SM Caen

Retrouvez toute l’actualité du SM Caen : comptes rendus, résultats, interviews… Avec l'arrivée de nouveaux actionnaires : Pierre-Antoine Capton et le fonds d'investissement américain Oaktree, une nouvelle ère s'ouvre pour le Stade Malherbe, désormais présidé par Olivier Pickeu. Objectif : remonter en Ligue 1 le plus rapidement possible.

CDF. 4e tour - Saint-Lô (N3) / AG Caen (N3), samedi 24 septembre

Après un long passage par le centre de formation du Stade Malherbe, Morgan Hardoin (26 ans) est devenu depuis plusieurs années une référence en N3. Pour preuve, son élection, à l’issue d’un vote organisé par notre rédaction, dans l’équipe type de ce championnat la saison dernière. En parallèle, le latéral droit de l’AG Caen a développé, avec brio, son activité de coach sportif.

En savoir
A l'occasion du 30e anniversaire de la double confrontation SM Caen - Saragosse

"Quand on m’a dit que ça faisait 30 ans, je n’y croyais pas". Sollicité dans le cadre de cette interview croisée, Xavier Gravelaine a pris un petit coup de vieux. A l’occasion du 30e anniversaire du premier tour de la Coupe UEFA (l’ancêtre de la Ligue Europa) entre le Stade Malherbe et le Real Saragosse, nous avons réuni trois acteurs de cette aventure européenne (aller le 15 septembre, retour le 1er octobre) : Xavier Gravelaine donc, qui se révéla à la France du foot lors de cette double confrontation, Stéphane Dedebant, le jeune espoir qui montait, et Yvan Lebourgeois, l’emblématique capitaine de cette génération. Rendez-vous était donné sur la pelouse (désormais synthétique) de Venoix, qui a abrité leurs exploits passés. Si Xavier Gravelaine, directeur général du SMC de 2014 à 2018, est un habitué des lieux, ces deux anciens coéquipiers n’y avaient quasiment plus mis les pieds depuis 1992. "Je suis revenu une fois, avec un copain qui assistait à un tournoi de jeunes", confirme « Banban » qui a coupé tous liens avec le monde du football depuis qu’il a raccroché les crampons. A voir les poignées de main franches, les sourires échangés et les anecdotes qui ont fusé (pas toutes racontables), les trois hommes qui s’étaient perdus de vue ont éprouvé du plaisir à se retrouver et à évoquer une rencontre qui a largement dépassé les frontières de la Normandie. Alors qu’il avait été retransmis par les caméras de TF1 à une époque où il y avait beaucoup moins de ballon rond à la TV, France Football l’avait désigné match de l’année ! L’impact de Daniel Jeandupeux sur leur carrière, l’arbitrage sous l’emprise de l’alcool du fameux M. Howard King à La Romareda, les souvenirs du regretté Stéphane Paille, le véritable boute-en-train du groupe caennais… Stéphane Dedebant, Xavier Gravelaine et Yvan Lebourgeois ont évoqué tous ces thèmes, et bien d’autres, dans un entretien qui sent bon les années 1990.

En savoir
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND (n°50) dans les kiosques
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND est sorti dans les kiosques avec en UNE le 30e anniversaire de la double confrontation entre le Stade Malherbe et le Real Saragosse : Au programme de ce n°50 : > un Face-à-face avec trois acteurs de cette aventure européenne : Xavier Gravelaine, qui s'était révélé à la France du foot, Stéphane Dedebant, l'espoir qui montait, et Yvan Lebourgeois, le…
En savoir
R1F. J1 - Thiberville / SM Caen, dimanche 18 septembre à 13H

Depuis la semaine dernière, Théodore Genoux (29 ans) est le nouvel entraîneur de la section féminine du Stade Malherbe. Après la brève parenthèse Marine Haupais, il succède à Anaïs Bounouar, partie dirigée les U17 nationaux du FC Lorient. Le technicien parisien arrive en provenance d'Espagne, et plus précisément de l'Académie Marcet, à Barcelone. Son parcours, la découverte de son groupe, son style de jeu... A quelques jours de la reprise du championnat de R1, l'ex-coach de Bordeaux se confie.

En savoir
L2. J8 - SM Caen / Amiens 3-1

Deux blessés côté caennais avec Quentin Daubin (protocole commotion) et Ali Abdi (cuisse) ; l'international tunisien étant remplacé au bout seulement de huit petites minutes de jeu, le retour de Jessy Deminguet sous le maillot « Rouge et Bleu » (impliqué sur les trois buts normands), un penalty détourné par Anthony Mandrea juste avant la pause... Il s'en est passé des choses dans cette affiche entre le Stade Malherbe et le co-leader amiénois (3-1). Une confrontation qui a vu le club caennais renoué avec le succès après trois sorties infructueuses (2N-1D). Solides en première période en ne concédant aucune situation hormis ce penalty pour une main de Romain Thomas qui a mis hors de lui le staff malherbiste ; ce dernier estimant que celle-ci était collée au corps, les hommes de Stéphane Moulin ont passé la vitesse supérieure au retour des vestiaires en inscrivant deux buts avant l'heure de jeu par Alexandre Mendy (46') et Samuel Essende (56') avant que Romain Thomas (71') ne parachève la victoire normande d'un coup de « tronche » sur corner dont il le secret ; la réduction du score de Formose Mendy se révélant anecdotique (82'). Avec ces trois points, le SMC recolle à la deuxième place, à égalité avec le voisin havrais, à une longueur de Sochaux qui mène désormais la danse au soir de cette huitième journée.

