Surtitre
Mal en point il y a un an, William Louiron et son groupe aspirent à beaucoup mieux

Cette fois-ci, la réserve de Quevilly-Rouen veut réussir son entame

Résumé

Lanterne rouge après cinq matches au moment de l'arrêt de la saison de National 3 à l'automne dernier, la réserve de Quevilly-Rouen Métropole revient dans l'arène avec l'intention de faire mieux. Si l'objectif global reste de faire progresser le plus possible la jeunesse montante du club, le coach William Louiron, toujours en place, cherchera aussi à assurer la passerelle entre son groupe et l'équipe fanion. À ceci près qu'un gros détail a changé depuis octobre dernier : QRM n'est plus un club de National mais bel et bien de Ligue 2.

Image
L'ancien joueur du SCO Angers William Louiron tiendra toujours le rôle d'entraîneur de la réserve à Quevilly-Rouen la saison prochaine.
L'ancien joueur du SCO Angers William Louiron tiendra toujours le rôle d'entraîneur de la réserve à Quevilly-Rouen la saison prochaine.
Corps

Cinq matches, cinq défaites et la frustration de ne s'être jamais vu offrir l'opportunité de prouver sa valeur : voilà comment résumer la pseudo-saison en National 3 de la réserve de Quevilly-Rouen en 2020 - 2021. À l'époque, les circonstances sanitaires très préoccupantes et l'épatante épopée de l'équipe fanion en National avaient clairement éclipsé le manque de résultats de la « B », une équipe qui n'a d'ailleurs pas envie de remuer le passé mais bel et bien d'embrasser son avenir immédiat. Le coach William Louiron affiche d'ailleurs très clairement ses objectifs : "Nous avons un effectif très jeune donc l’objectif principal est de les faire progresser rapidement et d’avoir les meilleurs résultats possibles". Sans griller les étapes, à la manière des autres réserves de la poule, les jeunes pousses de QRM vont devoir combler leur déficit d'expérience avec d'autres armes.

"Ma mission reste la même : Faire la passerelle entre la N3 et la L2"
 

Au club, les choses ont cependant nettement changé en l'espace de quelques mois. Le coach Bruno Irles et ses joueurs ayant mis les deux pieds dans l'ascenseur vers la Ligue 2, ce ne sont plus deux divisions mais trois qui vont séparer l'équipe première de sa réserve. "Mon rôle n’a pas changé", assure William Louiron. "Ma mission reste la même : faire la passerelle entre la N3 et la L2 même si cette année, ce sera plus compliqué pour mes jeunes joueurs".

La réserve du club seinomarin a paradoxalement déjà fait parler d'elle à travers les groupes convoqués par Bruno Irles lors des premières journées de Ligue 2. En attente de recrues et parfois victime des blessures de ses joueurs, l'ancien Monégasque a été contraint de faire le nombre en piochant justement des forces vives en « B ». Avec de belles surprises à la clef. Promis à une saison en N3, l'arrière-gauche Alexandre Tégar (ex-Dijon FCO « B ») a notamment fait montre de qualités ces dernières semaines. Le jeune joueur de 21 ans était ainsi des quatre dernières rencontres en date de Ligue 2 qu'il a joué dans leur intégralité, prouvant au passage que le club avait du talent en réserve. D'autres éléments ont aussi eu droit à quelques minutes, comme Johan Rotsen, déjà aperçu en National. Si les renforts attendus d'ici au 31 août devraient consolider chaque ligne de l'équipe première, Bruno Irles sera certainement contraint, tôt ou tard, de prospecter à l'étage en-dessous.

Des résultats estivaux prometteurs

Pour l'heure, la vaste majorité du groupe de William Louiron a l'esprit tourné vers le National 3 et non pas vers la Ligue 2. Et qu'elles soient des réserves ou non, toutes les équipes ont dû faire avec les mêmes problématiques ces dernières semaines. "Ce fut un peu compliqué", relève l'entraîneur. "On part un peu dans l’inconnu. D’ailleurs, on a eu une réflexion collective avec le staff concernant la préparation de cette nouvelle saison. On a décidé d’y aller par étapes et en prenant un peu plus de temps pour chacune d’entre elles". L'idée d'une préparation crescendo pourrait s'avérer payante, notamment dans l'optique d'éviter des blessures. Seulement, la « B » de QRM devra combiner cette approche prudente avec l'obtention rapide de résultats, ce qu'elle n'avait pas réussi à faire au sortir de l'été 2020. "Ayant un groupe très jeune, il faudra bien négocier ce début de championnat afin de se mettre sur de bons rails", prévient William Louiron. 

