Surtitre
Hubert Fournier, Directeur technique national de la FFF

"J'ai recommandé Fabien (Mercadal) au Stade Malherbe"

Résumé

Présent à la Journée régionale des labels à Houlgate ce mercredi, Hubert Fournier a confirmé qu'il avait été consulté par les dirigeants caennais dans le choix de Fabien Mercadal. Un DTN de la Fédération française qui ne tarit pas d'éloges sur le nouveau coach du Stade Malherbe.

Image
DTN de la FFF, Hubert Fournier a recommandé Fabien Mercadal comme entraîneur pour le Stade Malherbe.
Pour Hubert Fournier, ici en pleine discussion avec Clément Lerebours, l'un des CTR de la Ligue de Normandie, Fabien Mercadal est capable d'insuffler une nouvelle dynamique au Stade Malherbe.
Corps

"C'est vrai". Quand on lui demande s'il a vivement recommandé Fabien Mercadal au SMC, Hubert Fournier ne passe pas par quatre chemins. "Les dirigeants avaient déjà pris leurs infos sur lui et au final, c'est leur choix mais une chose est sûre, je n'ai pas donné de mauvais renseignements. Je suis heureux que Fabien ait rejoint ce club. Pour moi, c'est la bonne personne, quelqu'un de très bien". Au même titre que Patrick Gonfalone et Philippe Montanier, le Directeur technique national a supervisé la formation BEPF (Brevet d'entraîneur professionnel de football) suivie par l'ex-technicien du Paris FC la saison dernière.

"fabien est un entraîneur curieux. Il a soif d'apprendre"

"Fabien a fait une très bonne session. Il n'y avait aucune raison de penser qu'il n'aurait pas la capacité de pouvoir accompagner le Stade Malherbe en Ligue 1. Il est tout à fait à même d'apporter une dynamique au club", indique l'ancien coach de Lyon qui décrit Fabien Mercadal comme "un entraîneur curieux". "Il a soif d'apprendre. Il se trouve toujours dans la recherche. C'est une qualité importante pour durer dans ce métier".

Interrogé également pour savoir si on lui avait proposé le banc caennais avant la désignation de Fabien Mercadal, Hubert Fournier a abattu son joker. "Il faudra demander aux dirigeants", a répondu avec un large sourire l'ancien défenseur de la maison « Rouge et Bleu » (105 matches toutes compétitions confondues entre 1989 et 1993). Avant d'ajouter : "Je suis à la Fédération et c'est compliqué de partir comme ça (il a été nommé à ce poste le 24 juin 2017)". A travers ces propos, on peut y interpréter un début de réponse.

Partager sur :