Surtitre
N1. J16 - Quevilly-Rouen / Red Star, vendredi 18 décembre à 18 H 30 au Stade Diochon

Qui est Andrew Jung (QRM), le meilleur buteur de France ?

Résumé

Intenable depuis le début de saison, l'attaquant de Quevilly-Rouen Andrew Jung (23 ans) n'est autre que le meilleur buteur de National actuellement (14 réalisations). Derrière des statistiques hallucinantes se cache un homme plein de bonne humeur, passionné par son sport et déterminé à voir sa carrière monter en flèche. Entre ambition et simplicité, voici le portrait d'un footballeur dont on devrait continuer à entendre parler dans les années à venir.

Image
Ici face au Choletais Yasser Baldé, Andrew Jung est l'un des buteurs les plus efficaces d'Europe depuis le début de la saison de National. ©Damien Deslandes
Ici face au Choletais Yasser Baldé, Andrew Jung est l'un des buteurs les plus efficaces d'Europe depuis le début de la saison de National. ©Damien Deslandes
Corps

Depuis le début de la saison, un joueur détonne plus que les autres en National. Il s’appelle Andrew Jung, il est avant-centre et le club qui a la chance de le compter dans ses rangs est le leader du championnat : Quevilly-Rouen. De nature affable, cet attaquant souriant et jovial est en contrepartie sans pitié sur un terrain de football, surtout depuis le mois d'août. "Franchement, en ce moment ça va plutôt bien", clame le meilleur buteur du championnat auteur de 14 réalisations en 15 sorties, excusez du peu. "Collectivement, on voulait viser le haut de tableau et on y est vu qu'on est premiers. Moi, en venant ici, je cherchais du temps de jeu et à progresser et c'est ce que je suis en train de faire". Grâce notamment à la confiance que lui accorde son coach Bruno Irles, Andrew Jung est dans la forme de sa vie même s'il garde son esprit de compétiteur au beau fixe : "Pour l'instant, je vis le meilleur moment de ma jeune carrière mais j'espère faire encore mieux dans les années qui viennent".

"je vis le meilleur moment de ma jeune carrière mais j'espère faire encore mieux"

Celui qui enfile les buts comme des perles depuis la fin de l'été - 14 en 15 matches, n'ayons pas peur de le rappeler - est à l'heure actuelle le meilleur goleador des championnats français. Certains joueurs le talonnent comme Mickaël Le Bihan (13 buts avec Auxerre en Ligue 2) ou un certain Kylian Mbappé (10 buts avec le PSG en Ligue 1) mais aucun ne fait mieux. Cela va même plus loin puisqu'au sein des principaux pays de football en Europe, seuls Ivan Toney (16 buts avec Brentfort en D2 anglaise) et le Français Georges Mikautadze (16 buts avec Seraing en D2 belge) font mieux.

Prêté en Normandie par La Berrichonne de Châteauroux (L2), Andrew Jung s'éclate à QRM, lui qui a déjà plus marqué avec le club seinomarin que durant tous les matches de son début de carrière. Passé par Concarneau (National) où il fut très apprécié mais aussi le Stade de Reims où il a effectué une partie de sa formation, l'Alsacien de naissance a trouvé à Diochon le parfait environnement pour sortir de sa chrysalide. "J'ai vu le bon recrutement du club avant de signer, ça m'a convaincu de venir", raconte l'attaquant. "Je suis dans ce que je voulais faire, je voulais montrer que j'ai des capacités pour marquer mais aussi à être bon dans le jeu". Attaquant massif (1,90m), Andrew Jung cherche à se sortir des stéréotypes de l'avant-centre longiligne, faible techniquement mais redoutable dans le rôle de pivot. Preuve en est : "Je n'ai marqué qu'un but de la tête et treize du pied droit cette saison", explique-t-il. "Ce n'est pas parce qu'on est grand qu'on ne peut pas être technique". Une réalité qu'il tentera de démontrer une fois encore contre le Red Star ce vendredi pour LE choc au sommet de la 16e journée.

