SM Caen

Retrouvez toute l’actualité du SM Caen : comptes rendus, résultats, interviews… Avec l'arrivée de nouveaux actionnaires : Pierre-Antoine Capton et le fonds d'investissement américain Oaktree, une nouvelle ère s'ouvre pour le Stade Malherbe, désormais présidé par Olivier Pickeu. Objectif : remonter en Ligue 1 le plus rapidement possible.

L2. J21 - Grenoble / SM Caen, samedi 9 avril à 19H au Stade des Alpes

Les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas au Stade Malherbe. Il y a un an, alors que Pascal Dupraz venait d'être congédié et remplacé par Fabrice Vandeputte, le club caennais était plus que jamais menacé par la relégation en National. Aujourd'hui, à sept journées de la fin, il est assuré de renouveler son bail en Ligue 2. Pour autant, ce n'est pas encore l'heure des vacances pour la bande à Stéphane Moulin. C'est le message qu'a fait passer le technicien normand en conférence de presse. Alors que la préparation du prochain exercice est déjà dans toutes les têtes, le coach des « Rouge et Bleu » veut que son équipe cultive la culture de la gagne.

En savoir
Gambardella. Demi-finale - SM Caen / Rennes, dimanche 10 avril à 15H à d'Ornano

Alors que 10 000 spectateurs sont attendus, dimanche, la Dsirection du Stade Malherbe, le président Olivier Pickeu en tête, entend faire de cette demi-finale de la Coupe Gambardella un acte fort de la politique régionale du club caennais.

En savoir
Cette année-là, le Stade Malherbe de Raymond Decaen avait atteint la finale

Dimanche 10 avril (coup d'envoi à 15 heures), les U18 du Stade Malherbe - opposés à Rennes à d'Ornano - tenteront de devenir la quatrième génération finaliste de la Coupe Gambardella après celles de 2001, 1994 et 1959. L'épopée 1959 justement est celle qui pour la première fois avait mis en lumière le savoir-faire caennais en matière de formation de jeunes talents. Une époque où seul le Racing Club de Paris avait pu faire barrage à Raymond Decaen et sa bande d'amis fougueux et surtout amoureux du SMC.

En savoir
L2. J31 - SM Caen / Dunkerque 2-1

Une nouvelle fois monstrueux à la récupération contre Dunkerque (2-1), Johann Lepenant a confirmé, du haut de ses 19 ans, qu'il avait franchi un cap ces derniers mois. Alors que son avenir pourrait s'écrire loin du Stade Malherbe la saison prochaine, le milieu défensif entend finir le championnat en boulet de canon avec son club formateur.

En savoir
L2. J31 - SM Caen / Dunkerque 2-1

En conférence de presse, Stéphane Moulin avait présenté cette confrontation contre Dunkerque comme "un match piège". Et pendant 25' marquées par un festival d'approximation techniques, de passes mal ajustées, de déchets en tout genre, on a bien cru que ça allait être le cas. Mais « ce » Stade Malherbe possède, désormais, des certitudes. Et même quand il est un peu moins bien comme lors de cette première période, il peut s'appuyer sur des individualités à l'image du fantastique travail d'Alexandre Mendy sur l'ouverture du score de Yoann Court (36'). Au retour des vestiaires, l'ex-Brestois lui rendait la pareille avec cet amour d'ouverture ; l'avant-centre ne laissait pas passer l'aubaine en inscrivant son 15e but en championnat. Dommage que les « Rouge et Bleu », qui se sont procurées les opportunités de tripler la mise par Ali Abdi (56') et Nuno Da Costa (57'), se soient fait peur dans la dernière demi-heure avec cette réduction de l'écart signée Malik Tchokounté (71') ; Djibril Diani et Rémy Riou passant tout près de la correctionnelle suite à une mésentente (83'). Toujours est-il qu'avec cette troisième victoire en quatre journées, le SMC remonte à la sixième place avec, néanmoins, un écart identique de 12 points sur le Top 5.

En savoir
L2. J31 - SM Caen / Dunkerque, samedi 2 avril à 19H à d'Ornano

En cas de succès aux dépens de Dunkerque, le Stade Malherbe accomplira un pas quasi-décisif vers son maintien. Une issue difficilement imaginable il y a encore quelques semaines. Alors qu'on a laissé les « Rouge et Bleu » sur deux victoires probantes, contre Toulouse (4-1) et Le Havre (4-2), Stéphane Moulin appelle à la plus grande vigilance. "C'est une semaine que je n'aime pas trop. Ce n'est pas l'idéal mais il faut faire avec", lance le coach caennais, référence à la trêve internationale.

