SM Caen

Retrouvez toute l’actualité du SM Caen : comptes rendus, résultats, interviews… Avec l'arrivée de nouveaux actionnaires : Pierre-Antoine Capton et le fonds d'investissement américain Oaktree, une nouvelle ère s'ouvre pour le Stade Malherbe, désormais présidé par Olivier Pickeu. Objectif : remonter en Ligue 1 le plus rapidement possible.

Le latéral a signé un contrat de deux avec le club caennais

Après Franklin Wadja, le Stade Malherbe tient sa deuxième recrue du mercato en la personne d'Ali Abdi (27 ans). En fin de contrat avec le Paris FC où il vient de réaliser sa saison la plus aboutie, l'international tunisien s'est engagé jusqu'en 2023 avec le club caennais (+ une année en option). Pour FOOT NORMAND, Stat Malherbe a décortiqué les performances de celui qui est capable d'évoluer latéral, à gauche comme à droite de la défense, mais aussi en position d'excentré.

En savoir
La grave blessure de Kelian Nsona va contraindre le Stade Malherbe à modifier ses plans

Alors qu'un arrière latéral et un défenseur central sont attendus d'ici la fin du mercato du côté du Stade Malherbe, la grave blessure de Kelian Nsona va obliger les dirigeants caennais à recruter à son poste.

En savoir
Challenge Emiliano-Sala. SM Caen (L2) - Nantes (L1) 1-0

Contre une formation nantaise qui a aligné une composition différente dans chaque période (la L1 ne reprenant que dans trois semaines), le Stade Malherbe a rendu sa meilleure copie de la préparation. De bon augure à sept jours du coup d'envoi de la Ligue 2. Dans un schéma en 4-2-3-1 que Stéphane Moulin semble vouloir installer et avec leur onze type, les Caennais se sont montrés appliqués, sérieux et organisés. Rarement inquiétés par les Canaris hormis sur ce tir croisé de Renaud Emond superbement sorti par Rémy Riou (90'), les coéquipiers de Prince Oniangué ont également agrémenté leur production de quelques séquences collectives très intéressantes. Et sur l'une d'entre elles, Yoann Court a trouvé le chemin des filets après que la tentative d'Andreas Hountondji ait fracassée la transversale de Rémy Descamps (61'). D'ailleurs, avec un peu plus de justesse dans le dernier geste (voire l'avant-dernier) à l'image de ce face-à-face perdu d'Alexandre Mendy (29'), le club normand aurait pu (dû) ouvrir la marque bien plus tôt. S'ils affronteront Bordeaux dimanche (17 heures), en finale de ce Challenge Emiliano-Sala (une rencontre où le coach normand va donner du temps de jeu à l'ensemble de son effectif), il reste désormais une semaine aux « Rouge et Bleu » pour régler les ultimes détails.

En savoir
Match de préparation. Orléans (N1) - SM Caen (L2) 1-3

Avec un onze de départ largement remanié et contre une formation qui reprendra son championnat de N1 deux semaines après le coup d'envoi de la Ligue 2, le Stade Malherbe a préservé son invincibilité durant cette phase de préparation en signant une deuxième victoire (2-1). Après une entame timide durant laquelle Sullivan Péan a dû s'employer (10'), le club normand a progressivement pris la mesure de son adversaire en première période. Dommage que l'efficacité n'ait pas été au rendez-vous à l'image de ce penalty de Benjamin Jeannot stoppé par Franck L'Hostis, le portier orléanais (41'). Une carence corrigée au retour des vestiaires. Profitant des largesses défensives de son hôte, le SMC a scoré à trois reprises par l'intermédiaire de Caleb Zady Sery (46'), Benjamin Jeannot (52') et Alexandre Mendy sur penalty (90'). Alors que Stéphane Moulin a opéré de multiples changements en seconde mi-temps, les « Rouge et Bleu » ont conservé leur concentration pendant 90' à l'exception de ce penalty bêtement concédé par Yoël Armougom (54') même si pour la défense du latéral gauche caennais, il faut reconnaître que l'arbitre s'est montré assez généreux sur ce coup-là.

En savoir
Match de préparation. SM Caen (L2) - AC Ajaccio (L2) 0-0

"Des choses commencent à se dessiner. Plus ça va aller et plus on va se rapprocher de ce qu'on verra au premier match". Avant la confrontation contre l'AC Ajaccio, Stéphane Moulin ne faisait guère de mystère de ses intentions concernant son onze de départ. En attendant d'éventuels renforts supplémentaires (un arrière central est notamment attendu d'ici le coup d'envoi de la Ligue 2, le 24 juillet), l'équipe qui sera alignée face à Rodez dans deux semaines en ouverture du championnat devrait énormément ressembler à celle concoctée contre les Corses, ce samedi, à Mondeville (0-0). Focus sur quatre postes clés avec le gardien Rémy Riou, le latéral droit Brahim Traoré, le meneur de jeu Caleb Zady Sery et l'attaquant Alexandre Mendy.