Un mordu de football en pleine éclosion

Réputé fin connaisseur du football qu'il consomme assidument, Andrew Jung s'est montré à la hauteur de sa réputation lorsque nous l'avons testé et qu'il a su nous dire sans hésiter que les Young Boys de Berne dominaient actuellement l'obscur championnat de Suisse malgré leur récent revers. "Tout le monde a joué au foot du côté de mon père, j'adore depuis tout petit, je suis vraiment un fan", souffle l'ancien du FC Mulhouse et d'Epinal au point de déclarer sans détour. "Le football, ce n'est pas mon métier, c'est ma passion". Hors période Covid, il n'est ainsi pas rare de retrouver Andrew devant un match européen à la TV ou encore dans un stade de football en tant que spectateur. Par pur plaisir. "J'espère que la Covid va se stopper un peu car j'aimerais bien aller voir PSG-Barcelone (1/8e de finale retour de la Ligue des champions) au Parc des Princes", sourit-il. En attendant, pourquoi pas, de marcher dans le futur sur les traces de son idole et modèle Zlatan Ibahimovic ? "Il a un style de jeu qui m'attire, c'est un joueur de grande taille mais dont la palette est très large".

"Je suis vraiment un fan. le football,
ce n'est pas mon métier, c'est ma passion"

Avant de s'imaginer en Coupe d'Europe, bien qu'il concède vouloir "aller plus haut", Andrew Jung va d'abord se consacrer à son présent. Malgré ses rêves de grandeur, n'allez pas croire que le natif de Remiremont (Vosges) n'a pas les pieds sur terre. "La priorité, c'est d'abord de progresser avec QRM et de continuer comme on le fait", martèle-t-il. D'autant que l'ancien Concarnois a pour l'heure pleinement la tête en Normandie, lui qui se plaît à Rouen et qui a eu le loisir cet été de découvrir "une jolie ville et une super belle région" avec sa compagne.

Alors, qui est Andrew Jung en définitive ? Tout simplement un buteur enjoué qui savoure sa vie de footballeur et qui ne rechigne jamais à tout donner à l'entraînement. Alsacien dans l'âme comme en atteste son nom de famille Jung (qui signifie « jeune » en allemand, au passage), le meilleur buteur de National n'a pas de sang anglais ou écossais contrairement à ce que son prénom laisse imaginer. "Pour Andrew, je ne sais pas, c'est mes parents qui ont choisi pour une question de style", se marre-t-il. Le secret du joueur de QRM pour marquer des buts vient peut-être finalement de sa grande simplicité. "Je suis assez casanier, j'aime être à la maison, regarder une bonne série avec ma compagne et me reposer pour être en forme le lendemain à l'entraînement". Sans faire de vagues, ce fan de Netflix et notamment de Breaking Bad est en train de se faire un nom en France et ne devrait d'ailleurs pas s'éterniser en National. Le reverra-t-on ainsi en Ligue 2 l'an prochain et surtout sous quel maillot ? Vous le saurez en suivant les prochains épisodes.

> N1. J16 - Quevilly-Rouen (1er - 30 points) / Red Star FC (3e - 28 points), vendredi 18 décembre à 18 h 30 au Stade Robert-Diochon.

Andrew Jung

> Naissance : le 8 octobre 1997 (23 ans) à Remiremont (Vosges).

> Avant-centre. 1,90 m pour 82 kg.

Sous contrat à Châteauroux jusqu'en juillet 2022

> Parcours : FC Ensisheim (2002-2007), Mulhouse (2007-2011), Épinal (2011-2012), Reims (2012-2018), Concarneau (2018-2019, p), Châteauroux (2019 - janvier 2020), Concarneau (janvier-juillet, p), Quevilly-Rouen (2020-2021, p).

> Cette saison  : 15 matches avec Quevilly-Rouen Métropole, 14 buts, 2 passes décisives.

Aurélien RENAULT

 

Partager sur :