un Top 5. Mais le technicien breton prévient, la concurrence s'annonce rude. ©Damien Deslandes
Pour sa deuxième saison à la tête du HAC, Paul Le Guen vise un Top 5. Mais le technicien breton prévient, la concurrence s'annonce rude. ©Damien Deslandes
Corps

La préparation

"On est impatients de reprendre le championnat. Ça me tarde"

"On a réalisé une préparation longue, neuf semaines avec beaucoup de matches amicaux (huit), contre des adversaires de qualité (Reims, Angers, Nantes...), la plupart du temps, sur de bonnes pelouses. Et c'est un élément qui compte vraiment. Le seul point négatif de cette période, ce sont ces deux-trois pépins physiques* qu'on a eu ces trois dernières semaines avec les blessures de Pierre (Gibaud), Quentin (Cornette) et Ayman (Ben Mohamed). Compte tenu de la longue période d'inactivité (à cause de l'arrêt des compétitions lié à la crise sanitaire de la Covid-19), on avait fait ce choix d'une préparation longue. Il a fallu remettre les machines en route physiquement. Sur les 15 premiers jours après la reprise, cette interruption s'est ressentie. C'est pourquoi, on y est allés progressivement avec quelques coupures notamment sur les deux-trois premiers week-ends. Maintenant, on est impatients de reprendre le championnat. Personnellement, ça me tarde. Sur la fin, le groupe a été gagné par un phénomène d'usure".

*Respectivement victimes d'une déchirure à un mollet et d'une blessure aux adducteurs, Pierre Gibaud et Quentin Cornette, deux des recrues estivales, manqueront les deux premières journées de championnat. Malgré une entorse à une cheville contractée il y a une dizaine de jours, Ayman Ben Mohammed devrait bien effectuer le déplacement à Troyes, lundi soir.

L'objectif

"Impossible de réaliser une photographie des forces en présence"

"On vise un top 5. On va faire partie des équipes qui peuvent y prétendre. Après, on n'est pas la seule. Il y a des clubs qui bougent encore (sur le mercato). Regardez les effectifs de Toulouse, d'Amiens (les formations reléguées de L1)... Des clubs comme Troyes, Ajaccio qui ont fini devant nous la saison dernière. Même Caen qui est sur le point d'être repris. Est-ce qu'il aura le temps de se renforcer ? Déjà, il possède une puissance d'effectif. Quand vous analysez les forces en présence, ce n'est pas d'une évidence absolue qu'on soit parmi les cinq premiers. Aujourd'hui, c'est impossible de réaliser une photographie des forces en présence. On en saura plus fin septembre (le mercato se referme le 5 octobre)".

Le mercato

"Il faut qu'on complète bien notre effectif avec un ou deux renforts"

"On a perdu huit joueurs dont certains de nos meilleurs : Tino Kadewere, Pape Gueye, Barnabás Bese, Loïc Badé... Ce sont des pertes assez importantes qu'il faut remplacer. Umut Meras ? A l'exception du match contre Nantes, il a montré pendant la préparation qu'il avait le niveau pour jouer au-dessus. On est à l'écoute d'Umut car on entretient une bonne relation avec lui. Il nous a fait part d'approches. Nous, on serait ravis de le garder. Après, l'avantage avec Umut, c'est qu'il ne triche pas. Tant qu'il sera avec nous, il n'y aura aucun problème. De nouvelles recrues ? Même si je souhaite travailler avec un groupe réduit, il faut qu'on complète bien notre effectif avec un ou deux renforts. Un attaquant et peut-être un défenseur polyvalent en fonction de l'avenir de Victor (Lekhal). Pour l'attaquant, Karim El Berkaoui (le Marocain d'Hassania Agadir) fait toujours partie de nos pistes prioritaires. On l'a ciblé depuis un moment. Jusqu'à présent, je suis content des joueurs qui sont arrivés (Pierre Gibaud, Nolan Mbembe, Quentin Cornette, Nabil Aliou). On a pris ceux que l'on voulait. On a réalisé un recrutement intéressant"

Le dossier Victor Lekhal

"Sa situation devrait se décanter dans les deux-trois jours qui viennent"

"Victor a exprimé une envie de départ (il est en contact avec un club saoudien). Il est revenu à la reprise avec cette proposition en tête. Du coup, il a été moins concentré pendant la préparation. Il a mis moins d'intensité. Moi, je préférerais qu'il reste avec nous. C'est un joueur d'ici (formé au HAC), un élément important de notre collectif, qui a effectué un très bon retour suite à sa blessure (rupture des ligaments croisés, la troisième de sa carrière). J'étais très satisfait de ses prestations cet hiver et au printemps. Quand il se trouve dans de bonnes dispositions, c'est forcément une pièce maîtresse. Après, on ne peut pas retenir un joueur contre sa volonté. Sa situation devrait se décanter dans les deux-trois jours qui viennent. Je ne souhaite pas que ça s'étire sur tout le mois de septembre. Il le comprend. La balle est dans son camp. Pour un éventuel départ, les conditions sont fixées. Maintenant, s'il est toujours là dimanche, il viendra avec nous à Troyes. Je le prendrai dans le groupe".

Sa prolongation

"Je suis épanoui au Havre"

"Je vais prolonger de deux ans (son précédent contrat courait jusqu'en 2021). Ça va se concrétiser cette semaine. Mon staff aussi. Je suis épanoui au Havre. Quand vous entraînez, le niveau auquel évolue votre équipe est, certes, important mais le contexte de travail m'importe plus. Et ici, au HAC, j'en ai un très bon. Le fait d'avoir des responsabilités dans le recrutement me plaît".

RETROUVER L'INTERVIEW DE PAUL LE GUEN DANS SON INTÉGRALITÉ DANS LE PROCHAIN NUMÉRO DE FOOT NORMAND EN KIOSQUES MI-SEPTEMBRE.

Le mercato du HAC

> Arrivées : Nabil Aliou (Monaco, N2), Nolan Mbemba (Reims, L1), Pierre Gibaud (Grenoble, L2, l), Quentin Cornette (Amiens, L1, l), Yacouba Coulibaly (BUR, Paris FC, L2, rp), Kelly Irep (Bourg-en-Bresse, N1, rp), Godwin Bentil (premier contrat professionnel), Josué Casimir (premier contrat professionnel), Ylan Gomes (premier contrat professionnel), Abdoullah Ba (premier contrat professionnel), Mamadou Fofana (premier contrat professionnel), Benjamin Capron-Litique (premier contrat professionnel), Abdelwahed Wahid (premier contrat professionnel).

Départs : Tino Kadewere (ZIM Lyon, L1, rp), Dina Ebimbe (Paris SG, L1, rp), Ebenezer Assifuah (GHA, Pau, L2, fc), Pape Gueye (Marseille, L1, fc), Loïc Badé (Lens, L1, fc), Barnabás Bese (HON, fc), Baba Traoré (fc), Amos Youga (fc, RCA), Melvin Zinga (Angers, L1), Kelly Irep (résiliation de contrat).

Partager sur :