Surtitre
Les deux anciens de La Duchère ont hâte d'évoluer sous les ordres de Bruno Irles

Garland Gbellé et Nathan Dekoke, deux recrues ambitieuses pour QRM

Résumé

Dans un mercato estival rendu compliqué par des trésoreries souvent sans grosse marge de manoeuvre, Quevilly Rouen Métropole ne fera pas exception à la règle. Le promu ne fera pas de folies pour son retour en Ligue 2. Qu'à cela ne tienne, le club de la métropole rouennaise a d'ores et déjà dégainé et annoncé quelques recrues. Les deux premiers à avoir rejoint la capitale normande sont deux anciens joueurs de Lyon - La Duchère : le milieu de terrain Garland Gbellé et l'arrière gauche Nathan Dekoke. Tous deux ont su montrer leurs qualités en National et comptent bien réussir à passer le palier du monde professionnel.

Image
Garland Gbellé (à gauche) et Nathan Dekoke (à droite), les deux premières recrues estivales de QRM, évoluaient ensemble à Lyon-La Duchère la saison dernière et s'apprêtent à découvrir la Ligue 2. ©Aurélien Renault
Garland Gbellé (à gauche) et Nathan Dekoke (à droite), les deux premières recrues estivales de QRM, évoluaient ensemble à Lyon-La Duchère la saison dernière et s'apprêtent à découvrir la Ligue 2. ©Aurélien Renault
Corps

Il y a quelque chose de forcément rassurant à débarquer dans un nouveau club en compagnie d'un partenaire de jeu avec lequel on vient de passer tout un championnat. Tous deux embarqués dans la saison galère de Lyon - La Duchère (lanterne rouge du dernier exercice de National), Garland Gbellé (28 ans) et Nathan Dekoke (25 ans) ont tous les deux eu la surprise de se retrouver l'un et l'autre lors de la rentrée de QRM, le 21 juin. "Honnêtement, je ne savais pas qu'il signait avant de venir. , sourit Nathan Dekoke. "Je l'ai appris ici, c'était une belle surprise car Garland, franchement, c'est une crème". "Ça aide forcément de connaître quelqu'un pour l'intégration même si je connaissais aussi déjà Damon Bansais", raconte  pour sa part Garland Gbellé. "Actuellement, on est à l'hôtel ensemble et c'est plus facile pour l'intégration, grâce à ça, les liens sont plus faciles à créer". 

"Je viens bien en qualité de défenseur"
Nathan Dekoke
 

Dans une dynamique compliquée à Lyon, le milieu Gbellé et le défenseur gauche Dekoke disposent de cinq semaines pour se fondre dans un groupe de joueurs qui, eux, surfent sur une vague vertueuse. "Rien ne nous souriait à Lyon, c'est d'ailleurs la première fois que je vivais ce genre de saison", commente Garland Gbellé. "Vu le projet proposé à QRM à un niveau supérieur, ça remobilise directement".

Arrière-gauche athlétique, Nathan Dekoke a tout de même su tirer son épingle du jeu en National, s'offrant passes décisives et buts sur quelques déboulés bien sentis, notamment quand il évoluait plus haut sur le terrain. "Je viens bien en qualité de défenseur", précise toutefois celui qui sera en balance avec Sami Belkorchia, son ancien partenaire du centre de formation de Saint-Etienne. "À Lyon, quand je jouais plus haut, c'était juste pour dépanner. J'ai vécu une saison sans pépin physique et ça fait clairement du bien". Son abattage incessant n'a donc pas échappé à Bruno Irles, de même qu'il avait attiré l'attention de Fred Reculeau voilà trois ans. "Pour moi, c'est un retour en Normandie en fait car j'ai été prêté par Amiens à Avranches en 2018/2019", rappelle-t-il. Et s'il garde un bon souvenir de la Manche, sa saison avranchinaise criblée de blessures ne fut, hélas, pas mémorable.

Deux footballeurs séduits par le projet de jeu de Bruno Irles

Ainsi, La Duchère n'est pas l'unique dénominateur commun à Nathan Dekoke et Garland Gbellé. Ce dernier a lui aussi évolué sous les ordres de l'actuel coach d'Avranches. Il avait suivi ses pas lorsque ce dernier était passé de Luçon aux Herbiers en 2016. "À Luçon, c'était ma première saison en National", rappelle-t-il. "Quand les coaches (Reculeau et Masala) sont partis aux Herbiers, je les ai suivis. J'ai vraiment adoré travailler avec eux. Je leur dois énormément de choses, ils m'ont lancé et façonné. Je suis reconnaissant envers eux". C'est surtout à Cholet (49 matchs) que le milieu également passé par le Paris FC s'est fait un nom en National, gagnant la réputation d'un milieu de terrain travailleur capable parfois de déclencher des frappes lourdes venues d'ailleurs. "J'ai des qualités qui me permettent de me projeter offensivement et si j'en ai la possibilité, je ne me priverai pas pour marquer quelques buts pour QRM".

"J'ai des qualités qui me permettent de me projter"
Garland Gbellé

Le nouveau point commun des deux ex-Lyonnais s'appelle désormais Bruno Irles. Le projet de jeu de l'ancien Monégasque les a rapidement convaincus de s'enrôler à QRM. "Il m'a dit que mon profil correspondait à ce qu'il recherchait", se réjouit Nathan Dekoke. "Ça se voyait que le projet de QRM est carré sur le terrain", ajoute Garland Gbellé. "Chaque joueur savait ce qu'il devait faire et ça donne forcément envie de faire partie d'une telle équipe".

"Bruno Irles a cette volonté de mettre chaque joueur dans les bonnes dispositions et de les mettre en valeur en fonction de leurs qualités", poursuit l'ancien Choletais, par ailleurs conscient que Nathan Dekoke et lui-même sont face au grand défi de la Ligue 2, qu'ils découvrent. "Je veux évidemment jouer le plus de matchs possibles", explique Nathan Dekoke. "On verra ce dont le coach aura besoin, tel profil correspondra peut-être plus à tel ou tel match. Le but, au final, reste d'aider le club à se maintenir". QRM sera promu et donc considéré comme victime préférentielle du couperet de la relégation mais Garland Gbellé préfère voir les choses autrement : "Il y a des clubs plus expérimentés que QRM, d'autres qui ont davantage de budgets pour jouer les premiers rôles mais on peut avoir le profil du Pau FC de la saison dernière qui s'était maintenu. On sait qu'on a la capacité de faire quelque chose de bien". Reste désormais à voir comment les deux anciens de National s'intégreront dans cet effectif quevillais qui espère garder le vent en poupe. 

Aurélien RENAULT

Partager sur :