Surtitre
Coupe de France. 1/8e - Bastia (N3) / SM Caen (L1)

Un retour en Corse non sans émotion pour Hervé Sekli

Résumé

Ce 1/8e de finale de la Coupe de France ne sera pas un rendez-vous comme les autres pour Hervé Sekli (41 ans). Formé à Bastia dont il a été l'entraîneur des gardiens pendant dix ans, le Corse - qui occupe, aujourd'hui, ce poste au Stade Malherbe - revient pour la première fois à Furiani depuis son départ du Sporting l'été dernier.

Image
Ce mardi soir, Hervé Sekli dirigera l'échauffement d'Hervé Sekli sur la pelouse de Furiani.
Ce mardi soir, Hervé Sekli dirigera l'échauffement d'Erwin Zelazny sur la pelouse de Furiani. Comme lors des deux tours précédents, c'est l'habituelle doublure de Brice Samba qui gardera les cages caennaises.
Corps

Entre le Stade Malherbe et Bastia, il semble exister comme une véritable connexion. Dans l'effectif caennais, ils sont quatre à avoir défendu les couleurs du Sporting : Alexander Djiku (2012-2017), Claudio Beauvue (2012-2013), Enzo Crivelli (2016-2017) et Prince Oniangué (janvier-juin 2017). Seuls les deux premiers cités ont effectué le déplacement sur l'Ile de Beauté ; l'ex-attaquant angevin étant suspendu alors que le milieu relayeur se trouve en phase de reprise. Fabien Mercadal possède également un lien particulier avec le SCB. "Sans savoir qu'on allait l'affronter en Coupe de France, je le regardais jouer car je suis supporter de ce club depuis tout petit", confie le coach normand qui possède des origines corses par son père, Jacques.

Mais le Caennais pour qui l'émotion sera incontestablement la plus forte ce mardi soir se nomme Hervé Sekli. Il faut dire que l'actuel entraîneur des gardiens du SMC a accompli quasiment l'essentiel de sa carrière en Corse à l'exception d'une parenthèse de deux ans à Troyes (2000-2002). Né à Bastia, formé au Sporting où il a débuté chez les professionnels, Hervé Sekli - une fois ses crampons raccrochés - est resté pendant dix saisons dans le staff comme référent pour les portiers (2008-2018).

Une saison comme bénévole après le dépôt de bilan

Avec le SCB, Hervé Sekli a tout connu ou presque : une double accession L2-L1 en 2011-2012, une finale de Coupe de la Ligue en 2015 mais aussi un dépôt de bilan en 2017 synonyme de rétrogradation en National 3. Un épisode qui a laissé des traces. "Cette situation a été très compliquée à vivre. Ce fut un crève-coeur. On a tous eu du mal à digérer. Personnellement, je n'ai refait surface qu'en avril-mai", témoignait-il l'été dernier à son arrivée en Normandie. Pour aider son club de coeur à redémarrer, celui qui a eu sous direction des gardiens de la trempe de Mickaël Landreau, Alphonse Areola et Jean-Louis Leca lui a d'ailleurs donné un coup de main.

"Je ne me voyais pas partir et laisser le Sporting dans cet état. C'est pourquoi j'ai expliqué aux dirigeants que j'étais prêt à rester bénévolement une saison supplémentaire". Un geste qui a touché Fabien Mercadal. "Au-delà de ses qualités de technicien et de sa connaissance de la Ligue 1, c'est ce qui a déclenché son recrutement", expliquait le patron technique du SMC. "J'ai trouvé ça magnifique. Ça a validé ce choix sur le plan humain".

> CDF. 1/8e de finale - Bastia (N3) / SM Caen (L1), mardi 5 février à 21 heures au stade Armand-Cesari. Retransmis en intégralité sur Eurosport 2.

Hervé Sekli

Hervé Sekli

Né le 25 juillet 1977 (41 ans) à Bastia (Corse).

Entraîneur des gardiens.

Parcours : SC Bastia (1995-1998), Gazélec Ajaccio (1998-2000), Troyes (2000, 2002), AC Ajaccio (2002-2004), Gazélec Ajaccio (2004-2007), EF Bastia (2007-2008), SC Bastia (2008-2018, entraîneur des gardiens), SM Caen (2018-..., entraîneur des gardiens).

Partager sur :