L1. J13 - Bordeaux / SM Caen : Emmanuel Imorou et Ismaël Diomandé postulent

Corps

A 48 heures de se rendre au Matmut Atlantique (J13. dimanche 11 novembre. Coup d'envoi à 15 heures), Fabien Mercadal a fait le point sur son effectif. Comme annoncé, le patron technique du SMC sera privé des services de Romain Genevois (en phase de rééducation après son opération d'une rupture totale du tendon d'Achille de la jambe droite) et Yacine Bammou (qui se ressent de douleurs pubalgiques). Pour rappel, Paul Baysse - "suspendu", selon la formule employée par le coach caennais - n'effectuera pas non plus ce déplacement. En vertu d'un accord entre les deux clubs au moment de son prêt au mois d'août, le défenseur central n'affrontera pas les Girondins avec lesquels il se trouve sous contrat jusqu'en 2022.

A Bordeaux, Kamano incertain, Sankharé suspendu, Karamoh pas autorisé

Dans le sens inverse, Fabien Mercadal enregistre les retours d'Ismaël Diomandé et Emmanuel Imorou. Touché successivement à une cuisse puis aux adducteurs ces dernières semaines, l'international ivoirien ne compte qu'une seule apparition cette saison (sur la pelouse Saint-Etienne le 22 septembre). "Pour Isma, c'est peut-être un peu juste", a reconnu l'entraîneur normand. "Mais il a joué une heure samedi avec la réserve dont une partie en infériorité numérique. Et il a répondu présent". Forfait contre Dijon en Coupe de la Ligue et Rennes en championnat, le latéral gauche avait, lui, été contraint de sortir avant la mi-temps à Lille il y a 15 jours. "Manu n'a pas été arrêté si longtemps que ça finalement. Il est apte". Ces deux joueurs postulent à une place dans les « 18 ».

Côté bordelais, alors que Younousse Sankharé est suspendu, le match en Ligue Europa disputé jeudi soir contre le Zénith Saint-Pétersbourg (1-1) pourrait avoir laissé des traces. Remplacé à la 67' après être tombé violemment sur son épaule gauche, François Kamano - le meilleur buteur du FCGB toutes compétitions confondues avec dix réalisations - est incertain. Yann Karamoh qui lui a succédé sur le pré face aux Russes ne devrait pas retrouver son club formateur. Pour que son prêt de l'Inter Milan aux Girondins soit validé, les dirigeants du Stade Malherbe ont dû donner leur accord ; le jeune attaquant (20 ans) appartenant toujours au club caennais (sous contrat jusqu'en juin 2019) qui l'avait lui-même prêté deux saisons aux Italiens avec une option d'achat obligatoire fixée à 5 M€. En contrepartie, ils ont demandé à ce que l'international espoirs français ne joue pas contre les « Rouge et Bleu ».

Partager sur :