Surtitre
Les Préfectoraux ne manqueront pas d'ambition en National 3

Avec Matthieu Chevreau, le FC Saint-Lô entame un nouveau chapitre

Résumé

Nouvelle saison, nouveau coach et nouveaux horizons pour le FC Saint-Lô Manche. Le club du Bocage normand ouvre une nouvelle ère chez ses équipes séniors puisque le coach Matthieu Chevreau a pris l'ascenseur de l'équipe réserve vers l'équipe première. Pour sa première expérience en tant qu'entraîneur de cinquième échelon, l'ancien joueur de Granville a l'intention de vite donner une identité à son groupe. Dans un championnat de National 3 qui s'annonce disputé, le club de la Manche a clairement l'intention de jouer sa carte à fond.

Image
Après le duo Mickaël Derouet-Yann Mesnil-Letellier, c'est l'ambitieux Matthieu Chevreau, jusqu'alors coach de la réserve, qui tiendra les rênes de l'équipe fanion saint-loise. ©FC Saint-Lô
Après le duo Mickaël Derouet-Yann Mesnil-Letellier, c'est l'ambitieux Matthieu Chevreau, jusqu'alors coach de la réserve, qui tiendra les rênes de l'équipe fanion saint-loise. ©FC Saint-Lô
Corps

Dans le groupe normand de National 3, l'été est placé sous le signe de la stabilité, notamment sur les bancs de touche. Sur quatorze clubs, deux seulement ont en effet procédé à un changement de coach : le Bayeux FC et le FC Saint-Lô Manche. Sur les bords de la Vire, Matthieu Chevreau a ainsi pris la succession du duo Mickaël Derouet-Yann Mesnil-Letellier. Alors que le premier s'est engagé à Coutances (R2), le second est quant à lui toujours au club, dans un autre rôle. C'est donc, en somme, une nouvelle page qui s'ouvre dans la Manche et après avoir fait ses preuves à la tête de la réserve, le nouvel homme fort saint-lois aborde sereinement le défi qui lui est proposé : "En toute honnêteté, je suis très détendu, je sens que les choses sont différentes et que le cadre a changé", clame-t-il. "Dans le management du groupe, j'aspire à garder les mêmes valeurs. J'apprécie beaucoup de choses, je travaille avec un staff que j'ai choisi qui me permet d'être vigilant sur les moindres détails".

"Je suis très détendu, je sens que les choses sont différentes"
 

C'est donc bien dans sa tête, droit dans ses bottes, que le nouveau coach saint-lois a pris en main son groupe le 13 juillet dernier pour lancer la préparation. Un groupe qui a connu autant de départs (quatre) que d'arrivées et qui s'est vu complété par l'inclusion de jeunes joueurs du club. "Je veux rendre cette équipe N3 accessible aux joueurs de la réserve", confie Matthieu Chevreau. "Dès lors qu'un joueur travaille bien, je veux pouvoir le récompenser !"

Pour mener à bien sa stratégie, le nouveau coach de l'équipe fanion n'y est pas allé par quatre chemins auprès de sa direction. "Quand j'étais en discussion avec le président, avant de parler de plein de choses, j'avais une condition sine qua non. Je lui avais émis le souhait de choisir l'entraîneur de réserve avec lequel j'avais envie de travailler, à savoir Pierre Asselin, avec qui j'entretiens des liens très forts sur le travail. On a une vision commune bien précise". La passerelle Régional 1-National 3 est donc appelée à fonctionner à plein régime, plus que jamais. S'il faudra voir comment la relation peut être nourrie lorsque les championnats auront repris, Matthieu Chevreau a déjà pu voir "sept à huit joueurs du groupe réserve depuis fin mai". À Granville samedi dernier, lors du dernier match de préparation en date (2-2), le coach a ainsi mis sa vision des choses à exécution en convoquant des joueurs extérieurs à son socle de base.

Quatre arrivées au FCSL et autant de départs

Cette stratégie de management qui repose sur l'accompagnement des jeunes et le développement de talents en devenir est peut-être celle qui pourrait permettre à Saint-Lô d'imposer sa voix dans un championnat qui s'annonce redoutable. Dès cette saison, ou plus raisonnablement celles à venir. Cela n'a toutefois pas empêché le FCSL d'opérer quelques recrutements. Alors que le milieu polyvalent William Coulibaly est revenu d'une courte pige à l'AG Caen, Saint-Lô a été enrôler l'attaquant Edouard Leroy (US Avranches B), le défenseur Alexis Alibert (Grand-Quevilly) et a enregistré le retour au bercail d'Antoine Gesnouin. "Côté départ, Antoine Graux et Trevis N'Tsikassissa n'ont pas été retenus, c'est un choix de ma part", précise Matthieu Chevreau. "Idem pour Florian Guénerie. Concernant Thomas Vauvy, qui travaillera toujours au club sur la cellule marketing-partenariat, c'est un départ d'un commun accord. Je voulais passer à autre chose et de toute façon, ça l'arrangeait lui aussi".

