Surtitre
À Pavilly, le successeur d'Emmanuel Hutteau s'appelle Cédric Amptil (ex-QRM)

Cédric Amptil s'attaque au monde des séniors du côté de Pavilly

Résumé

Après seulement quelques mois sur le banc de l'Olympique Pavillais et une belle campagne en Coupe de France, l'ancien footballeur professionnel Emmanuel Hutteau a été contraint de se retirer du projet. Le club a ainsi décidé de le remplacer par Cédric Amptil, jeune entraîneur de 35 ans qui a fait ses classes dans les catégories jeunes et qui va découvrir le monde sénior en Régional 1 la saison prochaine. Avec quel projet et surtout quelle méthode ? Voici quelques éléments de réponse.

Image
Cédric Amptil, ici avec le blason de QRM, pose aux côtés du président Xavier Lefrançois quelques jours avant de commencer sa mission à l'Olympique Pavillais. ©Greg Meunier
Cédric Amptil, ici avec le blason de QRM, pose aux côtés du président Xavier Lefrançois quelques jours avant de commencer sa mission à l'Olympique Pavillais. ©Greg Meunier
Corps

Dans un passé très récent, l'Olympique Pavillais, pensionnaire de Régional 1, a su égayer quelques un de nos week-ends en s'offrant une belle aventure en Coupe de France. Sous la houlette de l'ex-joueur du RC Lens Emmanuel Hutteau, les Seinomarins étaient encore de la partie lors de la reprise surprise fin janvier, s'offrant une fin de parcours médiatisée contre QRM (défaite 6-0 au 6e tour) et semant au passage quelques promesses pour l'avenir. La suite de l'histoire toutefois, l'ancien défenseur d'Angers n'en sera pas. "Pour raisons professionnelles, Emmanuel a dû laisser son poste, il y avait en effet un risque qu'il doive abandonner le groupe en cours de saison prochaine et il ne souhaitait pas que ça arrive", regrette le coordinateur sportif de l'OP Grégory Meunier qui aura apprécié travailler avec Emmanuel Hutteau et qui espérait que le technicien s'engage à Pavilly sur du long terme.

"Le président a pris le risque d'engager un jeune éducateur"
Cédric Amptil  

Près d'un un an après sa nomination, le désormais ex-entraîneur pavillais laisse donc sa place à un entraîneur de 17 ans son cadet : Cédric Amptil. Le natif de Rouen, 35 balais au compteur, a été nommé à la fin du mois de mars. "Précédemment, j'étais à Quevilly-Rouen, je me suis occupé d'abord des U15 et plus récemment des U18", confie-t-il. "J'entraine depuis mes 15 ans, j'ai commencé par les débutants, les poussins. Toute ma carrière a été très linéaire, j'étais éducateur dans les clubs où je jouais, notamment à Bois-Guillaume et Mont-Saint-Aignan".

Devant l'alléchant projet proposé par Pavilly, Cédric Amptil a donc dû faire ses adieux à son talentueux groupe d'U18 de QRM. "Ma saison en Régional 1 la saison prochaine sera ni plus ni moins que ma première dans le monde sénior", clame le technicien, gonflé à bloc. "Je pensais rester à Quevilly et quand Manu Hutteau a annoncé son départ, le président Xavier Lefrançois m'a rencontré et on s'est rendu compte qu'on était sur la même longueur d'ondes. Il a pris le risque d'engager un jeune éducateur". Considérer la mise en place d'un jeune entraîneur sur un banc régional en Normandie comme un risque reste cependant à relativiser. Quand on regarde les premiers résultats obtenus par des entraîneurs aux profils similaires à celui de Cédric Amptil à leurs débuts au niveau R1, on réalise que le poste n'a pas d'âge. Matthias Le Gall à Bayeux ou Cédric Hoarau (aujourd'hui à l'AF Virois), lorsqu'il était à La Maladrerie, peuvent en témoigner.

Pas de trêve estivale pour l'Olympique Pavillais

Sa jeunesse et donc sa potentielle plus grande proximité avec son groupe pourraient aussi être l'atout numéro de Cédric Amptil au cours des futures semaines. Son travail a par ailleurs d'ores et déjà commencé en vue de la prochaine saison. "On a fait une réunion de présentation avec les joueurs, ceux qui n'étaient pas là, je les ai eus au téléphone, je trouve qu'on est bien avancé au niveau de l'effectif", confie le jeune coach. "J'ai toujours suivi l'équipe indirectement via Greg Meunier et aujourd'hui, la majorité s'est réengagée pour la saison prochaine". Le recrutement de renforts sera donc ciblé du côté de l'Olympique. L'ancien coach quevillais servira-t-il alors de passerelle à certains de ses ex-U18 ? Ce n'est pas l'idée. "Si certains de mes anciens joueurs ont l'opportunité de rester là-bas, qu'ils ne se posent pas de question, il faut qu'il restent", déclare-t-il avec sagesse.

"L'idée directrice sera de créer du jeu, c'est ce qui a été annoncé aux joueurs"  

L'une des particularités de l'organisation mise en place par Cédric Amptil depuis son arrivée repose sur la gestion du calendrier. Celui qui n'envisage rien d'autre que le maintien la saison prochaine admet que "tout n'est pas totalement calé" mais "assume le parti différent choisi pour les joueurs". À Pavilly en effet, la saison 2021/2022 vient déjà de démarrer sur les terrains. "On ne s'arrête plus jusqu'à fin août", expose le technicien. "Il y a déjà eu une longue pause avec la Covid, avec une séance par semaine, on a décidé d'étaler toute notre préparation en respectant les vacances de chacun".

La visée d'une telle manoeuvre est au final de fixer des objectifs aux joueurs très en amont afin de ne pas perdre de temps au démarrage du futur championnat. C'est là l'une des premières expressions à Pavilly de la méthode Amptil. À quoi s'attendre d'autre ? Toute proportion gardée, celui qui a achevé sa carrière de joueur à 28 ans au Grand-Quevilly aime le jeu. "J'aime le jeu au sol, j'aime le vrai sens collectif, j'aime par exemple citer le Brest d'Olivier Dall'Oglio, son identité et sa volonté de jouer. Entre le vouloir et le pouvoir cependant, il y a un pas. L'idée directrice sera en tout cas de créer du jeu, c'est ce qui a été annoncé aux joueurs, ils y ont été sensibles". Et si ce style permet de pérenniser l'OP en Régional 1, Grégory Meunier et le président Lefrançois seront à coup sûr les plus heureux du monde.

RENDEZ-VOUS LA SEMAINE PROCHAINE POUR DECOUVRIR UN AUTRE ENTRAÎNEUR NORMAND RÉCEMMENT INTRONISÉ.

À LIRE EGALEMENT :

VILLERS-HOULGATE ENCLENCHE UN NOUVEAU CYCLE AVEC DRAMANE DILLAIN

Aurélien RENAULT

Partager sur :