Surtitre
Match de préparation. SM Caen (L2) - Vannes (N2) 1-1

Pascal Dupraz : "Il faut des garçons un peu plus désordonnés"

Résumé

Les deux compositions différentes ; une pour chaque période, l'analyse de Pascal Dupraz qui appelle son équipe à se faire respecter à domicile, le retour sur les terrains de Benjamin Jeannot après six mois d'absence... Tout ce qu'il faut retenir sur le quatrième match de préparation du Stade Malherbe. Une confrontation contre Vannes, pensionnaire de N2, qui s'est soldée par résultat nul (1-1).

Image
Après six mois d'absence à cause d'une rupture du tendon d'Achille, Benjamin Jeannot a joué ses premières minutes. Contre Vannes, l'attaquant a disputé l'intégralité de la seconde période. ©Damien Deslandes
Après six mois d'absence à cause d'une rupture du tendon d'Achille, Benjamin Jeannot a joué ses premières minutes. Contre Vannes, l'attaquant a disputé l'intégralité de la seconde période. ©Damien Deslandes
Corps

Le groupe

Thomas Callens dans les cages, deux équipes distinctes

Quatre jours après sa défaite contre Le Havre (2-1) et 72 heures avant la réception d'Amiens à d'Ornano (samedi 8 août à 18 heures), le Stade Malherbe affrontait Vannes, pour la quatrième rencontre de sa préparation. Contrairement à ce qui était initialement programmé, Pascal Dupraz avait quasiment reconduit un groupe identique par rapport à celui qui a défié le voisin normand. "On avait prévu ce match pour donner du temps de jeu aux joueurs qui en manque et puis on a décidé de faire jouer 45' à tout le monde", explique le coach savoyard. Exception du portier Thomas Callens qui a disputé les 90'. "Ce n'est jamais marrant pour un gardien de rentrer à la mi-temps. J'avais pris le parti que Rémy joue samedi (face au HAC) et Thomas cet après-midi (ce mercredi)".

Sinon, deux onze de départ complètement distincts ont été alignés pour chaque période (lire la fiche technique ci-dessous) ; neuf éléments effectuant leur entrée à la pause. Seul Alexis Beka Beka, titulaire en première mi-temps, enchaînant en seconde avant d'être remplacé à une vingtaine de minutes du terme par Johann Lepenant, titulaire durant les 45' initiales. Deux schémas tactiques ont également été utilisés. En première période, un 4-4-2 avec l'association du duo d'avant-centres Malik Tchokounté - Ayoub Jabbari et un Azzedine Toufiqui positionné en milieu offensif droit. A l'opposé, Kelian Nsona a montré, par séquences, des qualités de vitesse et de percussion très intéressantes.

Au retour des vestiaires, place à un 4-3-3 avec une ligne d'attaque composée de Nicholas Gioacchini, Benjamin Jeannot et Yacine Bammou (auteur de l'égalisation à cinq minutes de la fin) ; le trio Prince Oniangué - Jessy Deminguet - Alexis Beka Beka (puis Johann Lepenant) formant le cœur du jeu. A noter que pour cette confrontation, Anthony Gonçalves, Jessy Pi, Loup Hervieu, Herman Moussaki, Evens Joseph et Godson Kyeremeh, tous présents contre les « Ciel et Marine », manquaient à l'appel, par choix pour certains ou pour en faire souffler d'autres. Aucun joueur de l'effectif caennais n'étant officiellement blessé.

La décla

"Les matches amicaux, je m'en fous"

A l'issue de ce résultat nul face à Vannes (1-1), Pascal Dupraz ne s'est pas éternisé devant les médias. "Ce qui compte, c'est le premier match de championnat à Clermont (samedi 22 août). A chaque fois qu'on encaissera un but, y compris hors-jeu, il comptera". Référence à la réalisation bretonne au retour des vestiaires (50'), signée Alexis Ebrard, qui n'aurait pas dû être accordée. Une erreur d'arbitrage qui a eu le don de passablement énervé l'entraîneur des « Rouge et Bleu ».

