Surtitre
CDF. 6e tour - US Saint-Pair (R2) / FC Val-de-Reuil (R2), dimanche 31 octobre à 14H30

L'US Saint-Pair reçoit le FC Val-de-Reuil au bal des outsiders

Résumé

Parmi les 8 rencontres de Coupe de France prévues ce week-end sur le territoire normand, le duel qui va opposer dimanche l'US Saint-Pairaise et le FC Val-de-Reuil n'est assurément pas l'affiche qui va faire couler le plus d'encre. Le match va en effet mettre aux prises deux pensionnaires de Régional 2 pas ou peu habitués à figurer à ce stade de la compétition mais qui ont tout sauf volé leur qualification. En coulisses, les deux clubs ont d'ailleurs d'ores et déjà noué de précieuses connexions avant de se retrouver pour une grande fête.

Image
L'Union Sportive Saint-Pairaise et le FC Val-de-Reuil vont se livrer un duel historique ce dimanche avec pour l'une ou l'autre des équipes la perspective d'un 7e tour historique. ©USSP/FCV
L'Union Sportive Saint-Pairaise et le FC Val-de-Reuil vont se livrer un duel historique ce dimanche avec pour l'une ou l'autre des équipes la perspective d'un 7e tour historique. ©USSP/FCV
Corps

Il fallait une boule de cristal assez robuste pour deviner à l'avance que le 6e tour de la Coupe de France offrirait un improbable duel entre l'Union Sportive Saint-Paraise et le FC Val-de-Reuil. Ce qui aurait pu être un alléchant Bois-Guillaume/AF Virois sur le papier a finalement évolué en un duel 100% Régional 2 au sortir de deux exploits, et non des moindres. "On se demandait évidemment si on arriverait à passer le 5e tour et finalement, on a réussi à se qualifier aux tirs au but contre une très belle équipe de Vire", se réjouit le président du FCVR Daniel Portier qui avait été bouté hors de la compétition voilà un an par l'AG Caen, déjà un adversaire de National 3. "On élimine Bois-Guillaume , équipe de Régional 1, en l'emportant 2-0 grâce notamment à un penalty dès la première minute, c'était l'idéal", rappelle pour sa part le président de Saint-Pair Jean-Claude Bouton. "400 personnes étaient présentes au stade".

"Mon ambition reste la montée en Régional 1, c'est ce que j'ai annoncé en début de saison", Daniel Portier, Val-de-Reuil

Alors que Val-de-Reuil était déjà en lice au 6e tour de l'épreuve l'an passé, lors d'une mouture on ne peut plus singulière de la Coupe de France, l'US Saint-Pair va pour sa part découvrir ce niveau de compétition pour la première fois. "Il y avait déjà eu un 5e tour il y a quelques années contre Flers, le match avait d'ailleurs eu lieu à Granville, mais le 6e sera une grande première pour nous", explique Jean-Claude Bouton. "C'est beaucoup de satisfaction, ça pose bien sûr quelques problèmes car ça rajoute des matchs mais pour les joueurs c'est formidable. Et on veut bien entendu aller le plus loin possible".

Qu'ils soient Rolivalois ou Saint-Pairais, joueurs, entraîneurs et dirigeants vont jouer leur chance à fond ce dimanche 31 octobre (14h30). Mais la fête annoncée ne viendra en rien éclipser les ambitions en championnat des uns et des autres. "Passer ce tour de Coupe de France est important pour le groupe et l'avenir du club mais mon ambition en qualité de président reste la montée en Régional 1, c'est ce que j'ai annoncé en début de saison", rappelle le président d'une équipe de Val-de-Reuil actuellement dans de bons temps de passage car co-leader de son groupe. Grimpés pour leur part en Régional 2 via les quotients lorsque la Covid-19 a déboulé il y a deux saisons, les Manchois n'entendent qu'une chose : s'y maintenir. "On privilégie le maintien et on sait qu'il y aura des descentes en nombre important vis à vis de la refonte des championnats. Il faudra être 6e ou 7e, le mieux étant d'être évidemment 4e ou 5e". Pour l'heure, il n'y a pas eu de retard à l'allumage pour les Manchois, jusqu'alors invaincus pour leur première saison en R2 (5e place, 2 victoires et 2 nuls en 4 rencontres).

Deux clubs devenus amis même avant l'heure

Pour la formation qui réussira à passer ce tour, les perspectives seront renversantes lors de l'étape suivante avec la perspective de voir le tirage au sort réserver des adversaires tels que le Stade Malherbe, Le Havre ou Quevilly-Rouen Métropole, entrée en lice des clubs de Ligue 2 oblige. "Si on passe et qu'on tire Malherbe, il faudra qu'on aille jouer à Granville ou à Avranches", anticipe d'ailleurs Jean-Claude Bouton en précisant au passage qu'un derby face au voisin granvillais dans cette épopée 2021/2022 n'aurait pas été pour déplaire à Saint-Pair. Daniel Portier pour sa part se satisfait du tirage et des espoirs que laissent entrevoir ce clash entre pensionnaires de Régional 2. Le dirigeant rolivalois espère d'ailleurs vivre un déplacement cordial. "Ce que je souhaite avant tout pour ce week-end, c'est que les choses se passent bien et, vis à vis de tout ce qu'on voit en ce moment, qu'il n'y ait pas le moindre incident. Le plus fort l'emportera, c'est tout".

