Surtitre
National 3. J4 - Le debrief

L'AG Caen en tête, le triplé de Bopu, Cherbourg qui remercie Mendy, Dorian Charlier, le surplace d'Evreux

Résumé

L'Avant-Garde qui s'empare du trône de leader aux dépens du FC Dieppe, Gérard Bopu qui voit triple avec le FC Saint-Lô, le transfert du gardien Edouard Mendy qui soulage les finances de l'AS Cherbourg, l'inspiration géniale du Virois Dorian Charlier, l'Evreux FC 27 qui ne décolle toujours pas au classement... Retrouvez le debrief de la quatrième journée de N3.

Image
Entre le Saint-Lois Gérard Bopu et le Virois Dorian Charlier, les buteurs sont à l'honneur ce week-end. Pour Evreux et Dieppe, c'est plutôt la soupe à la grimace après leur défaite respective à Alençon et Oissel.
Entre le Saint-Lois Gérard Bopu et le Virois Dorian Charlier, les buteurs sont à l'honneur ce week-end. Pour Evreux et Dieppe, c'est plutôt la soupe à la grimace après leur défaite respective à Alençon et Oissel.
Corps

La course à la montée

Dieppe cède son trône à l'Avant-Garde, Dives-Cabourg nouveau dauphin

En Seine-Maritime, le choc du week-end promettait des étincelles entre d’un côté le relégué de National 2, Oissel et de l’autre le leader après trois journées, Dieppe. À l’arrivée, ce sont les joueurs de Romain Djoubri qui ont pris l’ascendant (1-0), eux qui arrivaient revanchards une semaine après une élimination prématurée et incommodante en Coupe de France contre l'AS Plateau Foucarmont Réalcamp (R3). L’unique but de Stive Mendy à 15' du terme a suffi au CMSO pour éjecter le leader de son perchoir. Pas de quoi inquiéter l’entraîneur des Harengs, Guillaume Gonel : "Défensivement, nous avons réalisé un match cohérent", a-t-il déclaré sur les réseaux sociaux de son club. "Il nous a manqué de réelles intentions offensives pour espérer revenir de Oissel avec un résultat positif".



Alors que la troupe de Romain Djoubri, huitième, affiche deux victoires en autant matches, le FC Dieppe recule au troisième rang. Le nouveau leader s’appelle désormais l’Avant-Garde. Les Caennais ont réalisé un tour de force chez la réserve de Quevilly-Rouen, lanterne rouge, en s’imposant 5-0. Un doublé de Mamadou Kaloga et une réalisation de Morgan Hardoin avaient d’ailleurs permis à l’AGC de mener de trois buts après seulement 14'. "L’idée était de démarrer très fort, de leur faire mal, de faire un gros pressing et d’être incisif à la récupération", analyse le coach Julien Le Pen. "C’est ce qui a été fait. On y a ajouté une grosse efficacité". Toutefois, le chef d’orchestre du nouveau premier de la classe tempère : "On confirme mais on a joué deux matches contre Bayeux et QRM, des équipes plutôt en bas de tableau". Vainqueur de la réserve du Havre (2-1), le surprenant Dives-Cabourg, deuxième, compte le même nombre de points que l’AG Caen.

Il faudra le suivre cette saison

Le Saint-Lois Gérard Bopu voit triple contre Romilly

Etrillé assez sévèrement à Dives-Cabourg deux semaines plus tôt (5-1), le FC Saint-Lô a collé une gifle au destin, ce samedi soir, en infligeant un revers sur un score identique au promu Romilly-Pont-Saint-Pierre. La main manchoise salvatrice du week-end s’appelle Gérard Bopu. Si l’ancien Flérien avait déjà scoré trois fois dans le même match durant l'exercice précédent, en Coupe de France, lors d’un succès 11-0 aux dépens de La Glacerie (D2), il ne s’était pas encore offert ce plaisir en N3. Buteur à la 9', 34' et 68', l’attaquant saint-lois s’est montré aussi généreux face aux cages adverses que l’ont été ses partenaires à l’heure de lui distiller des passes décisives bien senties.

"Je suis content pour Gérard que je connais depuis des années, je l’entraînais même avant qu’on soit à Saint-Lô", se réjouit le coach Mickaël Derouet. "Il n’avait pas encore marqué cette saison et il signe trois buts ce soir. Il a pesé énormément offensivement, il aurait pu, dû, en marquer d’autres. Il a fait très gros match bravo à lui". À l’arrivée, le public de Louis-Villemer a aussi assisté à l’une des rencontres les plus plaisantes et les plus enlevées de cette 4e journée de National 3.