En savoir
L2. J8 - SM Caen / Amiens, samedi 10 septembre à 19H à d'Ornano

Considéré par le président Olivier Pickeu comme une recrue, Jessy Deminguet - qui assure en interne avoir tourné la page de son transfert avorté cet été - pourrait signer son retour sur la pelouse de d'Ornano contre Amiens. Bien que manquant de rythme, le milieu de terrain constitue une véritable plus-value pour l'effectif de Stéphane Moulin s'il réitère ses performances de la saison dernière comme nous le détaille Stat Malherbe.

En savoir
L2. J7 - Le Havre AC / SM Caen 2-1

Après 17 ans sans victoire en championnat à domicile face à son rival normand (5N-3D), le HAC a (enfin) dominé le Stade Malherbe devant ses supporters (2-1). Pour se défaire des « Rouge et Bleu », le club doyen a bénéficié d'un sérieux coup de pouce de l'arbitre. Le premier but havrais de ce « derby » (ou confrontation régionale, comme vous préférez) étant inscrit sur penalty (7'), par Victor Lekhal, à la suite d'un jeu dangereux de Romain Thomas sur Yann Kitala... en dehors de la surface !  Une décision de M. Kherradji forcément lourde de conséquence au regard du score final. Mais si l'erreur de l'homme en noir est indiscutable, le succès des hommes des Luka Elsner est difficilement discutable tant les visiteurs ont affiché un triste visage sur la pelouse du Stade Océane. Privés d'Ali Abdi (victime d'une contracture à une cuisse la veille à l'entraînement), les Caennais ne se sont procurés aucune opportunité sérieuse ; Arthur Desmas vivant une soirée bien tranquille dans ses cages. A un quart d'heure du terme, Jamal Thiaré scellait la victoire des « Ciel et Marine » à la conclusion d'une action pour le moins confuse (77'). La réduction de la marque de Godson Kyeremeh dans les arrêts de jeu (91') se révélant insuffisante pour l'équipe de Stéphane Moulin. Avec ces trois points, le HAC recolle à hauteur du SMC (12 unités). De son côté, après cette première défaite, le Stade Malherbe cède son fauteuil de leader.

En savoir
L2. J6 - SM Caen / Pau 1-1

Les petites erreurs entraînent souvent de graves conséquences. Ibrahim Cissé et le Stade Malherbe en ont fait l'amère expérience contre Pau. L'erreur de relance du patron de la défense caennaise, pourtant impérial depuis le début du championnat, a débouché sur un somptueux coup franc d'Henri Saivet, ne devant rien à personne (7'). Alors que Sessi d'Almeida aurait pu doubler la mise pour les Béarnais sur une tentative lointaine (17'), les hommes de Stéphane Moulin - qui avaient titularisé Brahim Traoré, Caleb Zady Sery et Godson Kyeremeh - ont réagi sous l'impulsion d'Ali Abdi, décidément le facteur X des « Rouge et Bleu ». A la conclusion d'un magnifique mouvement collectif impliquant, entre autres, Hugo Vandermersch et Alexandre Mendy, l'international tunisien remettait les deux équipes à égalité (23'). Un score de parité (1-1) dont le SMC a dû se contenter. Malgré plusieurs opportunités au retour des vestiaires (58', 65', 84'), les partenaires de Romain Thomas ne sont pas parvenus à trouver le chemin des filets une deuxième fois. Une soirée marquée également par l'expulsion de Samuel Essende dans les arrêts de jeu. Si le club normand concède ses premiers points de la saison à d'Ornano, il conserve toujours son fauteuil de leader.

En savoir
N2. J2 - Évreux FC 27 / SM Caen "B" 2-1

Après le premier point, la première victoire. L'Évreux FC 27, champion du National 3 normand sortant, n'a pas eu besoin de se mouiller la nuque pour plonger dans l'univers du National 2. Après avoir été faire match nul contre la réserve de Guingamp (2-2), les hommes de Romaric Bultel se sont offerts celle de Caen sur le score de 2-1 pour une première victoire historique du club au 4e échelon national. Face à de (très) jeunes Malherbistes encore groggys suite à leur claque subie d'entrée contre Vannes (0-5), Alexander Borja ne tarde pas à mettre le promu devant suite à un coup-franc (11'). Contrairement à leur première sortie toutefois, les Caennais parviennent à réagir et à égaliser sur un mouvement d'école par nul autre que Norman Bassette (23'). Encore en plein apprentissage, les ouailles de Nicolas Seube retombent toutefois dans leurs travers en concédant un penalty transformé avec sang-froid (38') par un Thomas Valentin qui n'a rien perdu de son activité de la saison écoulée. Malgré d'innombrables tentatives et notamment un trois contre un mal négocié par la recrue Fredéric Mendy (59'), c'est bien une équipe d'Évreux finalement peu réaliste qui aura décroché les trois points face à un SMC encore en rodage. À la différence de leur première sortie, les Calvadosiens ont eu le mérite d'y croire jusqu'au bout. En attendant la réception de Chartres samedi prochain, ils restent lanterne rouge. Évreux, de son côté, fait un surprenant quatrième.

En savoir
L'ancien Malherbiste a décidé de poursuivre sa progression au Stade Brestois

Alors que s'ouvre ce week-end la saison de National 3 sur l'ensemble du territoire, le championnat breton va découvrir un petit nouveau en la personne de Robin Legendre. Le désormais ex-Caennais a laissé derrière lui la réserve malherbiste et le National 2 pour poursuivre son histoire avec le Stade Brestois. Sous les ordres d'un certain Bruno Grougi, le natif de Rennes espère enfin réussir à s'inviter chez les « pros ».

En savoir