Surtitre
Gambardella. 1/32e - Offranville (R3 U18) / Amiens (U18 N), dimanche 8 janvier (14h30)

En Gambardella, la jeunesse du FC Offranvillais face au défi d'une vie

Résumé

Aux côtés du finaliste sortant qu'est le SM Caen mais aussi de l'ESM Gonfreville, du Havre AC et du FC Rouen, la Normandie a envoyé un invité inattendu en 1/32e de finale de la Coupe Gambardella : le FC Offranvillais. Les U18 du club seinomarin n'étaient en effet pas attendus à pareille fête mais depuis leur exploit contre Évreux au 4e tour, les jeunes joueurs d'Emmanuel Boulan sont sur un nuage. Ils tâcheront d'y rester le plus longtemps possible dimanche (14h30) contre un sérieux client, l'Amiens SC.

Image
Les jeunes joueurs du FC Offranvillais ont réalisé un authentique exploit pour s'inviter en 1/32e de finale de la Coupe Gambardella où ils recevront l'Amiens FC, dimanche 8 janvier. ©FCO
Les jeunes joueurs du FC Offranvillais ont réalisé un authentique exploit pour s'inviter en 1/32e de finale de la Coupe Gambardella où ils recevront l'Amiens FC, dimanche 8 janvier. ©FCO
Corps

Si les 1/32es de finale de la Coupe de France occuperont assurément une large partie de la place médiatique ce week-end en Normandie, sa petite soeur, la Coupe Gambardella, aura elle aussi quelques histoires à raconter. Parmi elles, celle du FC Offranvillais, invité inattendu à ce stade de l'épreuve qui recevra une pointure de la formation française, l'Amiens SC, dimanche après-midi (14h30). Pour qualifier la présence à ce rendez-vous du club seinomarin, l'entraîneur des U18 offranvillais Emmanuel Boulan n'y va pas par quatre chemins. "En 110 ans d'histoire, c'est le plus gros exploit du club", clame-t-il. "L'année dernière, l'équipe première de mon frère Fred avait atteint le 6e tour de la Coupe de France et là, juste après, on vit ce parcours avec les U18".

"En 110 ans d'histoire, c'est le plus gros exploit du club"
Emmanuel Boulan, entraîneur

Si le capitaine Sandro Renault et ses partenaires en sont où ils en sont, ce n'est pas dû au hasard. S'inviter au tour fédéral de la Coupe de Gambardella demande forcément un supplément d'âme. "Le gros exploit qu'on a fait, c'était au 4e tour lorsqu'on a battu le premier de Régional 1, Évreux (les U18 du FCO évoluent pour leur part en Régional 3)", rappelle Emmanuel Boulan. L'entraîneur a par la suite eu le bonheur de voir ses joueurs continuer sur leur lancée, notamment chez le pensionnaire de R2 l'AS Cherbourg (1-2, le 12 novembre 2022) et surtout en déplacement à Nogent-sur-Oise (2-2, 3 tab 4, le 11 décembre), à l'occasion du premier tour fédéral de l'histoire du club, conclu avec brio.

Pour s'inviter en 1/32e de finale, il a en effet fallu aux joueurs de l'ex-Haute-Normandie braver les vents contraires, même s'ils étaient parvenus "à marquer deux buts contre le cours du jeu" - dixit leur coach - et donc à prendre un break d'avance contre un adversaire robuste. "C'était un climat un peu spécial, on a dû jouer à huis clos", raconte le coach de 42 ans. "Ils ont marqué sur penalty et même si je suis passé à 5 derrière pour tout verrouiller, ils ont réussi à égaliser au bout des 8 minutes de temps additionnels". Par chance, alors qu'ils avaient l'occasion de conclure, les locaux n'ont jamais su prendre leur destin à bras le corps au contraire d'Offranvillais qui seront l'une des belles surprises des 1/32es de finale qui s'annonce.

Du travail mais pas réellement de hasard

À l'heure du tirage au sort, Offranville a tiré l'un des gros poissons de la compétition, en l'occurrence l'Amiens SC. Le club professionnel aligne en effet deux équipes en U17 et U19 nationaux, lesquelles ont respectivement bouclé l'année 2022 aux 4e et 2e places. Difficile d'afficher meilleur bilan. "C'est un très gros morceau et nous c'est vraiment ce qu'on espérait", confie Emmanuel Boulan qui espère voir près de 500 personnes investir le terrain d'honneur du Stade de l'Épine dimanche. "On espérait faire une belle affluence et s'offrir un match de gala". C'est réussi. Pour l'anecdote d'ailleurs, ce n'est qu'après coup que le technicien a réalisé combien les équipes de jeunes amiénoises performaient aussi bien cette saison dans leurs championnats respectifs. C'est donc à la crème de la crème, ou presque, que va se frotter la jeunesse offranvillaise. 

"On ressent peut-être un peu de peur et de crainte chez les joueurs"
Emmanuel Boulan

Une fois encore, la perspective de jouer Amiens à ce stade de la compétition ne doit pas tout à la réussite et au hasard. "On mène un vrai travail de formation et depuis qu'on est au club, on essaie de mettre beaucoup de choses en place", précise Emmanuel Boulan en référence directe à son frère Fred, en charge de l'équipe première (R3). Arrivés au FCO en 1999 en tant que joueurs, l'un et l'autre se sont ensuite coiffés de la casquette de coach, pour le plus grand bonheur de leur club. Avec l'ambition de bien travailler avec les jeunes. "Dans notre secteur à nous, on est vraiment très performants cette saison, on est juste derrière Dieppe". Véritable fruit d'un travail de fond, 80% de l'équipe de Gambardella d'Offranville se trouve avoir été formée au club.

En dehors de leurs capacités sportives indéniables, le gardien Clarence Delatre, l'un des héros du tour précédent, et ses partenaires forment un vrai groupe avide de bien faire et surtout solidaire. Pour eux, ce rendez-vous de Gambardella s'annonce comme un rendez-vous unique qui génère forcément son lot d'excitation mais aussi forcément d'appréhension. "On ressent peut-être un peu de peur et de crainte chez les joueurs", reconnaît leur coach qui s'efforce de leur présenter parfaitement les choses et qui n'a caché à personne la qualité de l'adversaire qui s'avance ce dimanche. "Via internet, ils savent déjà ce que vaut cette équipe", conclut l'entraîneur qui n'aura assurément pas à trop se creuser ce week-end pour motiver son groupe.

> Coupe Gambardella. 1/32e de finale - FC Offranvillais (U18 R3) / Amiens SC (U18 N), dimanche 8 janvier à 14 heures 30 au Stade de l'Épine.

 

Partager sur :