Enfin lancée, l'Avant-Garde Caennaise regarde devant

Corps

Quand il évoque l'équipe qu'il a rejoint il y a maintenant 18 mois en provenance de Briouze, l'entraîneur Valentin Chaufray se plaît à rappeler que "si l'Avant-Garde actuelle n'est plus la même qu'avant, dans son ADN, elle se doit de rester ambitieuse". Voilà pourquoi, quand on lui demande ce qu'il pense de la première partie de saison de l'AG Caen, le coach de 32 ans déclare ne pas être pleinement satisfait. "Ce n’est pas conforme à ce qu’on voulait, on a fait une mauvaise année civile 2022", expose-t-il. "On a encore une fois perdu des gros matches, on a aussi mal démarré avec un calendrier plus dur que la moyenne. Par exemple, on pouvait gagner contre Plateau Est mais on a fini par perdre 2-1. Derrière, on enchaîne contre Malherbe et on perd 2-0, c’est honorable certes, mais c’est quand même une défaite".

Le démarrage poussif de ses troupes en championnat et l'élimination prématurée en Coupe de Normandie sur le terrain piégeux du FC Flers (R2) sont les deux gros regrets de l'entraîneur qui loue toutefois l'ambiance plus apaisée de son vestiaire. "Le groupe ne vivait pas bien en 2022 mais il y a eu quelques départs et du coup, c’est mieux, ça fait plaisir". Si son discours est légèrement teinté de déception, Valentin Chaufray estime que son équipe "jouera son rôle d'arbitre" en fin de saison et n'a pas fait une croix complète sur ses objectifs, notamment grâce aux dernières sorties plutôt encourageantes de l'ex-Malherbiste Manon Dubos et de ses partenaires. "On pensait être complètement décrochés pour faire mieux que la saison dernière (5e) mais devant nous ça commence à se tasser. On se dit donc qu’on regarde un peu devant nous. Les quatre prochains matches sont importants, on en saura plus en avril !" Le podium n'est en effet jamais qu'à quatre points. Du reste, avant de revoir ses ambitions à la hausse, l'AG Caen a clairement l'intention de continuer à se structurer. 

> R1. J1 - FC Rouen (7e - 19 points) / AG Caen (5e - 21 points), dimanche 5 mars à 14 H 30 au Stade Pierre-Lefrançois.

Partager sur :