Surtitre
Le futur président du FCR a présenté son projet pour les « Diables Rouges »

[VIDÉO] Maximilien de Wailly : "S'extraire le plus vite possible de ce bourbier du N2"

Résumé

Sauf énième rebondissement (ce qui n'est pas à exclure), Fabrice Tardy devrait vendre d'ici le 30 juin sa participation majoritaire (51%) de la SAS (Société par actions simplifiées) du FCR au tandem Charles Maarek - Maximilien de Wailly, tous les deux déjà actionnaires des « Diables Rouges ». Devant les médias, les deux hommes ont présenté leur projet. Les objectifs sportifs, le budget, le rôle des supporters... Possédant actuellement une délégation de pouvoir et appelé à devenir le prochain président du club rouennais, Maximilien de Wailly en a présenté les grandes lignes.

Image
Déjà actionnaire du FC Rouen, Maximilien de Wailly devrait succéder à Fabrice Tardy à la présidence du FC Rouen.
Déjà actionnaire du FC Rouen, Maximilien de Wailly devrait succéder à Fabrice Tardy à la présidence du FC Rouen.
Corps

Les objectifs sportifs

"On veut s'installer le plus durablement possible en National"

La situation financière

"Un budget d'1,3 M€ avec une gestion saine, rigoureuse et transparente"

Le FC Rouen, ce n'est pas qu'une équipe de N2

"Faire monter les Féminines en D2, la réserve en N3 et les jeunes au niveau national"

Travailler sur la jeunesse rouennaise

"Préparer à la création d'un centre de formation"

Le rôle des supporters

"Les impliquer dans la vie et les grandes décisions du club"

De nombreuses interrogations sur le plan sportif

Malgré la présentation du projet par Maximilien de Wailly, de nombreuses incertitudes demeurent au FCR. A commencer par l'identité de l'entraîneur. Alors qu'il lui reste encore deux ans de contrat, David Giguel va-t-il poursuivre sa mission à la tête des « Diables Rouges » ? "Je ne peux pas vous le dire", a reconnu Charles Maarek, le futur actionnaire principal du club rouennais, qui ne s'est pas caché d'avoir contacté d'autres techniciens. "Si David est amené à partir, on est obligé d'avoir un coup d'avance. Le coach, c'est la chose la plus importante en CFA (N2). Dans tous les cas, si on doit se quitter avec David, ça se fera d'un commun accord. Je veux qu'il reste mais je ne sais pas si l'inverse est vrai". Les deux hommes ont eu une entrevue lundi après-midi, après la conférence de presse. Une question identique se pose pour le directeur sportif Arnaud Margueritte, en poste depuis 2018, qui sera, lui, rencontré vendredi.

Concernant l'effectif, Charles Maarek a annoncé que le futur coach (David Giguel ou un autre) devrait travailler avec un groupe resserré comprenant 20-21 joueurs, gardiens compris. "On pense que c'est largement suffisant. Je pense que ce qu'il faut, c'est de la qualité. On a vu la saison dernière que quand vous aviez trop de quantité, ce n'est pas toujours évident. Il ne faut pas que les amoureux du FCR s'attendent à beaucoup de recrues. On a déjà énormément de qualité". Cette réduction de l'effectif répond aussi à un impératif économique puisque le dirigeant rouennais entend diminuer la masse salariale de 300 000 € pour la passer au environ de 900 000 €. L'ensemble des joueurs seront reçus tout au long de la journée de jeudi.

Partager sur :