Surtitre
L2. J7 - Le Havre / Toulouse, lundi 13 septembre à 20 H 45 au Stade Océane

Pour le moment, Yahia Fofana garde la main dans les cages du HAC

Résumé

Alors que Mathieu Gorgelin est de retour dans le groupe depuis le déplacement à Bastia avant la trêve internationale, Yahia Fofana a été confirmé dans les cages havraises contre Toulouse. Toutefois, cette hiérarchie est loin d'être définitive si l'on se fie aux propos de Paul Le Guen.

Image
En fin de contrat en juin 2022, Yahia Fofana - titulaire dans les cages havraises depuis le début de la saison - n'a toujours pas prolongé. A la grande déception de Pierre Wantiez, le DG du HAC. ©Damien Deslandes
En fin de contrat en juin 2022, Yahia Fofana - titulaire dans les cages havraises depuis le début de la saison - n'a toujours pas prolongé. A la grande déception de Pierre Wantiez, le DG du HAC. ©Damien Deslandes
Corps

Si le HAC possédait la deuxième défense la plus imperméable de Ligue 2 après six journées derrière Nîmes (avec seulement trois buts encaissés, à égalité avec le Paris FC et Pau), il est loin d’y être étranger. Mathieu Gorgelin, l’habituel détenteur du poste, touché à l’épaule depuis la préparation*, Yahia Fofana (21 ans) a assuré le relai dans les cages havraises en enchaînant six titularisations, soit plus que depuis ses débuts chez les professionnels en 2019 (cinq, championnat et coupes confondus). "C’est vrai que je ne m’attendais pas à jouer dès le départ mais dans le foot, il faut toujours être prêt. Et j’ai eu le temps de me préparer", confie le n°30 des « Ciel et Marine ». Bien que natif de Paris (il est arrivé en Normandie à l’âge de 15 ans), il perpétue la tradition des portiers issus de la Cavée Verte dans le sillage de ses illustres prédécesseurs : Christophe Revault, Steve Mandanda, Nicolas Douchez, Zacharie Boucher, Carlos Kameni...

"Mon choix a été clair cette fois-ci mais il peut devenir de plus en plus compliqué"

Pourtant, pendant l’été, quelques doutes sont apparus chez les observateurs havrais sur sa capacité à assumer ce costume. La faute à deux grossières erreurs contre Rennes. Un mal pour un bien à en croire l’intéressé. "Ça m’a aidé. Ce match face à Rennes m’a énormément servi. Je suis un jeune gardien, j’apprends. Le haut niveau, ce sont des détails. Il faut être concentré à 200%. Peut-être que c’est arrivé au bon moment. Je me pensais très en confiance. Ça m’a permis de redescendre un peu sur terre". Depuis, Yahia Fofana a retenu la leçon en signant un quasi-sans-faute. Au point de remettre en cause la hiérarchie des portiers havrais ?

Toujours est-il que pour la réception du leader toulousain, il conserve la confiance de Paul Le Guen. Pourtant, Mathieu Gorgelin est rétabli. Pas suffisamment selon le coach breton. Comme face à Bastia avant la trêve internationale, l'ex-gardien de Lyon s'assiéra sur le banc des remplaçants. "Ma décision, c'est que Yahia va jouer demain. Je l'ai prise en début de semaine. J'ai informé Mathieu aussitôt", confie Paul Le Guen. Toutefois, ce choix est loin d'être définitif. "A mes yeux, Mathieu n'est pas complètement revenu à son niveau. Cette semaine était bien mieux que les précédentes. Je trouve qu'il est sur le chemin du retour. Dans mon esprit, c'est un n°1 qui reste sur le banc, pour le moment. Mon choix a été assez clair cette fois-ci mais il peut devenir de plus en plus compliqué car Mathieu va de mieux en mieux". A Yahia Fofana de prouver qu'il vaut mieux que ce simple statut de doublure.

*Victime d’une luxation acromio-claviculaire pendant l’été, Mathieu Gorgelin a effectué son retour dans le groupe havrais pour le déplacement à Bastia.

> L2. J7 - Le Havre (9e - 9 points) / Toulouse (1er - 16 points), lundi 13 septembre à 20 H 45 au Stade Océane.

"Je suis déçu que Yahia Fofana ait refusé nos propositions de prolongation"

S'il confirme dans les prochaines semaines ses prestations précédentes, le dossier risque de rapidement revenir sur la table. En fin de contrat en juin 2022, Yahia Fofana sera libre de s'engager où il le souhaite à compter du 1er janvier et sans aucune indemnité de transfert pour son club formateur. Au moment de dresser le bilan du mercato, le 1er septembre, Pierre Wantiez, le directeur général du HAC, ne masquait pas un brin d'amertume concernant les atermoiements de son jeune gardien et de son entourage. "Ça fait un an qu'on discute, ça fait un an que ça sera pour la semaine prochaine. Pour le moment, il n'a pas la volonté de prolonger. C'est une vraie déception pour nous. On est obligés de faire avec. Ça fait partie des éléments qu'on doit gérer".

Autant dire qu'un départ gratuit de Yahia Fofana ferait désordre, surtout à une époque où le club doyen a cruellement besoin de ressources financières. Il s'ajouterait à une longue liste de joueurs ayant quitté Le Havre ces dernières années dans des conditions similaires : Harold Moukoudi, Pape Gueye, Dénys Bain, Zinédine Ferhat... Bien entendu, pour le portier normand, le dossier est loin d'être refermé et une issue positive pour les « Ciel et Marine » est toujours possible.

Partager sur :