Surtitre
Les joueurs d'André Russeau défendront leurs chances à Valence fin mai

Après la Normandie, l'équipe de football adapté du Bayeux FC s'attaque au championnat de France

Résumé

Du 26 au 29 mai, l'équipe de football adapté du Bayeux FC va vivre un moment à part puisqu'elle disputera le Championnat de France à 7, de sa catégorie, à Valence. Menés par André Russeau, les 11 footballeurs sélectionnés s'entraînent depuis 13 années en faisant montre de grande valeur humaine. En plus de se préparer à la compétition, la formation calvadosienne doit aussi se mobiliser pour payer son voyage dans la Drôme. Un véritable défi.

Image
L'équipe de football adapté du Bayeux FC représentera la Normandie aux championnats de France à Valence. Pour l'heure, elle est encore en quête de financement.
L'équipe de football adapté du Bayeux FC représentera la Normandie aux championnats de France à Valence. Pour l'heure, elle est encore en quête de financement.
Corps

Ce n'est pas la compétition la plus connue ni la plus attendue mais du 27 au 29 mai, les 400 footballeurs et footballeuses en situation de handicap mental qui la joueront vivront un moment à part. On parle là du Championnat de France à 7 adapté dont Valence sera la terre d'accueil et auquel le Bayeux FC sera le fer de lance normand aux côtés de la structure caennaise Cap Sport de Philippe Fourrier. "C’est du football à sept et ça sera du haut niveau", prévient le responsable de la section bayeusaine, André Russeau, également coach de l'équipe C du BFC. "On va rencontrer pas mal de joueurs qui évoluent en équipe de France, il y a d'ailleurs des bonnes équipes dans les Hauts-de-France et en Occitanie".

"J'ai le souvenir que notre premier entraînement avait eu lieu sous la neige"

La compétition organisée dans la Drôme sera ouverte à un public de footballeurs et de footballeuses en situation de handicap mental, présentant des troubles psychiques ou des troubles du spectre de l’autisme. Au Bayeux FC, on encadre ces sportifs depuis 2009, toujours avec autant de passion et de dévotion. "On a monté la section handicap en 2009, sur une demande d’un éducateur spécialisé", relate André Russeau. "À partir de là, le président de l'époque, Vincent Youf, avait tout de suite accepté de collaborer. J’ai d'ailleurs le souvenir que notre premier entraînement avait eu lieu sous la neige. Depuis, ça a toujours continué".

Place forte du sport adapté de manière générale, la ville de Bayeux a joué le rôle du précurseur dans le domaine du football pour ce public dans le Calvados, emboîtant le pas à une pratique déjà fortement développée dans la Manche au début des années 2000. Désormais, les sections continuent à fleurir saison après saison dans la région, à la grande satisfaction des éducateurs bayeusains. "En sport adapté, il n’y a pas vraiment de championnat mais des rassemblements tous les mois dans un club doté d'une section", détaille André Russeau. "Quand on est licencié en sport adapté, on dispute notamment un plateau régional qui fait office de qualification pour les championnats de France. Nous, on représentera la région car on a été champions de Normandie à Yerville". Cap Sport, deuxième, sera aussi du voyage.

La collecte de fond, le grand défi avant la compétition

L'équipe qui prendra la direction de Valence à la fin du mois ressemblera dans les grandes largeurs à celle qui était déjà là lorsque la section a été créée voilà 13 ans. "Tous les joueurs qui sont qualifiés pour Valence sont là depuis le lancement", assure André Russeau qui a mis les bouchées doubles pour mettre ses protégés dans les meilleures dispositions. "Depuis notre qualification, on est passé d’un à deux entraînements par semaine, le lundi et le jeudi. On aura 11 joueurs avec nous pour ce déplacement et on sera quatre pour les encadrer". S'ils s'attendent à croiser du lourd, voilà de nombreuses saisons que les Bayeusains répètent leurs gammes. "On a commencé très bas. Ils ont bien progressé depuis leurs débuts, ce qu’ils réussissent à faire maintenant est très intéressant"

"Ce sont des personnes de grande valeur, avec eux il n’y a pas de cinéma, ils sont toujours à fond"

Avant le défi qu'il leur faudra relever au site sportif de Pompidou à Valence, les joueurs de la section adaptée du BFC ont, en parallèle, entamé un autre challenge : celui du financement de leur périple. "Avec le prix du gazole qui a flambé, c’est coûteux !" Et les footballeurs du Bessin ne manquent pas de courage : lavage de voitures, vente de fruits et légumes, organisation de tombolas... Tous ont mis la main à la pâte afin de récolter de précieux deniers pour aller au bout de leur rêve. Le club a d'ailleurs dernièrement lancé une campagne Leetchi en ligne ouverte à tous dans le but de récolter les 2 000 € manquants. "Il nous reste 20 jours pour y arriver !", exhorte André Russeau qui attend aussi l'aide éventuelle d'entrepreneurs locaux.

Au delà de toute considération purement sportive, l'épopée dans laquelle se sont lancés le Bayeux FC et ses 11 footballeurs en situation de handicap est une formidable aventure humaine. "Ce sont des personnes de grande valeur, avec eux il n’y a pas de cinéma, ils sont toujours à fond", salue André Russeau, lui-même père d'un jeune homme atteint de trisomie. "Dès qu’ils s’investissent, c’est vraiment un grand plaisir de travailler avec eux". À 57 ans, l'ancien joueur du FC Saint-Lô est au moins tout aussi motivé que ses joueurs, lui qui se dit avant tout "guidé par la passion d'entraîner". "Ce n’est que du bonheur et ils nous le renvoient", assure-t-il. "On s’investit beaucoup avec les autres encadrants et en retour les joueurs sont super contents de ce qui est fait". Ils ont en tout cas clairement mérité leur place à Valence.

> Pour soutenir la section handicap du Bayeux FC et l'aider à partir à Valence, n'hésitez pas à participer en cliquant ICI.

Le groupe bayeusain pour le Championnat de France

> Sébastien Louis, Alexandre Angel dit Hugo, Arioce Metel, Anthony Besnard, Josselin Guillotine, Issa Diallo, Jean-Pierre Maublanc, Bryan Lecoze, Pierre Dufour, Christophe Gohier, Sébastien Bellière. Entraîneurs : André Russeau et Lucas Ferey

Aurélien RENAULT

Partager sur :