Surtitre
L2. J13 - Le Havre AC / Metz, lundi 24 octobre à 20H45 au Stade Océane

Victor Lekhal : "Terminer ma carrière au HAC ne me déplairait pas du tout"

Résumé

Dans le dernier numéro de notre magazine (°51), il fait partie de notre dossier sur les 11 personnalités qui font le Football Normand. Depuis l'arrivée de l'équipe dirigeante incarnée par Mathieu Bodmer et du staff dirigé par Luka Elsner, Victor Lekhal exprime de nouveau tout son potentiel. Le capitaine des « Ciel et Marine » est l'un des maillons essentiels de la formation havraise, à la lutte après 12 journées pour la montée en Ligue 1.

Image
Avec 11 titularisations, Victor Lekhal est le troisième joueur de champ le plus utilisé par Luka Elsner derrière Arouna Sanganté et Oualid El Hajjam. ©Damien Deslandes
Avec 11 titularisations, Victor Lekhal est le troisième joueur de champ le plus utilisé par Luka Elsner derrière Arouna Sanganté et Oualid El Hajjam. ©Damien Deslandes
Corps

C’est fou de voir comment l’arrivée d’un staff peut transformer le visage d’un joueur. Ce n’est pas Victor Lekhal (28 ans) qui va affirmer le contraire. S’il était un pilier du onze de départ de Paul Le Guen ces deux dernières saisons (avec respectivement 31 et 34 rencontres en championnat), le natif de Fécamp ne s’affichait pas sous son meilleur jour. "Je me suis accroché, je n’ai rien lâché mais je ne prenais pas énormément de plaisir", reconnaît-il. Pour sa défense, les trois ruptures des ligaments croisés qu’il a subies dans sa carrière (2011, 2014 et 2019) l’ont lourdement freiné dans sa progression. Mais depuis le coup d’envoi de cet exercice 2022-2023, on a l’impression d’avoir devant nous un nouveau Victor Lekhal ou plus exactement d’avoir retrouvé l’ancien, celui de ses débuts chez les « pros » avec le HAC qui en avait fait l’un des milieux relayeurs les plus prometteurs de Ligue 2.

Dans son sillage, c’est tout le collectif havrais qui reverdit (deuxième après 12 journées, invaincu depuis dix matches). "Est-ce que je suis surpris de nos résultats pour le moment ? Oui et non. Oui, car il y a eu beaucoup de changements cet été et non, parce que ce qu’on propose est cohérent et costaud. En interne, on a des certitudes. Même si on n’a pas eu beaucoup de victoires pendant la préparation, on a très bien bossé", lance celui qui s'est découvert cette saison des talents de buteurs. Depuis le coup d'envoi du championnat, le n°22 des « Ciel et Marine » a déjà trouvé à quatre reprises le chemin des filets, lui qui n'avait marqué qu'une seule fois en Ligue 2 dans toute sa carrière !

Un rôle encore plus important dans le vestiaire

Comment expliquer ce retour en force de Victor Lekhal ? "Le staff et la direction me donnent énormément de confiance", répond le principal intéressé. "Le coach (Luka Elsner) prône un football qui me correspond avec une grosse possession. C’est un jeu technique. Il demande que de nombreux ballons passent par moi, je suis à l’origine des attaques". Dès sa première entrevue avec le technicien slovène, le capitaine des « Ciel et Marine » a senti une connexion entre eux. "J’aime beaucoup sa philosophie de jeu. Il ne faut pas oublier Mathieu (Bodmer, le directeur sportif) qui contribue grandement à la vie de groupe. Que ce soit le coach ou Mathieu, ils me donnent de larges responsabilités au sein de l’équipe".

Il faut dire qu’avec dix saisons chez les professionnels pour 190 matches toutes compétitions confondues en équipe première, Victor Lekhal pèse dans le vestiaire havrais. Peut-être encore un peu plus depuis les départs durant le mercato des deux historiques Alexandre Bonnet (à QRM) et Jean-Pascal Fontaine (retourné vivre à La Réunion). "J’ai grandi avec eux dans ce club. Quand je suis arrivé, ils étaient déjà là. Ils m’ont tout de suite bien accueilli. Aujourd’hui, c’est à mon tour de faire la même chose avec les plus jeunes", souligne celui qui, dans quelques années, transmettra peut-être le témoin à Arouna Sanganté, lui aussi issu de la Cavée Verte. "C’est impressionnant le charisme qu’il dégage pour son âge (20 ans)". En attendant, Victor Lekhal - dont le nom est régulièrement cité lors des mercatos ces dernières années - n’exclut pas de terminer sa carrière sous le maillot « Ciel et Marine »*. "Après, on ne sait jamais ce qui peut se produire dans une carrière, tout peut aller très vite, mais c’est quelque chose qui ne me déplairait pas du tout".

> L2. J13 - Le Havre AC (2e - 23 points) / Metz (11e - 15 points), lundi 24 octobre à 20 H 45 au Stade Océane.

*Durant toute sa carrière professionnelle, Victor Lekhal n’a joué que pour un seul club, le HAC, à l’exception d’un prêt de cinq mois à l’US Avranches (N1), en 2016.

Partager sur :