En savoir
L2. J31 - SM Caen / Dunkerque : L'analyse tactique de Stat Malherbe

Depuis le début du mois de décembre et le déplacement à Auxerre, le Stade Malherbe affiche un visage bien plus cohérent. Ses résultats sont là pour en attester. Ce renouveau puise, en partie, ses origines dans l’instauration par Stéphane Moulin d’un système en 3-5-2. Utilisation des couloirs, activité du milieu de terrain à trois, positionnement de Caleb Zady Sery (avant sa grave blessure)… Dans sa dernière chronique, Stat Malherbe a décortiqué les atouts de ce schéma.

En savoir
L2. J30 - Le Havre AC / SM Caen 2-4

Ce n'est incontestablement pas l'anniversaire que les « Ciel et Marine » avaient rêvé. Pour ses 150 ans et dans un Stade Océane copieusement rempli (plus de 18 000 spectateurs dont 1 500 Caennais), le HAC s'est incliné contre son voisin malherbiste (4-2). Alors que les visiteurs ont manqué de peu de rentrer aux vestiaires avec deux buts d'avance ; Alexandre Mendy touchant du bois dans les arrêts de jeu après l'ouverture du score de Nuno Da Costa (38'), la seconde période a basculé dans l'irrationnelle. Portés par l'énergie de ses entrants, les Havrais sont, tout d'abord, revenus au score grâce au revenant Jamal Thiaré à une vingtaine de minutes de la fin (71'). A ce moment-là, on pensait que les « Rouge et Bleu », au regard des nombreuses situations obtenues, avaient laissé passer leur chance. Mais sur un tacle non maîtrisé du jeune Saël Nseke Kumbedi dans les 16,50 mètres, sur lequel Hugo Vandermersch se blessait au tibia, ce « derby » normand basculait avec un penalty accordé par l'arbitre ; Jessy Deminguet ne tremblait pas pour transformer la sentence (81'). Un deuxième but caennais qui provoquait l'ire de leurs adversaires. En cause, une main de Franklin Wadja non sifflé au départ de cette action. Des locaux qui ne partiront pas en vacances avec M. Vernice, coupable également à leur yeux d'avoir oublié un tirage de maillot sur Isaak Touré dans la surface de réparation (83'). Quelques instants plus tard, Benjamin Jeannot signait le break pour le SMC, sur une offrande de son capitaine (84'). Mais il était dit que cette confrontation régionale serait indécise jusqu'au bout. A la suite d'un ballon perdu par Ibrahim Cissé, Matthis Abline relançait le suspense (87') avant que Mathieu Gorgelin, rentré peu avant la pause à la place d'un Yahia Fofana, victime d'une béquille sur un contact avec Nuno Da Costa (40'), n'enterre les derniers espoirs havrais, en commettant une énorme faute de pied qui profitait à l'incontournable Jessy Deminguet (92').

En savoir
L2. J30 - Le Havre AC / SM Caen, samedi 19 mars à 15H au Stade Océane

Si le HAC n'est pas encore totalement décroché du Top 5 et le Stade Malherbe loin d'être sauvé, ce « derby » normand constitue surtout une magnifique occasion pour les deux clubs de donner un peu de plaisir à leurs supporters, pas gâtés ces dernières années. Alors que 17 000 spectateurs sont annoncés à Océane dont 1 500 Caennais, la pression sera un peu plus forte sur les épaules havraises. Pour cette confrontation régionale marquant le début des festivités de son 150e anniversaire, les « Ciel et Marine » n'ont pas vraiment le droit de se louper.

En savoir
L2. J30 - Le Havre AC / SM Caen, samedi 19 mars à 15H au Stade Océane

Un petit « check » pour se saluer, un bref échange sur la durée de leur contrat respectif, une anecdote sur l’hôtel du Golf qui nous a accueilli pour l’occasion et où le Stade Malherbe réalise ses stages d’avant-saison, de quoi rendre un peu jaloux son homologue havrais… Entre Himad Abdelli et Jessy Deminguet, le courant est rapidement passé. Il faut dire que ces deux joueurs partagent de nombreux points communs dont celui notamment d’évoluer chez les professionnels avec le club qui les a formés. Avant le « derby » entre le HAC et le SMC, samedi, au Stade Océane, ils ont accepté de se prêter au jeu de l’interview croisée. Leurs relations avec les supporters, leur période de doute, le rôle de leur compagne dans leur équilibre de vie sans oublier leur avenir… Le milieu offensif des « Ciel et Marine » et le milieu relayeur des « Rouge et Bleu » ont répondu à tous ces sujets, et bien d’autres, dans l’entretien qu’ils nous ont accordé.

En savoir