Surtitre
Ligue 2. L'ex-Brestois a paraphé un contrat de deux saisons + une en option

Avec Anthony Weber, Malherbe affiche complet en défense

Résumé

Conséquence de la mise en place du système en 5-3-2 (3-5-2 en phase offensive), le Stade Malherbe muscle ses arrières. Après Pape Djibril Diaw et Jonathan Rivierez, le club normand s'est attaché les services d'un troisième défenseur central durant ce mercato en la personne d'Anthony Weber (32 ans). Pilier de l'équipe brestoise qui a validé sa montée en Ligue 1 la saison passée (35 titularisations en 38 journées, suspendu les trois autres), l'ex-Rémois s'est engagé pour deux années + une en option avec le SMC. Pour enrôler l'Alsacien, les dirigeants « Rouge et Bleu » ont dû s'acquitter, selon Le Télégramme, d'une indemnité de 500 000 €. Dans la lignée des recrutements d'Anthony Gonçalves ou Jessy Pi, Anthony Weber possède une solide expérience avec près de 300 matches professionnels dont la moitié en L2.

Image
Anthony Weber - qui pose, ici, avec le directeur sportif Yohan Eudeline - participera à sa première séance avec le Stade Malherbe dès ce lundi après-midi à partir de 17 h 30.
Anthony Weber - qui pose, ici, avec le directeur sportif Yohan Eudeline - a participé à sa première séance avec le Stade Malherbe ce lundi après-midi. ©SM Caen
Corps

Les dirigeants caennais viennent de boucler l'un de leurs dossiers jugé comme prioritaire durant ce mercato. Alors qu'il avait bénéficié d'une prolongation automatique d'un an suite à la montée en Ligue 1 de Brest, Anthony Weber a signé un contrat de deux saisons + une en option. "Le premier contact remonte à un mois et demi", révèle Yohan Eudeline. Pour s'attacher les services de cet arrière ultra-expérimenté, le club normand a dû composer avec une concurrence féroce. "De nombreux clubs étaient sur Anthony. Il a certainement reçu des offres plus intéressantes mais c'est un homme de parole. Il a tenu la sienne qu'il m'avait faite il y a plusieurs semaines".

"Jo (Gradit) est avec nous. Il fait partie de notre projet"

Restait à négocier sa libération avec le Stade Brestois. Et là aussi, ce ne fut pas une partie de plaisir. Selon Le Télégramme, le SMC a dû s'acquitter d'une indemnité de 500 000 €. Un montant que le directeur sportif « Rouge et Bleu » ne souhaite pas commenter. Réputé bon relanceur (il est le défenseur ayant réussi le plus de passes en L2 ces trois dernières saisons), l'ancien rémois vient étoffer un secteur de jeu déjà plutôt bien garni avec Jonathan Rivierez, Pape Djibril Diaw, Younn Zahary voire Hugo Vandermersch, la bonne surprise de cette préparation.

"Comme le coach (Rui Almeida) joue à trois derrière, c'est important d'avoir plusieurs joueurs pour se prémunir d'éventuelles suspensions et blessures", justifie Yohan Eudeline. De là à imaginer un lien entre l'arrivée d'Anthony Weber et un futur départ de Jonathan Gradit, que l'on dit extrêmement courtisé, il n'existe qu'un pas que le DS caennais refuse de franchir. "C'est normal que certains de nos joueurs soient sollicités. Mais Jo est avec nous. Il fait partie de notre projet". Pour rappel, l'état-major « Rouge et Bleu » a entrepris des démarches pour faire prolonger l'ex-Tourangeau (il se trouve sous contrat jusqu'en 2020) sans succès pour le moment.

Anthony Weber

> Né le 11 juin 1987 (32 ans) à Strasbourg (Alsace).

Défenseur central. Droitier. 1,90 m pour 82 kg.

Parcours : Strasbourg (2006-2008, formation-L2), Paris FC (2008-2010, N1), Reims (2010-2017, L2-L1), Brest (2017-2019, L2).

Partager sur :