Surtitre
L2. J18 - Clermont / Le Havre, vendredi 13 décembre à 20H à Gabriel-Montpied

Wilfried Bony fait frissonner le HAC

Résumé

Alors que les hommes de Paul Le Guen s'apprêtent à renouer avec le championnat après un week-end au repos forcé compte tenu de leur élimination prématurée en Coupe de France, un nom revient dans toutes les bouches du côté du Stade Océane. Passé notamment par Manchester City, Wilfried Bony (31 ans), victime d'une rupture des ligaments croisés en février 2018 et actuellement sans club, est à l'essai depuis le début de la semaine. Si sa condition physique suscite des interrogations, le recrutement de l'attaquant ivoirien constituerait un énorme coup pour le HAC.

Image
Alors qu'initialement il ne devait pas revenir au centre d'entraînement de Soquence la semaine prochaine pour des raisons personnelles, Wilfried Bony a finalement changé d'avis. ©Emmanuel Lelaidier
Alors qu'initialement il ne devait pas revenir au centre d'entraînement de Soquence la semaine prochaine pour des raisons personnelles, Wilfried Bony a finalement changé d'avis. ©Emmanuel Lelaidier
Corps

Si l'efficacité de la paire Tino Kadewere (15 réalisations pour quatre passes décisives) - Jamal Thiaré (cinq buts pour autant de penalties provoqués, une passe décisive) ne souffre d'aucune contestation, le recrutement d'un élément capable de les relayer (voire de les suppléer en cas de blessure ou de suspension) constitue un serpent de mer depuis le début de la saison au HAC. Après avoir évoqué les pistes Samir Nasri et Hatem Ben Arfa cet été ; deux profils que Paul Le Guen avait sondés, c'est désormais un troisième « nom » qui fait rêver les supporters « Ciel et Marine », celui de Wilfried Bony. Vainqueur de la CAN en 2015, cet international ivoirien (18 buts en 59 sélections), révélé en Europe à travers ses passages au Sparta Prague en République Tchèque et au Vitesse Arnhem aux Pays-Bas, pèse 36 réalisations en 115 apparitions en Premier League avec Swansea et Manchester City. Excusez du peu !

Lors du mercato d'hiver 2015, son transfert entre ces deux clubs britanniques avait avoisiné les 35 M€ !. Comment un attaquant possédant un tel CV a-t-il pu poser ses valises au pied du Stade Océane ? "Je ne me l'explique pas vraiment", s'étonne presque le coach havrais qui se trouvait en contact avec le principal intéressé depuis un mois. Mais si Wilfried Bony a effectué un essai cette semaine au complexe de Soquence, c'est tout simplement parce qu'il court après son meilleur niveau depuis quasiment un an ; la faute à une rupture des ligaments croisés d'un genou en février 2018. Depuis cette blessure, il n'a d'ailleurs pris part qu'à 14 rencontres. Prêté aux Qataris d'Al-Arabi l'hiver dernier, celui qui fut formé à la Cyril Domoraud Academy dans son pays est sans club depuis le mois d'avril. D'où des doutes légitimes sur sa condition physique.

Il va prolonger son essai la semaine prochaine

"Je lui ai dit qu'on était prêt à l'aider, à le remettre en forme. On peut lui offrir un contexte de reprise intéressant. Ça peut-être bénéfique pour lui comme pour nous. C'est du gagnant-gagnant", indique le Paul Le Guen. Un patron technique du HAC visiblement séduit par les premiers pas de l'avant-centre ivoirien. "On sait parfaitement que c'est un bon joueur. C'est une évidence mais il a besoin de bosser, de revivre avec un groupe, de travailler collectivement", détaille-t-il. "Ce qui est très intéressant, c'est qu'on a l'impression qu'il est là depuis trois mois. Il est à l'aise avec les autres. Il semble content de la main tendue". Et alors qu'il ne devait pas revenir la semaine prochaine pour des raisons personnelles, le natif de Bingerville a changé d'avis, pour le plus grand bonheur de l'entraîneur normand.

Maintenant, si cet essai se révèle concluant, reste à se mettre d'accord sur le plan financier. "Pour le moment, on n'a parlé que du sportif. On n'a pas évoqué l'aspect contractuel. Il faut, bien entendu, en discuter avec le président (Vincent Volpe) et Pierre Wantiez (le directeur général). Bien sûr, on n'a pas les moyens de Manchester City ou de Swansea mais on est capables de faire des choses. J'ai aussi échangé avec son agent. Avec Wilfried, ils ont parfaitement conscience de cette situation". Une chose est certaine, en cas de signature de l'ex-Cityzen, l'attaque havraise, forte déjà de Tino Kadewere et Jamal Thiaré, aurait fière allure sur le papier.

> L2. J18 - Clermont (7e - 26 points) / Le Havre (5e - 28 points), vendredi 13 décembre à 20 heures au Stade Gabriel-Montpied.

Wilfried Bony

Né le 10 décembre 1998 (31 ans) à Bingerville en Côte-d'ivoire.

Attaquant. Droitier. 1,83 m.

Parcours : Issia Wazi (CIV, 2005 - octobre 2007), Sparta Prague (octobre 2007 - janvier 2011, RTC), Vitesse Arnhem (janvier 2011 - 2013, NLD), Swansea (2013 - janvier 2015 puis 2017 - janvier 2019, GAL), Manchester City (janvier 2015 - 2016), Stoke (2016-2017, ANG), Al Arabi (janvier-avril 2019, QAT).

150 buts en 321 matches toutes compétitions confondues en club.

Palmarès : vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations en 2015, champion de République Tchèque en 2010, vainqueur de la Coupe de la Ligue anglaise en 2016.

Partager sur :