Quevilly-Rouen

Retrouvez toute l’actualité de QRM : comptes rendus, résultats, interviews… Avec l'arrivée de Bruno Irles à la tête de l'équipe, un nouveau chapitre s'est ouvert du côté des « Rouge et Jaune ». Objectif ? Retrouver à moyen terme la Ligue 2. Une division fréquentée l'espace d'une seule saison, en 2017-2018.

La Coupe de France et la Normandie, toute une histoire !

C'est en simple spectatrice que la Normandie va assister cette saison aux 1/16es de finale de la Coupe de France, des 1/16es qui s'ouvrent ce vendredi soir par les duels Beauvais/Boulogne-sur-Mer et Aubagne/Toulouse. Alors, est-ce une anomalie de ne voir aucun club normand à ce stade de la compétition ou un aléa habituel ? Outre cette question très actuelle, nous avons voulu profiter de cette saison d'accalmie pour figer le temps et le remonter afin de découvrir le bilan de la Normandie dans la plus vieille compétition de France. Alors, quels clubs détiennent les records de la région ? Qui a le mieux représenté les deux Léopards aux yeux de la France entière depuis un siècle ? Tour par tour, voici les réponses à toutes vos questions, agrémentées de quelques anecdotes.

En savoir
Coupe de France. 1/32e de finale - Red Star (N1) / Quevilly-Rouen (N1), samedi 20 février

Au cœur de la troisième saison de sa carrière en National, Ottman Dadoune (26 ans) est un joueur épanoui sous les couleurs de Quevilly-Rouen. Sous les ordres de Bruno Irles, aux côtés, entre autres, d'Andrew Jung et de Yassine Bahassa, l'ancien attaquant de Louhans-Cuiseaux réalise certainement sa meilleure saison (avec huit buts inscrits en championnat notamment). Alors que les portes de la Ligue 2 se sont refermées juste devant lui lors de sa montée sous les couleurs de Chambly en 2019, le Nîmois de naissance aspire à une revanche sur l'histoire. Son rêve serait évidemment de rejoindre la deuxième division avec QRM même s'il a conscience que rien n'est encore acquis malgré l'excellente première moitié de championnat réussie par le club seinomarin et son bon parcours en Coupe de France qui le fera passer ce samedi par le stade Bauer pour y défier le Red Star (N1) en 1/32e de finale. Entretien.

En savoir
Coupe de France. 8e tour - Quevilly-Rouen / FC Rouen 1-0

On savait que la métropole compterait un représentant au stade des 1/32es de finale de la Coupe de France. Depuis ce soir, on sait qu'il s'agira du pensionnaire de National, Quevilly-Rouen, qui a su se sortir du piège tendu par le FC Rouen dans une partie où chacun aura eu ses temps forts. Passée une première période où seuls Robin Taillan côté QRM (2') et Kapit Djoco (4') pour le FCR se seront véritablement distingués, le deuxième acte a offert bien plus d'émotions. À commencer par de la joie côté QRM et du désespoir pour les fans du FCR suite à l'ouverture du score de la tête de l'inévitable Andrew Jung après le retour des vestiaires (57'). Si le deuxième de N1 a alors eu l'occasion de doubler la mise par Ottmane Dadoune et Matheo Remars (62', 71'), ce sont bel et bien les « Diables Rouges » qui ont fini par prendre le jeu à leur compte au gré des changements opérés par David Giguel. Les tombeurs de Vire au tour précédent ont fait trembler QRM sur une reprise non-cadrée d'Arthur Dallois (72') puis sur corner via Nicolas Burel (77'). Bien qu'ayant manqué de doubler la mise par Virgile Pinson (82'), c'est bien Quevilly-Rouen qui se qualifie, non sans avoir tremblé face à une courageuse formation de National 2.

En savoir
Coupe de France. 8e tour - Quevilly-Rouen (N1) / FC Rouen (N2), samedi 13 février à 19 H

Même si les enjeux varieront d'un camp à l'autre, c'est davantage qu'un simple 8e tour de Coupe de France qui va se jouer à Diochon entre QRM (N1) et le FCR (N2). Au-delà du caractère séduisant de l'affiche se cache en effet un duel qui cristallise à lui seul une rivalité née du rapprochement raté entre les deux clubs en 2015. Depuis, la coexistence entre les deux entités a clairement glissé vers une inédite rivalité, au sein des institutions elles-mêmes comme auprès des supporters. Tentative de décryptage.

