Surtitre
L2. J8 - SM Caen / Amiens, samedi 10 septembre à 19H à d'Ornano

Que peut apporter Jessy Deminguet au collectif caennais ?

Résumé

Considéré par le président Olivier Pickeu comme une recrue, Jessy Deminguet - qui assure en interne avoir tourné la page de son transfert avorté cet été - pourrait signer son retour sur la pelouse de d'Ornano contre Amiens. Bien que manquant de rythme, le milieu de terrain constitue une véritable plus-value pour l'effectif de Stéphane Moulin s'il réitère ses performances de la saison dernière comme nous le détaille Stat Malherbe.

Image
Après son vrai-faux départ durant le mercato, Jessy Deminguet a réintégré le groupe « pro » depuis lundi. ©Damien Deslandes
Après son vrai-faux départ durant le mercato, Jessy Deminguet a réintégré le groupe « pro » depuis lundi. ©Damien Deslandes
Corps

C’est comme s’il avait toujours été là. Après son vrai-faux départ durant le mercato, Jessy Deminguet a réintégré le groupe « pro » depuis lundi, se fondant naturellement parmi ses coéquipiers. "Il a été absent quatre mois quand même", nuance Stéphane Moulin qui assure, toutefois, avoir retrouvé le joueur qu’il connaissait. Si le Lexovien, qui n’a plus disputé la moindre rencontre depuis le 14 mai (!) et le déplacement à Rodez en clôture de l’exercice 2021-2022, va forcément souffrir d’un déficit de rythme, les premiers échos de son retour sont positifs, notamment sur le plan physique. "Le travail qu’il a fait dans la semaine, c’était bien, très bien", pointe le coach caennais. Il faut dire que le n°8 des « Rouge et Bleu » n’a jamais coupé les séances. Après s’être entretenu avec un préparateur physique personnel, Jessy Deminguet s’entraîne avec la réserve depuis la mi-juillet.

"Est-ce qu'il vaut mieux jouer 1 H 30 avec la réserve ou une demi-heure voire une heure avec nous"

D’ailleurs, Stéphane Moulin - privé, au demeurant, de plusieurs éléments ce week-end (Emmanuel Ntim, Ali Abdi, Iyad Mohamed, Yoann Court et Benjamin Jeannot) - n’a pas hésité à coucher son nom sur la feuille de match*, ce samedi soir, pour la réception d’Amiens. "Est-ce qu’il vaut mieux jouer 1 h 30 avec la réserve (en déplacement à Beauvais) ou une demi-heure voire une heure avec nous", s’interrogeait le technicien normand vendredi en conférence de presse. "C’est une décision collégiale que je dois prendre avec le joueur". Force est de constater que c’est la seconde option qui a été privilégiée.

Le pur produit du centre de formation du SMC a même de grandes chances de disputer ses premières minutes, et pourquoi pas d’être titulaire ? La cote est énorme mais cette configuration a, en tout cas, été envisagée cette semaine. Il pourrait intégrer le milieu à trois aux côtés de Hianga’a Mbock, la dernière recrue vraisemblablement préférée à Djibril Diani, et Quentin Daubin. Il faut dire que Jessy Deminguet dispose de nombreux atouts pour bonifier le collectif malherbiste.

Deuxième joueur du SMC le plus décisif la saison dernière

Tout d’abord, son volume de course… Avec 11,7 km parcourus en moyenne par match, le n°8 Caennais était le troisième joueur de Ligue 2 à courir le plus la saison passée. Un volume de course auquel il ajoute une activité, sans ballon, puisqu'il disputait 8,7 duels défensifs par match ; ce qui le place parmi les 30 milieux de L2 les plus performants en la matière. Au sein de l’effectif « Rouge et Bleu », seul Johann Lepenant faisait mieux (11,2).

40% de ses tirs cadrés, 86,4% de passes réussies, 1,4 ballons dans les 16,50 mètres adverses, 0,25 passe décisive, 0,13 xG...

L’international U20 va également apporter sa précision : 40% de ses tirs attrapaient le cadre et 86,4% de passes réussies (dans les deux cas, dans le Top 20 des meilleurs milieux de L2). Ses détracteurs ne manqueront pas de souligner qu’un cinquième de celles-ci (23%) était réalisé vers l’arrière et seulement 7% vers l’avant. S’il lui a été longtemps reproché de freiner les offensives de son équipe, il convient de faire remarquer que le principal intéressé a incontestablement franchi un cap à ce niveau. En moyenne, par match, Jessy Deminguet effectuait deux passes dans la surface de réparation adverse (Top 30 des meilleurs milieux de L2), touchait 1,4 ballons dans les 16,50 mètres et se procurait 0,13 xG (nombre de buts attendus d’après la quantité et la qualité des tirs effectués).

Une présence plus importante dans le camp d’en face qui se traduit par des stats. Le Lexovien a bouclé l’exercice précédent avec six buts et neuf assists, soit le deuxième élément le plus décisif de l’effectif normand derrière les 16 réalisations d’Alexandre Mendy. Avec 0,25 passe décisive en moyenne par match, il faisait partie des cinq milieux les plus performants dans ce domaine. Sans oublier la qualité de ses coups de pied arrêtés ; un secteur de jeu où les coéquipiers de Romain Thomas sont déjà très performants avec cinq buts inscrits sur ces phases de jeu. Au regard de ces chiffres, difficile de croire que Jessy Deminguet ne constitue pas un renfort pour ce Stade Malherbe.

> L2. J8 - SM Caen (5e - 12 points) / Amiens (2e - 14 points), samedi 10 septembre à 19 heures au Stade Michel-d'Ornano.

*A l'heure de la publication de cet article du groupe du SM Caen n'avait toujours pas été communiqué.

Partager sur :