La belle histoire

L'AS Cherbourg à deux doigts de la semaine parfaite

L’info et les calculs sont parus cette semaine dans les médias locaux et pour l'AS Cherbourg, cela ressemble à un cadeau du ciel. Passé par le Cotentin entre 2011 et 2014, le gardien Edouard Mendy a été vendu cette semaine de Rennes à Chelsea pour 24 M€ (+ 6 de bonus). Dans le cadre de la contribution de solidarité pour les transferts internationaux revenant aux clubs impliqués dans la formation d’un joueur (entre sa 12e et sa 23e année), le club du président Gérard Gohel va percevoir 375 000 € (0,5% du transfert par saison à partir de 16 ans). Au regard de ses difficultés de trésorerie, l'ASC, menacée un temps de relégation administrative cet été, accueille cette somme avec grand plaisir.

"Evidemment que ça fera du bien aux finances du club. Mais pour le moment, je reste stoïque", a précisé le président Gérard Gohel, interrogé par France Bleu Cotentin. Pour célébrer cette bonne nouvelle, Cherbourg entendait bien braquer le Stade Pierre-Compte. C'était sans compter sur de valeureux Virois. Ayant mené deux fois au score grâce à Michaël Faty puis Romaneli, les Manchois, qui se sont même offerts le luxe de repousser un penalty d’Erwan Kawczynski (76'), ont dû se contenter d’un match nul (2-2) qui leur offre leur septième point et la cinquième place. "Je suis un peu déçu, notamment sur la physionomie de la deuxième mi-temps", notait le manager général Vincent Hébert qui n’a aussi que très peu goûté l’exclusion de Michaël Faty en fin de rencontre (90'). "Je pense qu’on a eu des opportunités offensives qu’on a mal négociées, je suis frustré même si ça reste un bon résultat à l’extérieur".

Le geste qu'il ne fallait pas manquer

Dorian Charlier, nouvelle inspiration géniale made-in Vire

À ce rythme-là, la spécialité viroise qu’est l’andouille va bientôt être détrônée par les caramels si les joueurs du Bocage continuent à marquer de somptueux buts cette saison. Après le coup franc magique de Jordan Perrier face à Evreux (succès 2-1) lors de la 3e journée, c’est cette fois-ci une inspiration géniale de l’ancien joueur de Chiasso en D2 Suisse Dorian Charlier qui permet à l’AFV de s’inviter encore dans cette catégorie. Alors que Cherbourg avait ouvert le score grâce à Michaël Faty quelques instants plutôt, l'ex-pensionnaire du centre de formation du Stade Malherbe ne s’est posé aucune question pour envoyer une frappe pleine de culot dans le but du jeune Pierre Leroux. Un gardien manchois qui se souviendra longtemps de son baptême du feu à ce niveau. À l’arrivée, les deux équipes se sont quittées sur un score de parité (2-2).

 

La contre-perf' du week-end

Battu à Alençon, Evreux n'avance toujours pas

Annoncé comme l’un des outsiders à la montée en National 2 avant le début de saison, l’Evreux FC 27 est dans le dur en ce mois de septembre. Affichant trois revers en quatre sorties, le dauphin de la réserve du Stade Malherbe la saison passée peine à trouver l’équilibre en ce début d’exercice. C’est évidemment beaucoup trop pour prétendre au haut de tableau. La dernière défaite en date, logiquement concédée sur la pelouse de l’US Alençon (2-0), place Joel Tsogo Onomo et ses partenaires à une surprenante 11e place, dans un rôle de premier non-relégable qui ne sied aucunement au statut des joueurs de l’Eure.

Qu’à cela ne tienne, il serait malvenu de tirer à boulets rouges sur le groupe nettement rajeuni qu’est en charge de conduire Romaric Bultel. Face à Alençon, le manque d’expérience a coûté cher d’entrée de jeu (avec une ouverture du score d'Hakim El Hamdaoui dès la 2'). Derrière, les Ebroïciens ont peut-être trop ouvert le jeu face à des Ornais qui n’en demandaient pas tant et qui, de surcroît, se sont aussi montrés maladroits face aux cages adverses. Avec ce nouveau projet, ses jeunes joueurs, le club du président Philippe Mongreville peut s’attendre à une saison en montagnes russes. Toutefois, la qualité intrinsèque et son potentiel ne sauraient être remis en cause. Après tout, quelle est la seule formation à s’être offert jusque-là le scalp du leader caennais ? On vous laisse deviner.

N3. J4_0.jpg

Aurélien Renault

Partager sur :