"On essaie de changer le style du groupe, sa méthode"

Avec son groupe de départ fixé à 27 hommes, où le FC Saint-Lô ira-t-il donc boxer en 2021/2022 ? "Le début de saison sera très important", prévient l'entraîneur. "Il servira à prendre la mesure du niveau, à se mettre dans les meilleures conditions et à ne pas douter. Le plan athlétique sera important. Sans préparateur physique de qualité, on aurait sûrement beaucoup de blessés. Il y a tellement de facteurs qui entrent en jeu qu'on n'aura pas d'objectifs chiffrés, j'espère au moins un maintien confortable".

Alors qu'il n'ignore pas les moyens et la qualité du recrutement de certains rivaux tels que Dieppe, Oissel ou l'AG Caen, Matthieu Chevreau mise donc beaucoup sur sa préparation. L'idée est d'avoir une formation à même de bien démarrer. Pour l'heure, Saint-Lô est dans de bons temps de passage. Alors qu'elle doit imprimer une nouvelle méthode, la formation manchoise a réussi de belles performances sur le terrain pour ses premières sorties préparatoires. D'un succès contre Bayeux (2-1) avant la reprise officielle, elle a su enchaîner par une victoire 2-0 contre la réserve de Guingamp (N2) et par un nul audacieux (2-2) contre une équipe granvillaise (N2) pourtant en avance dans sa préparation. "On a vraiment vu des choses intéressante qu'on essaie de mettre en place depuis la reprise", se satisfait le coach. "On essaie de changer le style du groupe, sa méthode, tant sur le plan du jeu que du tempérament. Il faudra confirmer sur les prochains matchs pour être vraiment prêt le 28 août". Et si, comme le sous-entend le technicien saint-lois dans son discours, la future saison se jouait en fait dès cette préparation estivale ?

L'effectif 2021-2022 du FC Saint-Lô Manche

 GARDIENS : Julien Fondraz, Xavier Gallien, Tony Grandsire

 DÉFENSEURS : Bastien Acher, Alexis Alibert (Grand-Quevilly, R1), Florian Bresteau, Simon Colette, Edouard Gosselin, Quentin Le Brun, Bastien Lemaire

 MILIEUX : William Coulibaly (AG Caen, N3), Melvin Hamard, Maxence Legentil, Alexandre Marie, Célestin Simonin, Lamine Diaby, Antoine Gesnouin (Libre), Quentin Le Bedel, Titouan Rivière, Paul Leherpeur, Evan Olivier, Dylan Prod'homme

 ATTAQUANTS : Gérard Bopu, Mathis Charlot, Tony Lambard, Edouard Leroy (US Avranches B, N3), Hugo Marie

► RENDEZ-VOUS LA SEMAINE PROCHAINE POUR DECOUVRIR UN AUTRE ARTICLE D'INTERSAISON SUR LES EQUIPES NORMANDES DE NATIONAL 3

À LIRE EGALEMENT : 

► L'AF VIROIS (N3) VEUT ENCORE FRANCHIR UN PALIER
► [VIDÉO] GUILLAUME GONEL (DIEPPE) : "MES DIRIGEANTS ATTENDENT DES RÉSULTATS ET MOI JE SUIS COMPÉTITEUR !"
► ROMILLY PONT-SAINT-PIERRE A HÂTE DE REPRENDRE LE COURS DE SON HISTOIRE
► [VIDÉO] JÉRÔME HUCHÉ (DIVES-CABOURG) : "NOUS NE SOMMES PLUS DES PROMUS !"
► VINCENT LAIGNEAU À L'AUBE DE SA HUITIÈME SAISON ALENÇONNAISE
► NATIONAL 3 : L'US AVRANCHES A DE L'AMBITION EN RÉSERVE
► L'AVANT GARDE CAENNAISE AURA DÉSORMAIS UN STATUT À ASSUMER 
► ROMAIN DJOUBRI ET SES JOUEURS REPARTENT AU COMBAT AVEC APPÉTIT
► ROMARIC BULTEL (EVREUX) : "APRÈS DEUX ANS DE COVID, DIFFICILE DE SAVOIR OÙ TU METS LES PIEDS"

Aurélien RENAULT

Partager sur :