En savoir
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND (n°34) dans les kiosques
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND est sorti dans les kiosques avec en UNE Xavier Gravelaine, l'ancien directeur général du Stade Malherbe, et Khalid Boutaïb, l'attaquant du HAC : Au programme de ce n°34 : > un Face-à-face avec Xavier Gravelaine, l'ancien directeur général du Stade Malherbe qui sort de son silence deux ans et demi après son départ de Caen > un retour sur le PSE (…
En savoir
Coupe de France - 7e tour / Quevilly-Rouen 3-2 US Avranches

Le football et la Coupe de France plus particulièrement sont parfois cruels. L'US Avranches l'aura appris à ses dépens ce vendredi soir lors du choc entre équipes de National qui l'opposait à Quevilly-Rouen qui lançait en grandes pompes le 7e tour de l'épreuve centenaire à travers l'Hexagone. Il ne fallait que 12 petites minutes à Mathéo Remars pour débloquer le compteur des locaux sur un service idéal de Virgile Pinson. Alors que les Manchois réagissaient par à-coups, c'est finalement l'inévitable Andrew Jung, sorti du banc, qui offrait le break à son équipe au retour des vestiaires (51'). C'était sans compter sur la forme éclatante de la bande à Fred Reculeau qui surprenait son monde en sortant brutalement du bois. Samuel Essende sur une remise astucieuse de Steven Séance (54') et Julien Anziani sur un maître coup franc excentré (58') remettaient les deux formations à hauteur. Si l'équipe de la Manche avait alors le vent en poupe et dominait légèrement les débats, le chaos final, la clémence de l'arbitre auprès de Damon Bansais (QRM) qui méritait sans doute un deuxième carton jaune et surtout le souhait manifeste des deux équipes de ne pas en découdre aux tirs au but offraient finalement un finish terrassant. Déjà auteur de deux passes, l'excellent Virgile Pinson clôturait les débats en remettant QRM définitivement devant à l'aube du temps additionnel (90'). Avranches éliminé, les Seinomarins attendent de pied ferme leur futur adversaire : ce sera l'AF Virois...ou le FC Rouen.

En savoir
N1. J19 - Créteil-Lusitanos / US Avranches, vendredi 22 janvier à 18H

Appelé à remplacer Carlos Secretario à la tête de l'US Créteil-Lusitanos le mois dernier (l'entraîneur portugais ayant dû se retirer pour raisons médicales), le Normand Richard Déziré sera une nouvelle fois sur la route de son ancien club, l'US Avranches, ce vendredi soir. L'occasion de se pencher sur le chemin accompli par le coach de 48 ans depuis son départ de la Manche en 2015 et de manière plus générale sur le regard que porte le technicien sur son parcours à l'heure de retrouver un championnat dont il avait su s'extraire à la tête du Mans voilà deux saisons.

En savoir
N1. J18 - Quevilly-Rouen / Le Mans 2-0

QRM n'a pas tardé à retrouver les sommets. Quatre jours après avoir perdu la tête du championnat suite à sa défaite au Sporting, les « Rouge et Jaune » ont dominé pour la première fois de la saison un pensionnaire du Top 5, en la personne du Mans (2-0). Après l'ouverture du score après 25' de jeu sur un but contre son camp du malheureux Logan Costa (25'), à la conclusion d'un mouvement collectif impliquant Yassine Bahassa, Manoubi Haddad et Sami Belkorchia, les hommes de Bruno Irles ont doublé la mise à l'heure de jeu grâce à Gustavo Sangaré (58') ; une réalisation en solitaire agrémentée d'une magnifique roulette. Un succès synonyme de retour à la première place pour Quevilly-Rouen en attendant le derby entre les deux équipes de Bastia (le Sporting et Borgo), lundi soir.

En savoir
N1. J18 - Quevilly-Rouen / Le Mans, vendredi 15 janvier à 18H au Stade Robert-Diochon

Non conservé par le Stade Malherbe avant même de pouvoir signer professionnel en 2019, Mathéo Remars a réussi à prouver sa valeur ailleurs. Après onze apparitions en National sous le maillot de QRM, le Caennais de naissance s'est attiré la confiance du coach Bruno Irles. S'il lui reste bien évidemment beaucoup de travail à accomplir, le jeune milieu offensif (21 ans) a réalisé un premier grand objectif le mois dernier : parapher un contrat de footballeur professionnel. 

En savoir
N1. J17 - SC Bastia / QRM, lundi 11 janvier à 20 h 45 au Stade Armand-Cesari

Pour conclure sa phase aller, la cuvée 2020-2021 du National a réservé un bien joli choc entre les deux équipes qui mènent la danse avant l'ouverture, ce vendredi, de la 17e journée : le Sporting club de Bastia et le leader Quevilly-Rouen s'affrontant lundi soir. Le vainqueur pourrait envoyer un vrai signal à la concurrence. S'il veut avoir le sourire en quittant l'Île de Beauté, le groupe normand va devoir réaliser ce qu'il n'a pas réussi lors des 16 journées précédentes : s'imposer contre un cador du championnat.

En savoir