"J'ai fait pour eux ce que j'aimerais qu'on fasse pour nous", Jean-Claude Bouton, US Saint-Pair 

S'il est d'ailleurs jusqu'alors difficile de prévoir si des supporters de Val-de-Reuil se rendront sur le littoral manchois pour supporter leur club et surtout combien, un Rolivalois a d'ores et déjà effectué le déplacement durant la semaine : le président Daniel Portier en personne. "Il était à Deauville jeudi, il m'a appelé pour me dire qu'il venait à Saint-Pair. Je me suis dit qu'il était fou", plaisante Jean-Claude Bouton. "On s'est donc rencontré, on a mangé ensemble et on a bien discuté. C'est vraiment un président hyper sympa. C'était une superbe rencontre, le courant est passé tout de suite".

Déjà ravi de ses rencontres passées avec le président de l'AG Caen Fabrice Dartois ou plus récemment de celui de l'AF Virois Christophe Lécuyer, Daniel Portier détaille cette entrevue avec son collègue saint-pairais : "La Coupe de France, c'est une fête mais c'est aussi des découvertes. Humainement, c'est formidable. L'année prochaine, nous ferons certainement deux-trois jours sur Granville lors de la préparation et certainement un match amical contre Saint-Pair. Il y a une réelle ouverture, on va plus loin et c'est positif pour les joueurs". Jean-Claude Bouton s'est pour sa part assuré que la venue dès samedi soir de ses adversaires s'orchestrerait de la meilleure des manières. "Ils se déplacent, ils ne connaissent pas. J'ai fait pour eux ce que j'aimerais qu'on fasse pour nous", abonde-t-il. "Je leur ai trouvé un petit restaurant sympa pour samedi soir, je vais les accompagner, je vais faire mon maximum pour que leur venue se passe bien". Fait extrêmement rare dans le football, ce Saint-Pair/Val-de-Reuil compte déjà deux vainqueurs incontestables avant même que la rencontre n'ait débuté.

Un petit parfum de Stade Malherbe au rendez-vous

Si côté Stade Malherbe, la très nombreuse fratrie Deminguet (onze frères et soeur) est célèbre par le biais du milieu de terrain Jessy, de son jeune frère Enzo ou de sa petite soeur Anastasia, ces derniers ne sont pas les seuls à faire des ravages sur les terrains de la région. À l'US Saint-Pairaise, le jeu des 7 familles a offert David Deminguet, le cousin. Joueur clé d'expérience, ce dernier a inscrit les deux buts de la qualification historique de l'équipe manchoise contre Bois-Guillaume. Mais Jessy Deminguet ne sera pas forcément le seul joueur malherbiste dont le nom résonnera au stade du Croissant ce dimanche. C'est en effet l'enfant de Granville aujourd'hui titulaire indiscutable au SMC Johann Lepenant qui viendra donner le coup d'envoi. Un très joli geste de la part du joueur professionnel à l'occasion de cette grande fête du football amateur normand qui s'annonce.

► RENDEZ-VOUS TRÈS PROCHAINEMENT SUR WWW.FOOTNORMAND.FR POUR DÉCOUVRIR LA SUITE DE NOTRE CHRONIQUE DÉDIÉE AU PARCOURS DES CLUBS DE LA RÉGION DANS CETTE COUPE DE FRANCE 2021-2022.

À LIRE EGALEMENT : 

► CRÉÉ EN MAI, L'AF BASLY (D4) ATTEND CHERBOURG (N3) EN COUPE DE FRANCE
► LE CANTELEU D'ADAMA SIDIBÉ (D4) DÉFIE ROMILLY (N3) EN COUPE DE FRANCE
► 
APRÈS SON EXPLOIT CONTRE GONFREVILLE, L'EU FC RÊVE ENCORE
► 
AU FAIT, QUI SE CACHE DERRIÈRE LE FC OFFRANVILLE (R3), TOMBEUR DE ROMILLY (N3) EN COUPE DE FRANCE ?
► FRANK DECHAUME (LA MOS) : "POUR EUX, J'AIMERAIS TELLEMENT QUE MES JOUEURS RÉALISENT CET EXPLOIT"

► TIENS, REVOILÀ L'ASPTT CAEN (R1) SUR LA ROUTE DE L'US AVRANCHES (N1)
► SUR UN NOUVEAU CYCLE, LE FC ARGENTAN (R1) A RENDEZ-VOUS AVEC L'US GRANVILLE (N2)

► LAURENT DUFOUR : "L'ASPTT EST UN CLUB QUI FORME POUR FAIRE JOUER SES JEUNES"
► TOUJOURS DEBOUT EN COUPE, LA JS SAINT-NICOLAS DÉFIE LES PRONOSTICS
 MUSTAPHA SI SALEM : "NOTRE QUALIFICATION CONTRE GRAND-QUEVILLY A ÉTÉ L'ÉLÉMENT DÉCLENCHEUR"

Aurélien RENAULT

Partager sur :