Surtitre
L'ex-milieu des Grasshopper s'est engagé jusqu'en 2024 avec le Stade Malherbe

Fabrice Vandeputte : "Djibril (Diani) est capable de partir balle aux pieds, de se projeter vers l’avant, de casser les lignes..."

Résumé

Le Stade Malherbe n'a pas tardé à dégainer sur le front du mercato. Après Adolphe Teikeu recruté il y a déjà un mois, Djibril Diani (23 ans) a signé un contrat jusqu'en 2024 avec le club normand. A Caen, ce milieu défensif-relayeur a recroisé la route de Fabrice Vandeputte, l'un de ses formateurs à Lens. L'entraîneur de la réserve « Rouge et Bleu » évoque les qualités de son ancien protégé. Notre chroniqueur, Stat Malherbe, nous donne aussi son point de vue. Il est légèrement différent.

Image
Alors qu'il ne lui restait plus que six mois de contrat avec les Grasshopper de Zurich, Djibril Diani (ici, aux côtés du directeur sportif Yohann Eudeline) s'est engagé jusqu'en 2024 avec le Stade Malherbe. ©SM Caen
Alors qu'il ne lui restait plus que six mois de contrat avec les Grasshopper de Zurich, Djibril Diani (ici, aux côtés du directeur sportif Yohann Eudeline) s'est engagé jusqu'en 2024 avec le Stade Malherbe. ©SM Caen
Corps

En arrivant dans les bureaux administratifs du Stade Malherbe où il s'apprêtait à parapher son contrat de deux ans et demi, Djibril Diani n'a pas manqué de saluer son ex-éducateur, Fabrice Vandeputte. "On a fait un petit câlin", témoigne, affectueusement, le responsable de la réserve caennaise. Les deux hommes se sont connus au RC Lens où la dernière recrue des « Rouge et Bleu » a été formée. "Je l'ai eu pendant trois saisons avec moi car il était surclassé en U17. A l'époque, il jouait aussi avec la réserve d'Eric Sikora", raconte le technicien qui dirigeait les U19 des « Sang et Or ». "On a atteint une finale de Gambardella (en 2016) ensemble. On a perdu contre le Monaco de Mbappé. L'année suivante, on a été en demie. Ça crée des liens. Je me rappelle que je suis allé le chercher en mini-bus à l'école ou en stage pour se rendre aux entraînements"

En rejoignant le reste du groupe de Stéphane Moulin, en stage jusqu'à jeudi à Fougères (Ille-et-Vilaine), le désormais n°28 du SMC a également retrouvé quelques anciens... adversaires dans les catégories de jeunes : Yoël Armougom et Jessy Deminguet. "Ils sont de la même génération. Ce sont tous des 1998. Djibril connaît aussi Hugo (Vandermersch)". Le latéral droit ayant pendant longtemps évolué dans le Nord, sa région d'origine. "Djibril, c'est un bon gamin. Il a un bon état d'esprit, il est travailleur. Avec lui, il n'y a jamais de problème", souligne Fabrice Vandeputte pour qui le RC Lens "a quand même dû se poser la question de lui proposer un contrat pro". Mais le natif de Créteil faisait partie d'une excellente génération avec notamment l'actuel Strasbourgeois Jean-Ricner Bellegarde.

Il sort d'une demi-saison pleine avec les Grasshopper

Et sur le plan du football ? Quels souvenirs garde-t-il de ce milieu défensif/relayeur, gaucher, qui culmine à 1,95 mètre ? "Physiquement, Djibril possède de grosses qualités physiques, une grosse VMA. Il court partout, tout le temps et longtemps. Il est puissant", décrit le coach malherbiste. Un profil athlétique collant parfaitement aux préceptes de Stéphane Moulin. Un technicien caennais qui souhaitait également "un milieu box-to-box, capable de faire 40 mètres avec le ballon". Pour l'entraîneur de la « B » du club normand, Djibril Diani - passé aussi par Livingston, en Ecosse - a toutes les qualités pour. "Djibril est capable d’apporter offensivement, capable de partir balle aux pieds, de se projeter vers l’avant, de casser les lignes...".

Sur ce point, notre chroniqueur, Stat Malherbe, est plus nuancé. "C'est un joueur qui gagne de nombreux duels défensifs au sol et dans les airs. Il est utile dans la construction du jeu pour sécuriser la possession en privilégiant un jeu court, au sol, mais rarement vers l'avant. Pour moi, ce n'est pas un profil box-to-box". Que ce soit à d'Ornano, pour les abonnés, ou devant leur TV, les supporters « Rouge et Bleu » pourront rapidement se faire leur propre avis. Sauf péripétie administrative de dernière minute qui retarderait la qualification de sa nouvelle recrue, Stéphane Moulin devrait pouvoir compter sur elle dès ce week-end, pour la réception de Niort (J20. le 8 janvier). Contrairement à certains renforts débarqués ces derniers mois au SMC à court de forme, Djibril Diani sort d'une demi-saison pleine avec les Grasshopper de Zurich, en D1 suisse (15 apparitions dont neuf titularisations - 834' de temps de jeu).

Partager sur :