Le technicien caennais est aussi revenu sur la prestation de ses hommes. Insuffisante à ses yeux. "On doit faire mieux. En premier lieu, par une prise de conscience de tout à chacun qu'ici, à d'Ornano (sous-entendu à domicile, la rencontre s'étant déroulée sur l'annexe 3 du complexe de Venoix), il faut qu'on se fasse respecter. Le foot est un sport viril. Et la virilité, on doit l'utiliser en étant bien sûr licite dans ses interventions. Peu importe l'adversaire, il faut monter d'un cran".

Le chiffre

22,5

On l'a souvent répété depuis la reprise de l'entraînement, le 22 juin. Faute de pouvoir recruter pour le moment ; encadrement de la masse salariale par la DNCG oblige en attendant l'officialisation de nouveaux actionnaires, l'effectif « Rouge et Bleu » a été extrêmement rajeuni. Une jeunesse non dénuée de talent mais qui est loin d'être arrivé à maturité. En première période, le onze de Pascal Dupraz affichait une moyenne d'âge de 22,5 ans malgré la présence des deux « anciens » Anthony Weber (33 ans) et Malik Tchokounté (31 ans) ; ce que n'a pas oublié de souligner le coach savoyard. "Les garçons sont très appliqués. Mais il faut qu'ils soient un peu plus désordonnés sur le terrain, un peu moins académiques, un peu moins scolaires. Vous me direz, il n'y a pratiquement que des gamins. Ils sont obligés de réciter. A cet âge-là, ils sont encore à l'école".

Un homme dans le match

Six mois après, Benjamin Jeannot de retour

On l'avait quitté le 7 février, sur la pelouse du Stade Océane, sur une civière, victime d'une rupture du tendon d'Achille. Six mois plus tard, Benjamin Jeannot (28 ans) a joué ses premières minutes en disputant l'intégralité de la seconde période. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ex-attaquant de Nancy, Lorient et Dijon avait faim. Malgré le faible nombre de munitions, le n°9 des « Rouge et Bleu » a tenté sa chance à la moindre opportunité, redevenant par instant le joueur d'instinct qui a fait sa force dans le passé. Malheureusement pour lui et son équipe, il n'est pas parvenu à accrocher le cadre (47', 75', 88').

Il faut dire que s'il participe à l'intégralité des séances depuis le stage à Deauville, Benjamin Jeannot n'est pas encore à 100% physiquement. "Il est « réparé » mais il a un tendon toujours douloureux. La compression de sa chaussure sur le tendon d'Achille lui fait mal. Ça va passer", ne s'inquiète pas, outre mesure, Pascal Dupraz. Pour compléter le sentiment du coach, on aurait aimé recueillir les impressions du principal intéressé. Mais ce dernier n'a pas souhaité répondre aux questions des journalistes. Dommage. Ce n'est certainement que partie remise.

Match de préparation (mercredi 5 août)

SM Caen (L2) - Vannes (N2) 1-1

Annexe 3 du complexe de Venoix. Environ 220 spectateurs.

Mi-temps : 0-0.

Arbitrage de M. Benjamin Lepaysant.

Buts : Bammou (85') pour Caen ; Ebrard (50') pour Vannes.

Avertissement : Touré (81') à Vannes.

> SM Caen

▶️ 1re période : Thomas Callens (g) - Hugo Vandermersch, Anthony Weber (cap), Younn Zahary, Adama Mbengue - Alexis Beka Beka, Azzedine Toufiqui, Johann Lepenant - Kelian Nsona, Malik Tchokounté, Ayoub Jabbari.

▶️ 2e période : Thomas Callens (g) - Steeve Yago, Jonathan Rivierez (cap), Jason Ngouabi, Yoël Armougom - Prince Oniangué, Alexis Beka Beka (Johann Lepenant, 68'), Jessy Deminguet - Yacine Bammou, Nicholas Gioacchini, Benjamin Jeannot. Remplaçants : Rémy Riou (g). Entraîneur : Pascal Dupraz.

> Vannes : Clément Petrel (g) - Diedry Kouassi (Thibaut Bouedec, 64'), Alexandre Lavenant (Antonio Trésor, 64'), Grégory Lescot, Hakim Djaha - Erwan Quintin (cap, Aboubakar Touré), Achille Degan, Beni Nsango - Henry Jurolon, Alexis Ebrard, Thibault Rambaud. Remplaçants : Makan Sidibé, Léopold, Peréon. Entraîneur : Pierre-Alexandre Lelièvre.

Partager sur :