En savoir
Match de préparation. SM Caen (L2) - AC Ajaccio (L2) 0-0

Pour son troisième match de préparation, le Stade Malherbe a dû se contenter d’un match nul contre l’AC Ajaccio (0-0). Comme trois jours plus tôt face à Guingamp (1-1). Et encore une fois, c’est dans le dernier geste que les hommes de Stéphane Moulin ont péché. Si Caleb Zady Sery, assez en jambes pendant une demi-heure dans son nouveau rôle de n°10, a joué de malchance en touchant la barre (26’), les Caennais ont fait preuve d’un manque d’efficacité à l’image de Yoann Court (14’) ou d’Alexandre Mendy (50’, 56’). Avec les multiples changements effectués des deux côtés dans la dernière demi-heure ; une période où le SMC s’est montré plus en difficulté, difficile d’y accorder du crédit. A noter la sortie sur blessure de Kelian Nsona (ménisque gauche) juste avant la pause.

En savoir
Match de prépa. SM Caen (L2) - AC Ajaccio (L2), samedi 10 juillet à 16H à Mondeville

Pour bien des observateurs, le retour au premier plan du Stade Malherbe passera avant tout via la jeunesse du club. Et justement, l'une des révélations de la saison dernière compte bien jouer sa chance à fond lors de l'exercice qui s'annonce. On parle là, bien sûr, de Johann Lepenant. Déjà très au point dans sa préparation, le Manchois représente l'avenir au milieu de terrain. Malgré ses 18 ans, il pourrait bien aider le SMC à se relever de son dernier championnat chaotique. Il devrait une fois encore tenir un rôle prépondérant contre Ajaccio, ce samedi, pour le troisième match de préparation des « Rouge et Bleu ».

En savoir
Match de préparation. SM Caen - Guingamp 1-1

Dans une partie équilibrée disputée sous les giboulées avranchinaises, Caennais et Guingampais n'ont pas su se départager ce mercredi soir. Pour leur deuxième sortie en quatre jours, après leur succès obtenu contre Beauvais (2-0), les Malherbistes ont continué de réviser leurs gammes dans une partie à nouveau marquée par de multiples changements. Aux points, si le SMC a dominé le premier acte, les Bretons leur ont rendu la, pareille en seconde. N'ayant pas converti leurs occasions par Caleb Zady Sery (27') puis Alexandre Mendy (39'), les Normands ont été punis au retour des vestiaires. Sauvé par son poteau après un arrêt réflexe devant Youssouf M'Changama (55'), Sullivan Péan, rentré en jeu à la pause, n'a rien pu faire quatre minutes plus tard sur un penalty concédé par Aloys Fouda et converti sereinement par Yannick Gomis (59'). Malgré certains déséquilibres impliqués par les changements, le Stade Malherbe sont restés concernés et ont égalisé par Alexandre Mendy sur un corner botté par Anthony Gonçalves mal négocié par les Guingampais (65'). S'il n'y a pas d'enseignements définitifs à tirer d'une telle rencontre, ce 1-1 a permis à Stéphane Moulin de se situer par rapport à un autre pensionnaire de Ligue 2. Et une chose est sûre : les « Rouge et Bleu » sont dans les temps.

En savoir
SM Caen - Présentation du staff de Stéphane Moulin

Au Stade Malherbe, Stéphane Moulin n’a pas débarqué seul. Loin de là. A Caen, le technicien est arrivé avec une grande partie du staff avec lequel il travaille depuis de nombreuses années à Angers : ses adjoints Serge Le Dizet et Patrice Sauvaget ainsi que le préparateur physique Benoît Pickeu, qui n’est autre que le frère cadet d’Olivier, le président du SMC. Jusqu’au coup d’envoi du championnat de Ligue 2 le 24 juillet, FOOT NORMAND vous propose une présentation de ces hommes de l’ombre qui constituent l’une des principales forces du nouvel entraîneur du club normand. Après Patrice Sauvaget la semaine dernière, place à Serge Le Dizet.

En savoir
Avec Beauvais, le défenseur a affronté le Stade Malherbe, son club formateur, samedi

Comme de nombreux jeunes à la fin de la saison dernière, Tony Villeray (21 ans), après 11 saisons à défendre les couleurs « Rouge et Bleu », a appris que l’aventure avec son club formateur se terminait. Son départ du Stade Malherbe, son rêve envolé de jouer à d’Ornano, son rebond… Le défenseur de la réserve caennaise nous a livré un témoignage rare mais hyper-enrichissant.

En savoir