"Favoriser la venue de joueurs du secteur et en récupérer d'autres qui étaient en centre"

Il va de soi d'ailleurs que l'équipe qu'alignera le coach seinomarin en début de saison n'aura pas grand-chose à voir avec celle qui n'avait pas pu se déscotcher des profondeurs du classement en 2020-2021. "Il y a eu de l’évolution dans mon groupe", confirme le technicien. "Huit joueurs nous ont rejoint sans compter l'intégration des jeunes du club de la génération 2003. La politique du club reste la même : favoriser la venue de joueurs du secteur ou récupérer des joueurs qui étaient chez nous en jeunes et qui étaient partis dans des centres de formation sans réussite, comme cela a été le cas avec Samy El Khiar qui revient du HAC".

Si le terrain sera l'ultime révélateur, le jeune groupe « Rouge et Jaune » a de multiples raisons d'espérer mieux de cette saison 2021-2022. De l'aveu même du staff, bien des signaux sont au vert. "Mon groupe a bien travaillé, l’état d’esprit auquel j’apporte énormément d’importance est au rendez-vous donc c’est une bonne base de travail", salue William Louiron. Aussi, les sorties amicales de la réserve ont donné le ton, principalement lors des frontaux avec les clubs de National 3 que les Seinomarins retrouveront dans quelques semaines. Notons ainsi le bon nul 0-0 obtenu à Dives-Cabourg, co-leader du dernier championnat, mais surtout les deux victoires décrochées contre Romilly-Pont-Saint-Pierre (4-0) et surtout le FC Dieppe (2-1) que beaucoup pointent en favori. Et si la vague vertueuse ayant emporté l'équipe première en Ligue 2 s'emparait à présent de la réserve* ? 

*QRM « B » sera avec son homologue de l'US Avranches la seule formation parmi les 14 équipes engagées dans le championnat de National 3 normand à ne pas être éligible à une montée en National 2. "Réglementairement, ce n’est pas possible car nous n’avons pas de centre de formation pour le moment", rappelle William Louiron.

L'effectif 2021-2022 de la réserve de Quevilly-Rouen Métropole

 GARDIENS : Rudy Boulais (Valenciennes, U19), Adel Anzimati, Noah Boulaye

 DÉFENSEURS : Nadjib Cissé, Abou Oumar Diallo, Johan Rotsen, Alexandre Tégar (Dijon « B », N3), Malcom N’Guéa, Hugo Ozée (Narbonne, N3), M. Cissé

 MILIEUX : Rénald Metelus, Killian Corenthin, Samy El Khiar (Le Havre « B », N3), Karl Ducoin, Houari Mediene (Pavilly, R1), Aubry, Marlon Bolo, Malcom Nguéa (Milizac, N3)

 ATTAQUANTS : Wissem Bouhadiche, Moïse Koumba, Dylan Gbeuly (libre), Mamadou Kaloga (AG Caen, N3), Predea Manounou, Younes Oissa, Hugo Ratel 

► RENDEZ-VOUS LA SEMAINE PROCHAINE POUR RETROUVER TOUTE L'ACTU DU NATIONAL 3 SUR FOOT NORMAND

À LIRE EGALEMENT : 

► L'AF VIROIS (N3) VEUT ENCORE FRANCHIR UN PALIER
► [VIDÉO] GUILLAUME GONEL (DIEPPE) : "MES DIRIGEANTS ATTENDENT DES RÉSULTATS ET MOI JE SUIS COMPÉTITEUR !"
► ROMILLY PONT-SAINT-PIERRE A HÂTE DE REPRENDRE LE COURS DE SON HISTOIRE
► [VIDÉO] JÉRÔME HUCHÉ (DIVES-CABOURG) : "NOUS NE SOMMES PLUS DES PROMUS !"
► VINCENT LAIGNEAU À L'AUBE DE SA HUITIÈME SAISON ALENÇONNAISE
► NATIONAL 3 : L'US AVRANCHES A DE L'AMBITION EN RÉSERVE
► L'AVANT GARDE CAENNAISE AURA DÉSORMAIS UN STATUT À ASSUMER 
► ROMAIN DJOUBRI ET SES JOUEURS REPARTENT AU COMBAT AVEC APPÉTIT
► ROMARIC BULTEL (EVREUX) : "APRÈS DEUX ANS DE COVID, DIFFICILE DE SAVOIR OÙ TU METS LES PIEDS"
► APRÈS DEUX ANS DIFFICILES, L’AS CHERBOURG MISE SUR LA STABILITÉ
► AVEC MATTHIEU CHEVREAU, LE FC SAINT-LÔ ENTAME UN NOUVEAU CHAPITRE
► EN NATIONAL 3, LA RÉSERVE DU HAC VOUDRA VITE GRANDIR
► 
ET SI LE BAYEUX FC D'OLIVIER JOBA CRÉAIT LA SURPRISE EN NATIONAL 3 ?

Aurélien RENAULT

Partager sur :