Surtitre
Match de préparation. SM Caen (L2) / Le Mans (N1), mardi 12 juillet à 18H à Vire

Au Stade Malherbe, le « nouveau » Djibril Diani est arrivé

Résumé

Après six premiers mois convaincants au Stade Malherbe au sein de la défense centrale à trois éléments, Djibril Diani (24 ans) est repositionné cette saison au milieu de terrain par Stéphane Moulin, le poste où il a été formé.

Image
Dans un groupe renouvelé pratiquement à 50% cet été, Djibril Diani fait presque office de cadre avec ses six mois d'ancienneté. ©Damien Deslandes
Dans un groupe renouvelé pratiquement à 50% cet été, Djibril Diani fait presque office de cadre avec ses six mois d'ancienneté. ©Damien Deslandes
Corps

Dans un groupe renouvelé à pratiquement 50% avec huit recrues, quatre jeunes intégrés de la Gambardella sans oublier le retour de prêt de Godson Kyeremeh, il fera presque office de cadre avec ses six mois d'ancienneté. "Les rôles ont changé. Cette fois-ci, c’est moi qui ai accueilli les nouveaux", sourit un Djibril Diani vraiment épanoui en Normandie. "C’est vrai que je suis plus installé. Je suis au top. Le Stade Malherbe, c’est le club idéal pour moi". S’il est pleinement intégré à l’environnement caennais, l’ex-pensionnaire du centre de formation de Lens va devoir (re)prendre de nouveaux repères sur le terrain.

"Au milieu, il faut voir plus vite, être disponible, accélérer le jeu"

La saison dernière, dans la foulée de son arrivée au mercato d’hiver en provenance des Grasshopper Zurich en Suisse, le n°28 des « Rouge et Bleu » avait été installé dans la défense à trois par Stéphane Moulin. Un poste où il avait apporté son calme, sa sérénité, sa simplicité dans la relance… Orphelin de Johann Lepenant, transféré à Lyon, et bientôt de Jessy Deminguet (bien que son départ traîne en longueur), l’entraîneur du SMC doit recomposer son milieu de terrain. Pour pallier ces départs, il a notamment décidé d’installer Djibril Diani dans le cœur du jeu.

"Mon poste de prédilection", comme le principal intéressé aime à le rappeler. "On en a discuté avec le coach avant la reprise. Même si je peux prétendre à jouer derrière en fonction des besoins de l’équipe, il veut me repositionner au milieu". Plutôt discret durant l’exercice précédent les rares fois où il a été utilisé dans ce rôle, le natif de Créteil a laissé entrevoir, samedi après-midi, contre Ajaccio, lors du premier match de préparation (1-0), de belles promesses avec une agressivité sur le porteur et une capacité à casser des lignes en se projetant vers l’avant ballon aux pieds. "C’est mon style. Peut-être que je n’ai pas assez montré avant". Bien sûr, ce repositionnement requiert des qualités différentes. "Au milieu, il faut voir plus vite, être disponible, accélérer le jeu". Avant le coup d’envoi de la Ligue 2 à Nîmes (le 30 juillet), Djibril Diani dispose encore de trois semaines pour peaufiner les ultimes détails.

> Match de préparation. SM Caen (L2) / Le Mans (N1), mardi 12 juillet à 18 heures au Stade Pierre-Compte à Vire.

Partager sur :