Surtitre
Une nouvelle ère s'ouvre pour l'équipe fanion de l'US Bolbec

Avec Yann Hug aux manettes, Bolbec entend bien monter en Régional 1

Résumé

Après sept ans de bons et loyaux services, l'entraîneur de l'Union Sportive de Bolbec (R2) Mohamed Bachir a laissé les clefs de l'équipe sénior à Yann Hug. Le Havrais, bien connu dans la région pour son travail d'éducateur, va retrouver le monde des séniors après avoir côtoyé des équipes de jeunes pendant de nombreuses années. Son président, le jeune Victor Seyer, 21 ans, lui a par ailleurs confié une mission on ne peut plus limpide : faire monter l'USB en Régional 1 à l'issue de la saison qui s'annonce.

Image
Après l'intronisation du président-joueur Victor Seyer à l'automne 2020, place désormais à l'ère Yann Hug du côté de l'US Bolbec qui vise la remontée en Régional 1, une fois encore. ©USB
Après l'intronisation du président-joueur Victor Seyer à l'automne 2020, place désormais à l'ère Yann Hug du côté de l'US Bolbec qui vise la remontée en Régional 1, une fois encore. ©USB
Corps

Dans le silence des week-ends sans compétition, l'US Bolbec a opté ces derniers temps pour des changements de tête à des postes clefs. En octobre dernier, le joueur de la réserve Victor Seyer s'est ainsi coiffé de la casquette de président délaissée par Philippe Beaufils malgré son jeune âge (il a fêté ses 21 ans en janvier). Côté terrain, Mohamed Bachir a été remplacé voilà quelques jours par le Havrais Yann Hug après 7 ans de bons et loyaux services. "Mohamed était arrivé en fin de cycle, il y a eu du bon boulot de fait", observe le jeune président bolbécais. "Mais il faut parfois savoir tourner la page et finir sur une bonne note. Nous, on veut partir sur une nouvelle dynamique, apporter de nouvelles choses et enfin remplir nos objectifs". En outre, voilà deux saisons de suite (2018/2019 puis 2019/2020) que l'USB termine deuxième de sa poule de Régional 2 alors qu'elle vise ouvertement la première place et donc la montée.

"Il faut parfois savoir tourner la page et finir sur une bonne note"  

Attraper enfin le train du Régional 1, voilà donc la mission qui a été confiée sans détours au nouveau coach Yann Hug aussi surnommé « Pépito ». À 46 ans, le natif du quartier havrais de Caucriauville dispose d'un beau CV d'éducateur dans la région, lui qui est d'ailleurs toujours un salarié du Havre AC. "J'ai joué à Caucriauville puis j'y ai pris l'école de foot où j'ai côtoyé des joueurs comme Edouard Mendy ou Lys Mousset", explique le technicien. "J'ai pris l'équipe sénior et à l'époque, on était monté de DHR à DH".

Même s'il va disputer sa première saison à la tête de l'équipe fanion de Bolbec, Yann Hug a déjà été prévenu. "Ça a été clair d'entrée, j'ai signé un an pour monter". Pour mener à bien sa mission, celui qui opérait ces cinq dernières saisons du côté de l'ESM Gonfreville-l'Orcher (entraîneur des U16, U17 puis U18 dernièrement) tentera de mettre ses compétences et son expérience de formateur de jeunes au service d'une équipe de séniors. Jean-Pascal Fontaine, Loïc Nestor, Franck Tabanou ou plus récemment Pape Gueye sont autant de joueurs que l'ancien attaquant de niveau régional a eu sous sa coupe. "Bolbec m'a fait une proposition en mars, moi qui étais plutôt sur la préformation, je me dis que ce sera l'occasion de voir si je ne suis un formateur que pour les jeunes ou si tout ce que je mets en place avec eux, je suis en mesure de le faire aussi auprès d'un groupe sénior".

La Covid-19 ou la difficulté de placer des curseurs

Intronisé coach de l'US Bolbec, Yann Hug n'a pas tardé à prendre ses marques et à planifier sa future organisation. Aussi, rencontrer rapidement son nouveau groupe était fondamental pour le technicien malgré la période troublée actuelle. "On a pu réunir les joueurs en deux dates, sur deux mercredis, tandis que ceux qui vivent au Havre, je les ai rencontrés là-bas", explique-t-il. "J'ai l'opportunité d'arriver dans un club où le staff est déjà en place, j'y connais déjà Souleymane Camara depuis notre époque Caucriauville". L'une des difficultés d'une arrivée en pleine saison blanche reste évidemment celle qui consiste à jauger l'état de forme des troupes. "Je ne peux pas dire où ils en sont, je pense qu'on reprendra tranquillement, je ne sais pas ce que chacun a fait ces derniers temps".

"Le but, c'est que je ramène quelques garçons qui ont joué à un bon niveau"  

Une chose est certaine, Yann Hug va arriver dans une équipe bien organisée. "On a des équipes séniors en R2 et R3 qui sont très bien structurées", se félicité le président Victor Seyer qui compte en revanche mener un réel développement ces prochains mois au niveau de ses équipes jeunes. "On a des U15 et des U18 qui sont en district, ils doivent atteindre le niveau ligue pour éviter une fuite de joueurs en U13". Et avoir sa locomotive en Régional 1 serait aussi forcément un plus pour l'USB.

Pour les dirigeants du club d'ailleurs, Yann Hug a évidemment le CV idéal pour mener correctement la barque. "On l'a rencontré deux fois, il s'est avéré qu'il avait le profil adéquat", avance le président, ravi de son choix. Pour 2021/2022, l'entraîneur havrais, fort d'un joli carnet d'adresses, devrait d'ailleurs être en mesure de faire venir des renforts de choix. "Le but c'est que je ramène quelques garçons qui ont joué à un bon niveau pour combler ce petit quelque chose qui a manqué à Bolbec pour monter lors des derniers championnats. Avec le président, on va tâcher de travailler le mieux possible et on verra dans un an où on en sera". Alors que les joueurs seront au repos tout au long du mois de juillet, l'ère Yann Hug commencera officiellement début août et avec elle une nouvelle chasse à la montée qui devrait être passionnante à suivre.

RENDEZ-VOUS LA SEMAINE PROCHAINE POUR DECOUVRIR UN AUTRE ENTRAÎNEUR NORMAND RÉCEMMENT INTRONISÉ.

À LIRE EGALEMENT :

 VILLERS-HOULGATE ENCLENCHE UN NOUVEAU CYCLE AVEC DRAMANE DILLAIN
 CEDRIC AMPTIL S'ATTAQUE AU MONDE DES SÉNIORS DU CÔTÉ DE PAVILLY
 OLIVIER JOBA DE RETOUR PAR LA PORTE BAYEUSAINE

 

Aurélien RENAULT

Partager sur :