Surtitre
N1. J22 - US Avranches / Cholet, vendredi 14 février à 20H à Fenouillère

Ibrahima Savane : "En Ecosse, le foot est totalement différent"

Résumé

Septième avec six points de retard sur le podium mais un match en moins (à disputer sur la pelouse de Bastia-Borgo le 17 mars), l'US Avranches reste plus que jamais en course pour la montée en Ligue 2. Afin de mettre tous les atouts de son côté, le club manchois a enregistré lors du dernier jour du mercato d'hiver la signature de deux éléments : Alexis Busin (24 ans, ailier droit) et Ibrahima Savane (26 ans, latéral ou ailier gauche). "Pour Ibrahima, c'est sa polyvalence qui nous a séduits", souligne le président Gilbert Guérin. Confronté à une pénurie sur le poste d'arrière gauche, l'ex-joueur de Livingston en Ecossé a été titularisé dès le week-end dernier lors de la défaite face à Boulogne-sur-Mer (3-1).

Image
Après une expérience infructueuse en D1 écossaise, Ibrahima Savane s'est engagé jusqu'au terme de la saison avec l'US Avranches (+ une année en option en cas de montée en Ligue 2).
Après une expérience infructueuse en D1 écossaise, Ibrahima Savane s'est engagé jusqu'au terme de la saison avec l'US Avranches (+ une année en option en cas de montée en Ligue 2).
Corps

A peine arrivé, déjà lancé dans le grand bain. Après s'être engagé le 31 janvier jusqu'au terme de la saison (+ une année en option en cas de montée en Ligue 2), Ibrahima Savane (26 ans, 1,81 m pour 75 kg) a connu son baptême du feu sous le maillot avranchinais une semaine plus tard. Namakoro Diallo indisponible vraisemblablement jusqu'à la fin du championnat (victime d'une fracture du péroné en novembre, le joueur est reparti se soigner à Rennes, club auquel il appartient), Diakari Diarra également forfait le week-end dernier, le nouveau n°29 de l'USAMSM était titulaire sur le flanc gauche de la défense manchoise à Boulogne (J21. défaite 3-1).

"Le projet qu'on m'a présenté à Avranches est très intéressant"

Repéré en région parisienne d'où il est originaire avant de s'imposer à Béziers (avec deux exercices pleins à son actif et une accession en L2), le joueur qui a effectué toutes ses classes à Noisy-le-Sec reste sur une expérience contrastée à Livingston en D1 écossaise. "J'ai eu du mal à m'adapter. Tactiquement, le football est totalement différent par rapport à la France avec beaucoup plus de jeu direct. Et la langue ne m'a pas facilité la tâche. Là-bas, il ne parle pas anglais mais écossais", témoigne Ibrahima Savane, référence à un accent local particulièrement difficile à appréhender pour les non-initiés.

Surtout, le néo-Avranchinais, durant ses six mois dans cette ville située entre Glasgow et Edimbourg, n'a quasiment pas joué avec une seule apparition au compteur. "J'ai perdu patience au niveau du temps de jeu. C'est pourquoi j'ai décidé de revenir". Quand un agent leur a proposé les services de cet élément polyvalent, capable d'occuper tous les postes dans le couloir gauche, de latéral à ailier, le président Gilbert Guérin et le coach Fred Reculeau ont saisi cette opportunité. "Le projet qu'on m'a présenté est très intéressant. J'ai été extrêmement bien accueilli que ce soit par le staff ou par mes coéquipiers. Le fait que j'en connaisse certains comme Bryan Jean-Baptiste, Steven Séance ou Julien Farnabe a facilité mon intégration". Parfaitement acclimaté dans son nouvel environnement, Ibrahima Savane aspire désormais à relancer sa carrière.

> N1. J22 - US Avranches (7e - 33 points) / Cholet (11e - 24 points), vendredi 14 février à 20 heures au Stade René-Fenouillère.

Partager sur :