SM Caen

Retrouvez toute l’actualité du Stade Malherbe : comptes rendus, interviews, formation… Successeur de Patrice Garande sur le banc caennais, Fabien Mercadal tentera de conduire son équipe vers un cinquième maintien consécutif en Ligue 1.

Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND (n°16) dans les kiosques
Dans le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND (n°16), un dossier spécial formation avec au programme : > un entretien avec Stéphane Nado, le directeur du centre de formation du SM Caen > un focus sur La Cavée Verte, le centre de formation du HAC avec son directeur François Rodriogues > un reportage à Quevilly-Rouen qui ambitionne de se doter de son propre centre de formation à moyen…
En savoir
SM Caen

Alors que son avenir en Ligue 1 est plus que jamais incertain, le Stade Malherbe poursuit sa politique en matière de formation en faisant signer professionnel un nouvel espoir issu de son centre en la personne de Johann Lepenant. Formé à l'US Granville, passé par le pôle espoirs de Ploufragan, international en équipe de France U17..., ce milieu de terrain - au profil plutôt défensif - défend les couleurs « Rouge et Bleu » depuis deux saisons. Depuis M'Baye Niang en 2011, aucun jeune caennais ne s'était montré aussi précoce en termes de contrat.

En savoir
L1. J27 - SM Caen / Paris SG 1-2

Débarqué seulement en 2016 au Stade Malherbe, Younn Zahary (20 ans) a su, à force de travail, rattraper une partie de son retard pour signer son premier contrat professionnel. "C'est un bel exemple", se félicite son ancien éducateur Frank Dechaume. "Aujourd'hui, quand ils n'intègrent pas un centre de formation dès 14-15 ans, les jeunes pensent qu'ils ne vont pas y arriver". Désormais lié jusqu'en 2022 avec le club normand, le défenseur central a connu sa première titularisation en Ligue 1, samedi après-midi, contre le PSG. Et malgré sa faute de main ayant provoqué le penalty transformé par Kylian Mbappé, le défenseur central a obtenu avec mention son examen de passage.

En savoir
L1. J27 - SM Caen / Paris SG 1-2 : le compte rendu

Alors qu'ils tenaient un improbable point du match nul face au leader parisien, les hommes de Fabien Mercadal - qui avaient ouvert la marque au retour des vestiaires par Casimir Ninga - ont été crucifiés à trois minutes de la fin du temps réglementaire par ce diable de Kylian Mbappé. Un international français qui a une nouvelle fois signé un doublé à d'Ornano. S'ils n'ont pas plombé leur différence de buts ; ce qui constituait l'un des enjeux de cette confrontation, les Caennais pourraient se retrouver lanterne rouge dimanche soir.

En savoir
L1. J27 - SM Caen / Paris SG : la conférence de presse

Trois jours après avoir été éliminés en quart de finale de la Coupe de France par Lyon, les Caennais reçoivent le leader parisien dans un stade d'Ornano à guichets fermés pour la première fois de la saison. Même s'il aura peut-être déjà la tête à son 1/8e de finale retour de Ligue des Champions, mercredi soir, contre Manchester United, difficile d'imaginer le PSG ne pas repartir de Normandie avec les trois points. Un hypothétique exploit face aux hommes de Thomas Tuchel, la course au maintien, le challenge de conserver une différence de buts favorable par rapport à ses concurrents directs..., Fabien Mercadal est revenu sur tous ces thèmes en conférence de presse.

En savoir
CDF. 1/4 de finale - Lyon / SM Caen 3-1

Un an après avoir éliminé l'OL en quart de finale de la Coupe de France à d'Ornano, le SMC - à ce même stade de l'épreuve - n'a pas réédité son exploit au Groupama Stadium. Malgré la réduction du score de Casimir Ninga suite à un superbe coup franc de Fayçal Fajr, les Caennais ont éprouvé toutes les peines du monde à exister face à des Lyonnais qui n'ont pas eu besoin de forcer leur talent (3-1). Une soirée qui a viré au cauchemar pour le club normand avec l'expulsion d'Alexander Djiku à une dizaine de minutes de la fin. Le défenseur central sera suspendu pour la réception du PSG, samedi après-midi, en championnat.

En savoir
L1. J26 - Toulouse / SM Caen 1-1 : le compte rendu

Alors qu'il pensait tenir sa première victoire depuis la mi-décembre (aux dépens de Toulouse à l'époque), le Stade Malherbe - qui a réalisé la course en tête jusqu'à la 91' grâce à une ouverture du score signée Enzo Crivelli juste avant la pause - a craqué dans les arrêts de jeu, puni par un superbe coup franc de Max-Alain Gradel (1-1). Avec ce succès qui s'envole, les coéquipiers de Prince Oniangué ratent une belle occasion de sortir de la zone rouge. Ils grimpent, toutefois, en position de barragiste (18e), devançant Dijon à la différence de buts.

En savoir
L1. J26 - Toulouse / SM Caen, dimanche 24 février à 15 heures au Stadium

Présent depuis jeudi à l'entraînement après avoir assisté, des tribunes de d'Ornano, au match nul contre Strasbourg le week-end dernier (0-0), Rolland Courbis (65 ans) - qui s'est officiellement engagé cette semaine avec le Stade Malherbe jusqu'à la fin de la saison - est revenu sur sa collaboration avec Fabien Mercadal. Les raisons qui l'ont poussé à accepter ce défi, ses premières impressions sur le groupe « Rouge et Bleu », sa précédente expérience à Rennes en 2016..., le nouveau membre du staff caennais a abordé tous ces thèmes en conférence de presse.

En savoir
L1. J25 - SM Caen / Strasbourg 0-0 : le compte rendu

Après cinq défaites en autant de sorties en Ligue 1 en 2019, le Stade Malherbe - sous le regard de Rolland Courbis, présent en tribunes - a mis fin à cette terrible spirale négative en préservant le match nul contre une bien pâle formation strasbourgeoise (0-0). Insuffisant pour sortir de la zone rouge. Mais au-delà de ce résultat, c'est une nouvelle fois la manière avec une animation offensive extrêmement limitée qui inquiète.

En savoir
L1. J25 - SM Caen / Strasbourg, dimanche 17 février à 15 heures à d'Ornano

Il ne figure pas dans le groupe alsacien qui a effectué le déplacement dans sa Normandie natale. Non conservé l'été dernier par le club caennais qui lui a préféré Issa Marega à l'époque, Léon Valentin (20 ans) a rebondi à Strasbourg où il a signé son premier contrat professionnel. "Au départ, ça m'a mis un coup au moral. Mais aujourd'hui, je n'éprouve aucun regret. Je ne pense même plus au Stade Malherbe". Pilier de la réserve alsacienne jusqu'à présent (N3), le défenseur normand espère avoir l'opportunité de faire ses preuves en Ligue 1 dans un avenir à moyen terme.

En savoir