Surtitre
Ligue 2. Le SM Caen ouvre son mercato avec Anthony Gonçalves

Fabrice Clément : "Pas un hasard que ce soit notre première recrue"

Résumé

Ce lundi, à l'heure de la reprise de l'entraînement, il y aura bien un nouveau visage au sein de l'effectif caennais. Alors qu'il était lié avec Strasbourg jusqu'en 2020, Anthony Gonçalves (33 ans) a paraphé un contrat de trois ans avec le Stade Malherbe. Il s'agit de la première recrue du club normand durant ce mercato.

Image
En trois saisons sous le maillot strasbourgeois, Anthony Gonçalves - ici, pourchassé par Baisama Sankoh, son futur coéquipier - a disputé 47 matches de L1, a connu un titre de champion de France de L2 et une victoire en Coupe de la Ligue.
En trois saisons sous le maillot strasbourgeois, Anthony Gonçalves - ici, pourchassé par Baisama Sankoh - a disputé 47 matches de L1, a connu un titre de champion de France de L2 et une victoire en Coupe de la Ligue.
Corps

"La priorité, c'est de recruter trois cadres de vestiaire, qu'on puisse avancer avec eux". Au moment d'officialiser Yohann Eudeline comme directeur du recrutement début mai, Fabrice Clément avait dressé le portrait type souhaité des futurs renforts pour le Stade Malherbe. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Anthony Gonçalves correspond parfaitement à ce profil. "Ce n'est pas un hasard que ce soit notre première recrue", souligne le président caennais. "C'est un vrai bon joueur avec une mentalité exemplaire. Il l'a encore démontré avec Strasbourg. Il a même poussé le détail jusqu'à avoir une tête de Viking. Je trouve qu'il symbolise parfaitement notre devise « Normand et Conquérant »".

Si on mesure la valeur d'un joueur à sa cote de popularité auprès des supporters, le Franco-portugais fait incontestablement partie des meilleurs. Il suffit de lire le flot de messages sur les réseaux sociaux de la part des fans alsaciens regrettant son départ pour s'en rendre compte. Alors qu'il sera présent pour la reprise de l'entraînement ce lundi (24 juin), ce milieu de terrain a paraphé un contrat de trois ans avec les « Rouge et Bleu ». Une durée relativement longue pour un élément qui a soufflé sa 33e bougie en mars. "C'est très significatif de ce qu'on veut faire, de ce qu'on veut construire, un club de Ligue 1", rappelle Fabrice Clément.

Une probable association avec Deminguet au milieu

Avec Anthony Gonçalves, les dirigeants « Rouge et Bleu » se sont également attaché les services d'un élément ultra-expérimenté : 12 saisons comme professionnel dont neuf au Stade Lavallois, son club formateur, plus de 300 matches « pros » dont 233 en Ligue 2 (quelque chose nous dit que ça pourrait servir !), deux montées ; la première avec les « Tangos » en deuxième division en 2009, la seconde en Alsace dans l'élite du football français en 2017. Le natif de Chartres est aussi décrit comme un leader de vestiaire ; ce qui a cruellement fait défaut au collectif normand la saison dernière.

"Dans cette volonté de transmettre, il s'inscrit dans la lignée des Nicolas Seube, Cédric Hengbart...", compare le président du SMC à propos d'un joueur qui a toujours fini par porter le brassard de capitaine, que ce soit à Laval ou à Strasbourg. S'il était attaquant dans les catégories de jeunes, Anthony Gonçalves a réalisé toute sa carrière au poste de milieu récupérateur. Par sa capacité à gratter des ballons, d'aller d'une surface à l'autre, à se projeter vers l'avant, il n'est pas inconcevable d'imaginer le natif de Chartres associer à Jessy Deminguet dans le cœur du jeu, avec ou sans sentinelle derrière eux. Un binôme qui aurait fière allure en... Ligue 1. Toutefois, avant de songer à sa possible utilisation, le coach Rui Almeida va bénéficier de quelques semaines (de préparation) pour étudier le sujet.

Anthony Gonçalves

> Né le 6 mars 1986 (33 ans) à Chartres (Eure-et-Loir).

Milieu de terrain. 1,78 m pour 79 kg.

Parcours : Chartres (jusqu'en 2002, catégorie de jeunes), Laval (2002-2016, centre de formation-L2-N1), Strasbourg (2016-2019, L2-L1).

Palmarès : champion de France de L2 en 2017, vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2019, vice-champion de France de N1 en 2009.

Partager sur :